Nous ne serons jamais des héros – Frédérik Salsedo, Olivier Jouvray et Greg Salsedo

Couv_111262Mick reste chez lui à fumer et à regarder la télévision sauf lorsqu’il trouve à l’occasion un petit boulot. Il est célibataire et ce n’est pas facile de séduire lorsqu’on avoue être demandeur d’emploi. Et niveau famille, ce n’est pas cela non plus. Il s’entend bien avec sa soeur même si elle vit dans un autre monde. Et les relations avec son père son plus que tendues. Mais voilà qu’un jour, son père lui ordonne de l’accompagner dans un tour du monde sur les traces de précédents voyages qu’il avait effectué avec sa mère.

Mick est un glandeur professionnel. A l’occasion il fait des petits boulots et garde les enfants de sa soeur. D’ailleurs, c’est lorsqu’il garda ces neveux qu’il reçu un appel de son père qui lui annonça le décès de sa mère, donc sa grand-mère. Ils n’étaient pas particulièrement proches mais ils feront tous l’effort d’être présent lors de l’enterrement. Quelques jours plus tard, Mike reçoit un appel de son père, chose déjà assez surprenante qui lui demande de venir assez vite. Ils conviennent d’une date pour parler ensemble.

Nous-ne-serons-jamais-des-héros-4

Comme à son habitude, les échanges ne se font pas dans la détente. Son père lui demande une chose étonnante. Il veut qu’il l’accompagne pour faire un tour du monde dans les pays qu’il a fréquenté avec sa femme longtemps avant son décès accidentel. Et au retour, il lui donnera de l’argent de l’héritage. Après tout, il n’a pas vraiment mieux à faire. Mais les voyages ne se déroulent pas comme il l’aurait espéré. C’est toujours très tendu avec son père toutefois la relation change doucement. Tout va totalement basculer jusqu’à ce voyage à Helsinki qui va changer à jamais sa vie.

Nous-ne-serons-jamais-des-héros-8

C’est le coup de coeur des bibliothécaires qui m’a poussé à cette lecture et j’avoue ne pas avoir été déçue. Ce one-shoot me plongeant dans le voyage initiatique d’un trentenaire légèrement paumé, m’a touché sincèrement. Ce père qui a toute sa vie repousser sa progéniture veut montrer un nouveau chemin à son fils avant qu’il ne soit trop tard. A force de change de pays, il va devoir s’adapter et va faire des rencontres qui vont l’enrichir. Des échanges qui font très authentiques. Les familles sont bien souvent compliquées et bien loin des images d’Epinal avec un certain amour présent même mal exprimé. Les dessins sont assez sympathique même si les femmes lorsqu’elles sont en colère prennent un visage assez caricaturale. La mise en couleur informatique avec des couleurs chaudes rend la lecture très agréable. Les pages se tournent avec plaisir et sensibilité.

p79_héros

Un trio d’artistes qui a travaillé de concert pour proposer un magnifique album sur la famille et la quête de soi. Si cette bande-dessinée se trouve sur votre chemin, prenez le temps de la savourer.

PlancheA_111262

jamais_heros_planche

Publicités

Une réflexion sur “Nous ne serons jamais des héros – Frédérik Salsedo, Olivier Jouvray et Greg Salsedo

  1. Pingback: Mon auto-challenge – 250 livres en 2015 | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s