Arte – Tome 1 – Kei Ohkubo

L’art s’invite dans les mangas. Komikku a décidé d’ouvrir ces pages à la première série de Kei Ohkubo, consacrée à une femme artiste en Italie. Vous allez me dire quoi d’étonnant à cela ? Les femmes ne pouvaient pas vraiment devenir apprentie à la Renaissance et pourtant une va y arriver. Vous voulez en savoir plus maintenant? Lire la suite

Publicités

Dévaste-moi – IVT

Emmanuelle Laborit remonte sur scène pour donner vie à un répertoire musicale autour du corps féminin. De Nina Simone à Brigitte Fontaine en passant pour Gainsbourg et Verdi, l’actrice ne se refuse rien pour l’interprétation en chansigne. Le spectacle saura séduire le spectateur qu’il soit ou non malentendant.


Mais qui est Emmanuelle Laborit ?
En 1993, Emmanuelle Laborit est révélée au grand public lorsqu’elle reçut le Molière de la révélation théâtrale pour son rôle dans Les enfants du silence. Le droit à une éducation bilingue français-langue des signes n’a été reconnu par la loi du 18 janvier 1991. C’est cela qui lui a permis d’apprendre une langue et de pouvoir ainsi échanger avec le monde. Depuis, elle revendique le droit à la langue des signes. C’est l’une des raisons qui l’a incité à reprendre la direction de l’International Visual Theatre (IVT) en 2004. Un lieu de diffusion et de création pour le théâtre bilingue, visuel et corporel et d’enseignement de la LSF, ouvert aux sourds comme aux entendants. Elle écrit, compose, joue, danse… Pour son nouveau spectacle, elle rassemble l’ensemble de ces talents pour proposer « Dévaste-moi » en chansigne.


Qu’est-ce que le chansigne ?
On pourrait être surpris mais les sourds peuvent chanter. Les entendants ouvrent leur bouche et les sourds s’approprient les gestes. Les chansigneurs composent avec les non-dits entre les lignes et avec une rythmique. C’est le travail qu’Emmanuelle Laborit a entrepris avec le metteur en scène Johanny Bert et The Delano Orchestra. On pourrait croire qu’il faudrait alors limiter les chansons à textes simples. Absolument pas et il n’y a pas de raison. Rien n’est interdit et donc tout est autorisé. On y entend alors du Bashung, du Brigitte Fontaine, Anne Sylvestre, Carmen de Bizet, Amy Winehouse, Madonna, Beth Ditto… J’ai perçu certains textes autrement qui sont d’ailleurs plus proche de leur sens.


Et le spectacle ?
J’avoue avoir été surprise car je n’avais pas lu la présentation de spectacle. Je sais que j’ai toujours été ravie des spectacles que j’ai vu à l’IVT. Bien entendu, j’avais entendu qu’Emmanuelle Laborit était remontée sur les planches mais cela s’arrêtait là. Au début, je me demandais pourquoi il y avait des instruments de musique puis j’ai compris que c’était un spectacle qui était à la fois du chansigne et à la fois un peu de vie théâtralisé de la comédienne. Elle y parle du fait qu’on a le droit d’être sourd et que cela ne doit être un frein à rien. Et quand elle a pu enfin apprendre la langue des signes, c’est le monde qui s’est ouvert à elle.

Ces gestes mélangent la danse et la poésie. La comédienne est à la fois une femme qui pleure, qui aime, qui danse, qui crie, qui jouit, qui vit… Il se dégage d’elle une force incroyable de la comédienne qui n’est jamais à bout de force. Les sujets abordés dans les chansons tournent quand même beaucoup autour de la femme avec l’avortement, la ménopause, les violences conjugales ou la masturbation. Mais le rire est au rendez-vous. J’ai beaucoup apprécié la chanson sur la ménopause qui se « Tango Ménopause »de Michèle Bernier.

Le temps semble s’envoler au rythme de la musique et des mondes où nous emmène la chansigneuse. Parfois des choses m’échappent et ce n’est pas très important. Je suis dans un ailleurs qui me fait rire et sourire. En plus, j’apprends des signes et j’en suis très contente.

Il n’y a pas à dire l’IVT sait vraiment proposer des spectacles étonnants et de qualité.

L’Atelier Détectives – Tome 1 – La nuit des morts – Bertrand Escaich, Caroline Roque, Sandrine Goalec, Alexandre Amouriq et Maëla Cosson

Il y a partout des mystères à résoudre. C’est une chance pour Isidore, Lola et Jules qui vont pouvoir mettre leurs talents dans leur Atelier Détectives. Ils devront affronter un zombie, un T. rex et une sorcière. Y arriveront-ils ? Lire la suite

Jérôme K Jérôme Bloche – Tome 5 – Le jeu de trois – Alain Dodier et Makyo

Jérôme K Jérôme Bloche pensait pouvoir être tranquille un moment. Au moins, le temps de se mettre au yoga. Mais voilà qu’un détective est à ces trousses et que l’on attente à sa vie. Qu’est-ce qu’il y a sous tous ces concours de circonstances ? Lire la suite

Le maître des livres – Tome 10 – Umiharu Shinohara

La joie de vivre règne toujours au sein de la bibliothèque de La Rose Trémière. L’amitié est une valeur forte et il faut bien de la rappeler par moment. Allons-nous balader entre les étagères pour mieux y apprécier les histoires qui vont nous être contées.

Lire la suite