Bizarrama culturologie – Marion Montaigne

BIZARRAMA CULTUROLOGIQUE - C1C4.inddAu début était une émission sur Arte, « Personne ne bouge« , magazine culturel, thématique et décalé de Philippe Collin, Xavier Mauduit et Frédéric Bonnaud, dans laquelle a été invitée, la dessinatrice« scientifico-trash-comique » Marion Montaigne (Tu mourras moins bête) pour croquer des sujets sur un ton assez humoristique. Puis de cela est né une bande dessinée : Bizarrama culturologie qui veut nous apprendre (un peu) en riant (beaucoup).

25653_bizarramap57

Marion Montaigne décide de donner sa vision complètement décalée et drôlesque des sept péchés capitaux autour de divers sujets comme DSK, Derrick ou le Père Noël en compagnie de Dieu, du Diable et St Pierre. Le choix des sujets se faisait selon les émissions »Personne ne bouge« . On ne demande pas de nous expliquer des faits scientifiques mais de donner son avis sur de l’actualité de façon un peu décalé. Car il faut le dire, Personne ne bouge est une émission très drôle et un peu absurde que j’adore. Arte produit de très bon programme. (Je ne touche aucun argent de la part d’Arte)

mea1

Bizarrama culturologie est un festival d’humour. A commencer par les citations mises en exergue de chaque péché capital en plus des noms de philosophes, grands écrivains et personnalités contemporaines pour mettre en avant leur définition. Ainsi nous pouvons lire par exemple pour Paresse, la citation de Jules Renard : « Le travail pense, la paresse songe. » avec une pensée « Ce à quoi son beau-frère ajoutait souvent : « Travail », ça rime avec « bétail », « cobaye » et « pagaille ». « Paresse », ça rime avec « sagesse », « ivresse » et « liesse », voilà… Moi  je dis ça, je dis rien. ». Je vous avais prévenu du côté décalé.

6a711a119a8a7a9f877b5f379bfe9ea2-1434520200

Puis l’illustration en image peut commencer. On va retrouver Dieu, le Diable et St Pierre, trois bons potes qui se voient très souvent pour se partager ou se renvoyer de nouveaux pensionnaires. Même le Diable peut rencontrer des problèmes avec les nouveaux venus. Par exemple, dernièrement beaucoup de ces fidèles employés ont du faire face à la dépression. Les cris de joie des masochistes perturbaient le travail. Il a fallu quelques séances de psychanalyse pour résoudre le problème. Et puis, il y a aussi le problème de certaines personnalités comme Derrick par exemple. Personne ne voulait de lui alors, hop réincarner en animal sur la terre. Grumpy, cela ne vous dit rien?

grumpycat

Vous l’aurez compris, en ouvrant cette bd que vous allez mettre les pieds dans un univers complètement barré et loufoque. Comme quoi il est possible d’apprendre des choses tout en rigolant. Vous voulez lâcher prise et vous sentir léger, lisez Bizarrama culturologie.

bizarrama-culturologique_1

bizarrama-culturologique_2

 

Publicités

Une réflexion sur “Bizarrama culturologie – Marion Montaigne

  1. Pingback: Mon auto-challenge – 250 livres en 2015 | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s