Cris – Laurent Gaudé

Laurent Gaudé Cris 001Dans ces boyaux dont on ne voit plus la fin, les assauts sont continus. Les soldats essaient juste de survivre car plus jamais leur vie ne reviendra à la normal. Face à l’horreur des combats, l’homme tente de rester debout. C’est dans ce contexte de Première guerre mondiale que Laurent Gaudé a situé l’histoire de son premier roman : « Cris ».

« Cris », un titre assez bien trouvé pour ces hommes qui souffrent et qui leur reste parfois juste un cri pour exprimer leur souffrance. Marius, Boris, Ripoll, Rénier, Barboni, Jules, le médecin, le gazé et M’Bossolo prennent chacun à leur tour la parole pour nous raconter leur guerre pendant qu’elle se déroule. Les hommes pleins de courage et d’envie qui arrivent très vite mis sur le front changent de comportement. Les regards se font plus agar, les mots laissent souvent place au silence et la mort devient une compagne.

Le peuple debout se transforme en homme de boue à creuser des termitières pour se protéger en espérant parfois que cela suffira à les protéger. Les bombes tombent accompagnés du gaz moutarde et de lance-flammes. Beaucoup croyaient connaître la guerre en connaissant le nom des armes, leur puissance, leur capacité mais la guerre se fait sur le terrain, la saleté sur le corps et le sang sur les mains. Chacun tente de survivre au jour le jour que cela soit le gazé qui rêve d’une bouché d’air ou de la capture de l’homme cochon, l’homme qui pousse des hurlements de bête sur le champ de bataille.

Un livre assez saisissant grâce à la plume de l’auteur qui choisit avec justesse ces mots pour jamais n’être voyeur, jamais dans le jugement et jamais dans l’émotion facile.

La guerre aurait pu être présentée comme un récit entier comme on a souvent l’habitude d’en lire. Mais ici, Laurent Gaudé donne la parole pendant l’action à ces hommes qui obéissent aux ordres. La peur et l’espoir sont présents à chaque instant et ils essaient d’être là les uns pour les autres, même quand ils perdent un peu la tête.

Les témoignages semblent véridiques. J’aurais envie de savoir ce qu’il reste d’eux après la guerre pour les survivants. Ce qui est bien aussi c’est que l’auteur a abordé les soldats africains qui ont été envoyés sur tous les fronts, qui sont souvent oubliés des récits historiques.

J’ai adoré le rythme du livre avec ces cinq paragraphes et cinq regards croisés. Il y a le médecin qui tente de soigner comme il peut les soldats qu’on lui amène, le gazé oublié dans un trou d’obus, le soldat en permission, le soldat africain qui vient en renfort et enfin les soldats sur le front. Ces points se mélangent et donnent cette même impression d’horreur et d’injustice qui n’en finit pas.

Un magnifique Cris de douleur et de souffrance lié à la guerre.  

Lecture réalisée avec la charmante Lydie avec qui nous avons décidé de lire tous les livres de Laurent Gaudé.

Lire l’avis de Lydie : « Laurent Gaudé use de phrases très courtes. Elles percutent comme un fusil mitrailleur alors que ses héros n’ont que la baïonnette. Le combat est un corps à corps qui semble vain. Des vies sont perdues pour gagner quinze mètres qui seront perdus ou abandonnés quelques heures plus tard. »

Publicités

14 réflexions sur “Cris – Laurent Gaudé

  1. Pingback: Challenge lecture – 200 livres dans l’année | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Cris – Laurent Gaudé | Nos expériences autour des livres

  3. Pingback: La mort du roi Tsongor – Laurent Gaudé | 22h05 rue des Dames

  4. Pingback: Le soleil des Scorta – Laurent Gaudé | 22h05 rue des Dames

  5. Pingback: Le soleil des Scorta – Laurent Gaudé | Nos expériences autour des livres

  6. Pingback: Elorado – Laurent Gaudé | 22h05 rue des Dames

  7. Pingback: Eldorado – Laurent Gaudé | Nos expériences autour des livres

  8. Pingback: La porte des enfers – Laurent Gaudé | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s