Les tribulations d’un stylo plume – Gwladys Constant

9782874262517_1_75Lorsqu’on perd son stylo plume, il n’est pas perdu pour tous le monde. Gwladys Constant c’est inspiré de cela pour son roman jeunesse Les tribulations d’un stylo plume. De France en Algérie, le stylo voyage et incite ces nouveaux propriétaire à écrire. 

Le livre commençait bien avec la citation suivante de Blaise Cendrars : « Je ne trempe pas ma plume dans un encrier mais dans la vie« . Puis la première histoire, avec un père fier de la réussite scolaire de sa fille. Alors pour la récompenser, il décide de lui offrir un très jolie stylo plume. Malheureusement un amoureux transi vole le stylo de la jeune Mélissa. A défaut d’avoir la jeune fille auprès de lui, il possède un morceau d’elle. Mais voilà, qu’un jour pressé de prendre le bus, le stylo tombe dans la cage d’escalier de son immeuble. C’est Henri Coulon, 76 ans qui va le trouver et va le prendre pour commencer à écrire ces mémoires. Puis il va encore voyager de personnes en personnes pour arriver en Algérie pour remonter dans sa ville d’origine, Paris.

Chaque nouveau propriétaire va s’approprier le stylo plume. Certains vont écrire une lettre de rupture, une liste de course, un poème, une carte postale, une annonce… Il joue un rôle même petit dans la vie de chacun mais pourtant ils vont tous le perdre. Bien entendu, c’est rempli de bons sentiments avec un père qui voudrait dire à son fils qu’il l’aime mais n’y arrive pas, d’une femme qui prend la décision d’avancer en quittant son copain ou un jeune homme appelant à écrire des lettres à la main. En effet, il y a une adolescente qui parle de son mal être, mais cela reste globalement gentillet.

J’avais beaucoup d’espoir dans ce livre où je m’attendais à de la poésie et de la beauté. Je voulais de l’onirisme, de l’espoir, de la magie car un style plume m’inspire tellement de chose. Ce n’est pas qu’il ni a rien de cela dans le roman, mais tellement peu utilisé et exploité. Le roman se lit très vite alors que les histoires auraient mérités d’être plus développées et parler de religion ne me semble pas non plus nécessaire. J’ai été déçue. Il ne faut jamais espérer avant une lecture.

Les tribulations du stylo plume ne m’a pas fait rêver et voyager. C’est bien dommage.

Publicités

6 réflexions sur “Les tribulations d’un stylo plume – Gwladys Constant

  1. Pingback: Mon auto-challenge – 300 livres en 2015 | 22h05 rue des Dames

  2. Je trouve l’idée de suivre un objet aussi banal et symbolique u’un stylo plume géniale. C’est vraiment dommage que le récit ne soit pas à la hauteur.

    Existe t il d’autres romans sur la même idée ?

  3. Pingback: C’est Lundi, que lisez-vous ? #20 | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s