Black Butler – Tome 4 – Yana Toboso

bm_7048_760482Des actes violents sont commis contre la gentry anglaise. En plus, l’honneur de la reine Victoria est bafoué. Scotland Yard n’a pas d’indice pour mettre fin à ces situations compromettantes. Pas le choix, le comte de Phantomhive va devoir se mettre à enquêter. Une rencontre étrange va le mener sur une piste.

De quoi parle le manga? 
Des bourgeois et des nobles revenants des Indes sont agressés les uns après les autres. Ils sont retrouvés dans les rues, pendant par les pieds avec un message sur leur corps. C’est choquant pour la population. Le pire est ce l’atteinte à l’honneur de la reine Victoria. Scotland Yard est sur l’affaire mais patauge. C’est alors à des agents secrets au service de la couronne de prendre le taureau par les cornes. 

Il faut déjà prendre des informations dans un quartier malfamé du l’east end où il y a beaucoup de migrants indiens. Par chance, Ciel  Phantomhive et son serviteur, Sébastian ont leurs entrées dans ces zones assez dangereuses. Mais voilà qu’il se fait alpaguer par des pauvres qui en veulent à leur vie. Se ne sont pas les seuls à venir à leur rencontre, il va y avoir le prince Soma Asman Kadar accompagné de son majordome, Aghni. 

Eux aussi cherchent quelque chose. Ils cherchent plus exactement une femme qui a presque toujours été aux côtés du prince. Un dessin d’enfant n’est pas très facile comme indication pour la trouver. Toutefois, à coeur vaillant rien d’impossible. 

Tout ne pouvait pas continuer à si bien se passer. Il va se dérouler quelque chose d’étrange. Aghni n’est pas au final celui qu’il prétend. Mais pourquoi se revirement de situation? Ciel veut en savoir plus et pour la peine il va participer à un concours autour du curry. Sébastian va t’il pouvoir rivaliser avec cet indien si doué? 

Ce qu’en j’en pense
Le tome 4 est le début d’une nouvelle aventure. On rencontre de nouveaux personnages qui viennent d’Inde qui sont le reflet fidèle de l’époque où la Reine Victoria était Impératrice des Indes. D’ailleurs, comme le souligne un des personnages, la politique est presque qu’aux seules mains des anglais. Le pays est presque géré comme une colonie. Et puis l’Inde est aussi à la mode, c’est l’exotisme qui vient dans la capitale anglaise. Beaucoup de produits indiens étaient exposés et pouvaient s’acheter lors de l’exposition universelle de 1851 dans le splendide Crytal Palace. D’ailleurs, on parlera de cet étonnant bâtiment pré-fabriqué de 92 000m2.

crystal_palace_from_the_northeast_from_dickinsons_comprehensive_pictures_of_the_great_exhibition_of_1851-_1854

On apprend un petit peu plus de chose sur l’enfance de Ciel. Il a été maltraité, humilié, pire que pourrait l’être certains animaux. Mais attention, cela ne concerne que quelques pages, il faut garder des informations pour compléter tous les tomes à venir quand même. Je m’étais déjà attachée à ce duo improbable. Alors en apprendre encore plus sur la jeunesse horrible de Ciel confirme qu’il est plus grand dans sa tête que ce qu’il peut paraitre. Il prend la vie avec plus de philosophie. 

J’aime beaucoup aussi le duo indien. Un serviteur qui a des aptitudes extraordinaires comme Sébastian sauf que lui est juste un humain. En plus, il est arrivé à faire travailler sans catastrophe l’équipe du château. Sébastian est assez admiratif de ce majordome très talentueux dans tout ce qu’il peut entreprendre. Alors s’il trahit son maître, c’est qu’il a une bonne raison. Pour savoir laquelle, il faudra lire la suite. 

J’ai bien aimé le listing des marques de l’époque lorsque Aghni détruit l’intérieur d’un salon du noble en combattant Sébastian. Ainsi on voyait la véritable place du luxe dans ce logement. La valeur d’un statut social se montre par la valeur des produits de décorations d’un logement. D’ailleurs, ce combat va être un parallèle de celui qui va opposer ce riche à Ciel qui veulent chacun obtenir la Royal Warrants (of Appointment).

appointment-queen_0

Le titre peut paraître pompeux mais cela existe vraiment. Ce « label » permet de certifier aux entreprises qui fournissent des biens ou des services à la famille royale. D’autres pays ont également ce système, inspiré de celui anglais.  C’est une garantie de pouvoir vendre plus de produits. Le champagne Lanson a part exemple ce titre. On apprend plein de chose en lisant ce manga. 

Une mise en bouche d’un combat qui promet d’être riche en aventures et en émotions. Que va t’il se passer? Qu’allons-nous apprendre sur Ciel et Sébastian? Qu’allons-nous découvrir sur la culture anglaise? Affaire à suivre. 

Lire l’avis de Belette qui m’a fait découvrir cette série (Merci beaucoup) : « Aghni a fortement perturbé Sebastian car il s’est trouvé face à son égal point de vue compétence, mais à la différence que Agnhi est humain, lui ! De plus,  il arrive à tirer quelques chose des bras cassés que sont les trois membres du personnel.

On ressent un plaisir sans nom à voir Sebastian cherchant à deviner d’où l’autre majordome tirait une telle force.« 

Mon avis sur le tome 1, tome 2, tome 3.

Publicités

9 réflexions sur “Black Butler – Tome 4 – Yana Toboso

  1. Pingback: Challenge lecture – 250 livres dans l’année | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Challenge BD chez Chroniques Littéraires | 22h05 rue des Dames

  3. Agnhi, je l’adore ! Son maître, moins 👿 Oui, en Belgique aussi on a les Fournisseurs de la Cour ! Mais y’a intérêt à gardez le cap et tenir la qualité, parce que le perdre signifie encore plus que de l’avoir 😉

    • de nombreuses entreprises dans le monde demande ce label qui est une belle vitrine. On le sait bien, la reine ne mange pas n’importe quoi.
      Après, je ne sais pas s’il faut vraiment fournir la reine pendant 3 ans comme évoqué dans le manga. 🙂
      Elle a trop la classe la reine 🙂

  4. Pingback: Black Butler – Tome 5 – Yana Toboso | 22h05 rue des Dames

  5. Pingback: Black Butler – Tome 9 – Yana Toboso | 22h05 rue des Dames

  6. Pingback: Black Butler – Tome 10 – Yana Toboso | 22h05 rue des Dames

  7. Pingback: Objectif bd – à lire d’ici la fin d’année | 22h05 rue des Dames

  8. Pingback: Black Butler – Tome 7 – Yana Toboso | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s