Lisa et le gâtovore – James Benoît et Gérald Guerlais

couverture_livre_lisa_et_le_ga%cc%82tovoreLisa est une gourmande. Lorsqu’elle sent l’odeur du chocolat lui chatouiller les narines, elle ne peut résister à descendre dans la cuisine. La surprise qu’elle y trouve est d’un autre goût. Mlle Hortense doit la garder pour la soirée. Par chance, le gâtovore est dans les parages. 

De quoi cela parle? 
Je suis grande mais un titre avec le mot gâteau et une couverture avec de si jolies couleurs, comment résister à la lecture? La gourmande qui sommeil en moi ne le peut pas. Alors, hop, je le prends et direction la caisse chez mon libraire qui ne s’étonne plus des choix de mes lectures.

illustration_livre_lisa_et_le_ga%cc%82tovore

Lisa, est trop petite pour rester toute seule pendant que ces parents sortent. Alors c’est Mlle Hortense qui vient la surveiller. Il faut dire qu’elle n’est pas très aimable la dame. D’autant plus lorsqu’elle lui interdit de manger du gâteau au chocolat. En soi, il aurait été dévoré par le gâtovore qui est trop gourmand et qui ne résiste pas à grand chose.

illustration_livre_lisa_et_le_ga%cc%82tovore_2

On ne l’embobine pas comme ça la petite Lisa. Ce n’était pas le gâtovore qui se goinfrait. Lui, il est plutôt sympa et il ne mange pas que du chocolat.

Ce que j’en pense
J’ai trouvé sympathique cette histoire qui parle de gâteau et de gros monstre qui dévore tout ce qui est sucré. Il ne peut résister à se rassasier. Il paraît un peu particulier mais il sympathise avec l’enfant. Il pourrait même devenir son ami. C’est fini le monstre horrible qui sort du placard et qui fait crier les petits. D’ailleurs, cela ne vous rappelle rien? Monstre et compagnie par exemple?

illustration_livre_lisa_et_le_ga%cc%82tovore_3

Le monstre est adorable. Presque… Le livre était gentil avec un monstre mignon, une cachette dans la maison, un majordome et un cuisinier à son service… Mais voilà, il n’est pas si gentil. J’ai été un peu surprise par la fin qui n’est pas si mignonne. Je l’ai trouvé bâclée et un peu horrible.

illustration_livre_lisa_et_le_ga%cc%82tovore_4

Les dessins de Gérald Guerlais sont mignons tout en rondeur et en couleurs. On n’a pas le choix de tomber sous le charme de la petite fille et du monstre. Cela contrebalance bien l’histoire.

Un récit en demi-teinte qui a de beaux dessins et une histoire qui aurait pu être pu aboutie.

Publicités

5 réflexions sur “Lisa et le gâtovore – James Benoît et Gérald Guerlais

    • Et bien, le gâtovore qui adore le sucré va dévorer la nounou car elle a mangé le gâteau en cachette. Je trouve ça un peu cruel comme fin pour un livre première lecture.

      • Oh non, c’est génial ! Enfin un grand puni après avoir menti à un petit ! Et pas mentir pour le protéger, mais mentir par gourmandise ! C’est son diabète qui l’a tuée… 😆

  1. Pingback: Challenge lecture 2017 – 200 chroniques | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s