Des canards trop bizarres – Sara Varon et Cecil Castellucci

canards-bizarres-page_0Gwendoline n’est pas une canne ordinaire. Chaque jour, elle a ces rituels un peu particulier. En plus, elle n’aime pas trop voler comme ces copines. Un jour, Elvis, vient s’installer en face de chez elle. Lui non plus, n’est pas très ordinaire. Mais va naître une belle histoire d’amitié.

Gwendoline prend soin d’elle et est aimable avec tous les gens qu’elle rencontre. Chaque jour, elle étire ces ailes, fait des abdominaux, travaille sa voie et fait des longueurs tout en ayant une tasse de tisane d’églantier sur la tête. L’après-midi, elle fait ces courses et va à la bibliothèque. Le soir, elle regarde les étoiles et fait un voeux.

Capture d’écran 2015-08-10 à 20.11.15

Un jour, elle a un nouveau voisin, Elvis, qui a l’air un peu étrange. Il a des tas de choses qui traînent dans son jardin et n’a pas beaucoup de manière. En plus, il a des plumes de toutes les couleurs sur son corps. L’hiver, elle pensait rester seule pendant ces congénères étaient parties en voyage. Seulement voilà, Elvis, est restée aussi. Mais très vite, ils vont se rapprocher et devenir de très bons amis.

Capture d’écran 2015-08-10 à 20.10.37

Une très jolie bd jeunesse sur l’amitié et la tolérance. L’idée de prendre des canards loufoques est excellente. Très à part des canards ordinaires, je me suis attachées aux personnages très gentils et complément à côté de la plaque. On a le droit d’être différent des autres ce n’est pas pour autant qu’on est pas intéressant, gentil ou curieux. Et qu’importe ce que les gens peuvent dire dans le dos, le plus important est d’être entouré de gens qui nous apprécie pour ce que nous sommes.

Capture d’écran 2015-08-10 à 20.10.56

Une tendre et adorable bande dessinée à mettre dans beaucoup de mains, pas seulement celles des enfants. Le message est positif avec de l’humour et des dessins trop mignons.

decanardstropbizarres_11

decanardstropbizarres_09

Publicités

13 réflexions sur “Des canards trop bizarres – Sara Varon et Cecil Castellucci

  1. Pingback: Mon auto-challenge – 200 livres en 2015 | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Challenge BD chez Chroniques littéraires | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s