Les jonquilles de Green Park – Jérôme Attal

9782221192191Londres subit de plein fouet les affres de la guerre. Les bombes tombent et modifient la ville. La peur s’insinue dans chacun des habitants, ou presque. Les enfants trouvent de nouveaux terrains de jeux chaque jour et certains essaient de garder le sourire pour affronter l’horreur du quotidien. Partons à la rencontre de la famille de Tommy.

La seconde guerre mondiale débute et Londres subit les destructions des bombes allemandes. Winston Churchill veut incarner la force et la témérité de son pays et incite les habitants à se montrer courageux. Tous connaissent quelqu’un qui a péri sous les décombres mais chacun doit continuer à avancer. Tommy continu d’aller à l’école tout comme sa sœur, sa mère va au travail en vélo et son père créé.  Ensemble, ils sont forts et font en sorte de garder le moral pour avancer chaque jour. Noël approche, c’est l’occasion de se faire des cadeaux. Les échanges ne pourront pas se faire car une alerte à la bombe retentie.

Tommy décide que ce ne sont pas les allemands qui vont gâcher ce moment et ramène le sapin dans leur lieu d’isolement. Un geste qui touche beaucoup de personnes. Une occasion pour lui aussi de se rapprocher d’une charmante demoiselle qui a touché son cœur. Elle lui dit qu’elle adore regarder les jonquilles fleurir. Il ne suffit de rien que cela pour que plus jamais il ne voie cette fleur pareille. Elle va annoncer le renouveau, celui peut être d’une nation, d’une amourette ou d’une amitié.

L’histoire nous est contée à travers le regard de Tommy Bradford, 13 ans. Alors il nous raconte certes sa vie de famille mais surtout la vie avec ces potes. Il nous parle avec passion des défis à la noix pour prouver qu’ils sont forts, le fait de regarder les filles, la violence par des élèves plus grands, le partage de comics, les échanges autour des films… Lorsqu’il sera grand, il deviendra écrivain et ira à Hollywood.

Pour savoir si sa journée a été bonne, il a un cahier sur lequel il note dans deux colonnes les choses qui ont été bonnes et mauvaises. Il parle de sa grande sœur qui brise plus d’un cœur et qui rêve de se marier avec Clark Gable. C’est d’ailleurs pour le rencontrer qu’elle va rejoindre le corps des jeunes filles volontaires du St Thomas’ Hospital. Bien entendu, il est plus gentil lorsqu’il parle de ces parents. Son père est un inventeur fantasque qui a toujours pleins d’idées comme le tank-tatou, un tank qui servira à protéger les enfants des bombardements. Et sa tendre maman, qui travaille à l’usine pour ramener de l’argent au foyer et qui adore chanter.

Un livre touchant et magnifique à la fois. Jérôme Attal insuffle une douceur étonnante à son récit. Les liens de la famille sont solides et pleins de tendresse. Ensemble, ils veulent garder espoir malgré ce qui se passe à l’extérieur. Garder le moral, c’est leur résistance à eux. Les enfants sont de plus en plus envoyés à la campagne, les immeubles sont de plus en plus détruits, les morts innocents commencent à constituer de longue liste, la ville prend un visage ravagé… mais ensemble ils sont forts et courageux. Chacun continue à cultiver ces rêves.

Impossible de ne pas garder le sourire pendant toute la lecture. La délicatesse des mots fragiles touchent et donnent envie d’être fort. Jérôme Attal est un auteur à suivre.

L’avis Plaisiracultiver   

Publicités

Une réflexion sur “Les jonquilles de Green Park – Jérôme Attal

  1. Pingback: Challenge lecture – 200 livres dans l’année | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s