Des fleurs pour Algernon – Daniel Keyes

Capture d’écran 2015-08-14 à 09.13.54

 Des fleurs pour Algernon de Daniel Keyes est devenu un roman culte de science-fiction. En effet, une fois que l’on finit le livre, on sait qu’il va rester dans notre mémoire pour le reste de notre vie. Un roman saisissant d’humanité.

Charlie Gordon est un garçon gentil mais pas très intelligent. Il le sait bien et il aimerait devenir plus intelligent. D’ailleurs, c’est pour cela qu’il prend des cours pour apprendre à lire et à écrire avec Miss Kinnian. Alors lorsqu’on lui propose de subir une opération du cerveau afin de démultiplier ses facultés mentales, il est très enthousiaste. Les tests d’aptitudes sont très difficile pour lui et le contrarie légèrement. Au final, il sera choisi pour l’expérimentation humaine.

L’intervention réussie et petit à petit ces facultés se développent. Elles vont d’ailleurs surpassées toutes les attentes. C’est d’ailleurs lui qui va se rendre compte qu’il y a un souci. La souris d’expérimentation Algernon se comporte d’une façon étrange. Sa régression est flagrante et va mourir. Charlie comprend qu’après cela sera son tour. Il veut comprendre pourquoi afin de pouvoir aider d’autres personnes peut-être après lui.  La chute arrive plus vite qu’il ne l’aurait cru. Au début, il s’en rend compte puis oublie mais voit dans le regard des autres cette pitié qu’il ne veut plus inspirer.

Dans la version augmentée, on trouve d’une part le roman, une autobiographie de l’auteur et la nouvelle dont est inspirée l’histoire. Car avant d’être cet incroyable roman, c’était une courte nouvelle parue dans The Magazine of Fantasy & Science Fiction no 95 (avril 1959), qui a d’ailleurs remporté le prix Hugo de la meilleure nouvelle courte en 1960. Depuis longtemps, l’idée de créer une histoire autour de l’intelligence le travaillait. D’ailleurs, il a traité ce sujet dans d’autres nouvelles. Il a fallu des années pour bien définir le fond et sa forme particulière. Raconter des histoires cela se faisait mais via à un journal suite à une expérimentation médicale, cela était une nouveauté. Les noms des personnages, le fait de choisir un handicapé mental, faire référence à un asile… sont le fait de rencontres et de lectures totalement hasardeuses. Il fallait au moins cela pour créer une œuvre aussi atypique et percutante.

Le succès est rapidement au rendez-vous. Les droits sont achetés pour être adapté au cinéma, à la télévision, au théâtre et même en comédie musicale. Le personnage hante toujours Daniel Keyes. Il en peut alors rester uniquement au stade de nouvelle. Il a du faire beaucoup de choix et de coupe pour que le format corresponde à celui demander pour la publication. Alors faire un roman, lui semble une bonne idée. L’écriture ne s’est pas faîtes dans l’immédiat. Charlie est devenu un personnage qui se rapproche d’un ami. Il le connaît bien. Après réécrire et relecture auprès de ces proches, il a donné naissance à la véritable histoire. La preuve que les gens se soient appropriés le héros, c’est qu’on lui demandait souvent si Charlie mourrait après. Comme si il existait en dehors du récit.

Moi aussi, je me suis attachée au personnage de Charlie Gordon. L’évolution de son écriture, de son vocabulaire et de sa personnalité à travers l’écriture de son carnet montre un homme qui veut devenir meilleur et bon. Il apprend à voir le monde qui l’entoure et comprendre son passé comme sa mère refusant d’accepter sa différence. Beaucoup de moments sont difficiles et j’ai ressenti la souffrance et le rejet. Certaines scènes font appels à des moments pénibles que nous avons subis comme l’humiliation ou le rejet. Je me suis mise à comprendre Charlie et j’ai été heureuse et triste pour lui. Impossible de ne pas avoir des remontés de larmes qui crient liberté tellement l’émotion est présente.  

Daniel Keyes : « Je me demande ce qui est le pire : ne pas savoir qui l’on est et être heureux, ou devenir qui l’on a toujours voulu être et se sentir seul. »

Un livre extraordinaire que j’invite tout le monde à lire au moins une fois dans sa vie. Un récit rempli d’humanité et de tendresse qui pousse à réfléchir sur les valeurs de l’homme et l’importance de l’amour. Charlie Gordon risque de vous poursuivre pendant longtemps tellement que votre cœur aura été mis à l’épreuve.

Adaptations
1966 : Lecture par Michel Vitold d’une adaptation de la nouvelle, radiodiffusée en France
1968 : Charly, film américain réalisé par Ralph Nelson
2000 : Des fleurs pour Algernon, téléfilm américain réalisé
2006 :
Des fleurs pour Algernon, téléfilm franco-suisse réalisé par David Delrieux
2006 : Holeulone (choréographie), de Karine Ponties. Prix du meilleur spectacle de danse décerné par le jury du Prix de la Critique de la Communauté française de Belgique
2012 : Des fleurs pour Algernon, pièce de théâtre interprétée par Grégory Gadebois mise en scène par Anne Kessler au studio des Champs Élysées, en 2012. Prix du meilleur comédien et du meilleur spectacle privé au Palmarès du théâtre 2013
2013 :
Des fleurs pour Algernon, téléfilm français réalisé par Yves Angelo avec Grégory Gadebois. Prix Jérôme Minet 2014, Prix du Pyrénées d’Or du Meilleur unitaire, Prix de la meilleure interprétation masculine pour Grégory Gadebois et Prix Isabelle Nataf du meilleur unitaire au Festival de Luchon 2014.
2015 : Algernon Ni Hanataba Wo, drame japonais.

Prix
1966 : Prix Nebula du meilleur roman

Sujet au ciné :
2011 : Limitless  avec prise de médicaments
2014 : Lucy avec prise de médicaments

Un ENORME MERCI à la Jument verte de m’avoir offert ce livre. MERCI MERCI MERCI

L’avis de Jument verte, la Belette, Mes expériences autour des livres

0cd64a0978a05534f9592cb5bfd59abd

Publicités

5 réflexions sur “Des fleurs pour Algernon – Daniel Keyes

  1. Pingback: Mon auto-challenge – 200 livres en 2015 | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Le challenge USA revient | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s