La mort du roi Tsongor – Laurent Gaudé

tsongorLe roi Tsongor se faisait une joie de marier sa fille. Un grand évènement heureux allait toucher tout son royaume. Tout aurait pu bien se passer si un ami d’enfance de la famille, Sango Kerim n’était pas venu réclamer la main de Samilia. La paix n’est alors plus possible et un conflit sans fin va alors détruire Massaba.

Pendant 20 ans, Tsongor a fait la guerre pour avoir un territoire immense et prouver qu’il est plus fort que son père. Aux confins du monde, il va rencontrer Katabolonga, le dernier représentant de son peuple qui crie vengeance pour les siens. Le roi lui propose de devenir son porteur de tabouret d’or et qu’il est le propriétaire de sa mort. Seul lui pourra le tuer au moment venu. Les années passent et les deux hommes se sont rapprochés, comme de vieux amis. Mais la veille du mariage de sa fille, Katabolonga lui annonce qu’aujourd’hui c’est LE jour. Au début, il pensait que c’était un jour particulier car en effet sa fille se mariait le lendemain mais après il comprit. Une promesse est une promesse.

Avant de passer à trépas, il demande à voir son plus jeune fils à qui il va demander de partir pendant 7 ans afin de faire construire 7 tombeaux en son hommage. Après il pourra revenir à Massaba, il dira à l’oreille de son père une phrase et pourra emmener son corps dans le tombeau de son choix. Pendant ce temps, le corps du roi sera veillé par Katabolonga qui lui a promis d’être toujours là et discute même avec lui qui a la compétence de pouvoir entendre les morts. Les échanges sont parfois vifs car l’homme qui attend pour passer la rive des âmes voient de nombreux cadavres avancés devant lui et cela lui déchire le cœur.

Dehors, aux portes de Massaba les deux prétendants de Samilia avec leurs armées se combattent sans jamais qu’il n’y a de vainqueur. Les corps s’amoncèlent et le temps passe. Il existerait une solution qui leur a été faîtes partir chacun de leur côté car au final, il n’y aura pas de gagnant. Mais la fierté passe par-dessus tout. Ils accepteraient que Samilia se suicide devant eux pour la paix et juste cela. Elle trouve cela inacceptable et part alors tranquillement à travers le dessert. Que reste-t-il de ce pays prospère qu’avait construit Tsongor ? Que va-t-il rester de lui après sa mort ?

Laurent Gaudé possède une plume exceptionnelle avec un talent de conteur hors pair. Dès les premières lignes, il m’a happée dans son histoire de famille, de tradition et de transmission. Tout de suite, je suis tombée en affection pour tous les personnages avec une préférence pour Katabolonga. Déjà ce nom à la sonorité extraordinaire qui invite aux voyages, aux récits… puis le personnage qui a perdu son peuple mais qui a trouvé une autre famille. Par respect de son engagement il doit effectuer quelque chose d’horrible, il doit sacrifier son ami. C’est un ami fidèle qui restera proche du roi dans la vie comme dans la mort.

Tout comme le jeune fils du roi, Souba qui va traverser tout le territoire conquis par son père. Il va apprendre à se connaître et connaître aussi son père. L’enfant qui est parti revient comme un adulte. Le monde a maintenant un autre visage pour lui. Le personnage est touchant j’avais envie parfois de le prendre dans mes bras pour lui dire que tout allait bien se passer.

L’auteur parle aussi de cette folie meurtrière où l’homme aveuglé par son orgueil et son ego sont prêt à tout sacrifier. Le goût du sang dans la bouche, ils ne connaissent plus que cela. L’horreur est un mot qu’ils ne connaissent plus. Ils veulent se battre jusqu’à mourir dans un honneur qui n’a plus de sens. Au final, il ne restera que le souvenir d’un combat sans sens pour une ville déserte et détruite.

La magnifique photographie qui illustre la couverture de l’ouvrage poche paru chez Babel est une belle incitation à la lecture de ce récit. Plongé au cœur de l’Afrique, l’homme perd la raison au nom de l’honneur et que reste-t-il à la fin ? Par chance, tous les descendants ne sont pas morts dans ce combat, ainsi un nouveau départ est possible.

Un roman incroyable sur la nature humaine qui ne peut pas laisser insensible. Les talents de conteur de Laurent Gaudé se confirme encore avec cette lecture qui m’a touchée jusqu’à hanter mes rêves. Aller à la rencontre de ce roi qui fera grandir en vous votre humanité.

Lecture partagée avec la fabuleuse Lydie avec qui nous allons lire tous les livres de Laurent Gaudé. 

Lire l’avis de Lydie : « La mort de roi Tsongor est un récit que je classerai entre le voyage initiatique et le roman d’aventure avec une pointe de fantastique. Ce savoureux mélange servi par la force des mots de Laurent Gaudé fait de ce roman indispensable à lire.« 

Nous avons déjà lu :

Prix
2002 : prix Goncourt des lycées
2003 : prix des libraires

Publicités

5 réflexions sur “La mort du roi Tsongor – Laurent Gaudé

  1. Pingback: Challenge lecture – 200 livres dans l’année | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Le soleil des Scorta – Laurent Gaudé | 22h05 rue des Dames

  3. Pingback: Le soleil des Scorta – Laurent Gaudé | Nos expériences autour des livres

  4. Pingback: Elorado – Laurent Gaudé | 22h05 rue des Dames

  5. Pingback: Eldorado – Laurent Gaudé | Nos expériences autour des livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s