L’imprévu Café – Paris – 20ème

photo 1.JPG Le Bar de l’imprévu
9 rue Quimcampoix
75004 Paris

Juste avant d’aller à un concert de jazz, un petit nous assaille et nous nous perdons doucement dans les ruelles. Un petit bar nous appelle à la découverte. Ouf, il ni a pas trop de monde et l’ambiance est décontractée. On prend chacune une boisson et nous partageons une planche de charcuterie.

  photo 2.JPGphoto 3.JPGphoto 4.JPG

Le prix de la planche de charcuterie  (5,80€) est très raisonnable vue la qualité et la quantité de ce nous avions dans l’assiette. Et le tout en plus, servie avec le sourire.

photo 1.JPGphoto 2.JPG

Lien vers le bar : www.imprevu-cafe.com

Publicités

Le week-end Café – Champs-Elysées

Rendez-vous sur les Champs. Voilà une parole de touristes pour des « parisiens ». Lieu de rendez-vous entre deux chemins, l’un de la salle pleyel et l’autre de chez Morgan. La question se pose où allez manger?? Sur les champs, on pourrait se dire où acheter des chaussettes, cela serait facile, mais manger le devient moins. Un restau pas trop cher, pas trop de touristes et de la nourriture raisonnablement comestible. Alors direction, une rue parallèle, moins de monde. Le premier qui passe a été le choix commun, certaine ont craqué pour le mot tapas. Une table pour 3, pour manger et pour boire. On nous dirige au fond du restau/bar. Musique d’ambiance type Bouddha Bar. Une petite carte, difficile de vraiment choisir. On se laisse tenter chacun par nos affinités culinaires. On passe la commande : spaghettis au saumon, planche de charcuterie et assiettes de tapas, le tout accompagné 2 verres de sangria.

Vite servi et sans sourire. Les pâtes ont une apparence comestible, planche à charcuterie apparence désertique et planche à tapas un peu tristoune. D’un côté des pâtes (non fraîches) avec du poisson très n’ont pas séduites par leur texture et saveurs. Un peu de parmesan est amené, mais son goût laisse à désirer. Pour la planche de charcuterie, il faut chercher les 11€ de nourriture et la qualité est digne du plus bas prix avec une longue durée d’ouverture au frigo. Et les petits bouts de verdures qui se sont échappés pour essayer de faire de la déco sont sans sauce, et peut être pas lavé. Mais pas envie de vraiment le savoir. Une micro tranche de camembert faisait concurrence aux deux autres morceaux de fromage. Pour le jambon, deux morceaux de rosette, une tranche de jambon de bayonne et une tranche de jambon blanc à la couleur étrange et voilà. Et au milieu du tout du beurre, ouf de quoi donner du goût au pain pour manger le fromage et charcuterie fadasse à souhait. Et pour les tapas, on remercie le fromage fondu sur les morceaux de pain pour rattraper les pommes de terres surgelés sautés avec un peu de sauce tomate en pot bas prix.

De nouveaux clients arrivent, ils sont placés à côté de nous et nous demande si c’est bon. Unanimement on répond Bof. Il vaut mieux prendre de la boisson et éviter les cockails, prendre des choses où les barmans et « cuisiniers » n’ont pas à faire.

Les maux d’estomac le lendemain ne doivent pas être sans rapport avec ce repas.

Les -, nourriture mauvaise et service très moyen.

Delaville Café – Paris – 10ème

Delaville Café
34, boulevard de Bonne Nouvelle
75010 Paris
 
Ouvert de 11h00 à 2h00 tous les jours
 
Métro : Bonne Nouvelle (lignes 8 & 9)
Strasbourg Saint-Denis (lignes 4, 8 & 9)
 
Lien : www.delavillecafe.com
 
Happy Hours : de 16h00 à 20h00
 
A côté du Théâtre du gymnase
 
Personnes présentes :
M@ et Noctenbule
 
Plats consommés
Une planche de charcuterie ibérique : 15€
Une assiette de fromage : 8,50€
 
Boisson
Carafe d’eau
 
Un peu de temps avant d’aller au théâtre, la faim se sentir surtout en regardant les gens boire et manger aux terrasses. Aller, hop, on s’arrête au plus proche restaurant. Trop chaud pour être dehors et en plus cela empeste la cigarette. Alors, dedans à l’étage, avec vu sur l’extérieur, on attend patiemment le serveur. On regarde la carte et on opte pour une planche de charcut/fromage. Mais pas possibilité d’avoir une planche mixte, ici on ne propose pas. Bon, et bien on prend en plat la charcuterie et dans les desserts le fromage pour tout manger ensemble. L’ensemble arrive l’assiette de charcuterie se compose de jambon serrano, cessina, lomo, chorizo, fromage manchego, sucrine, tomates grappes, pain à la tomate, piment guandijas accompagné du fromage. Très jolie présentation mais où le jambon pour 15€ ??? Et pourquoi des micro-portions de fromages ??? Quelques tranches des jambons se battent en duel avec le fromage, et le pain fait concurrence aux petites tomates décoratives.
La nourriture est correcte mais le prix est vraiment excessif par rapport à la quantité et la qualité des produits dans l’assiette.
 
 
 
 
 
Notre évaluation (sur 5*)

Nourriture:
M@: ** – Noctenbule : *1/2

Décoration:
M@ : *** – Noctenbule : ***

Ambiance:
Note commune : **1/2
Service:
Note commune : ***

Le + de Noctenbule, les chaises à l’extérieur sont multicolores, ce qui donnent une impression de dynamisme.
Le – de M@, endroit trop bruyant pour discuter.

Le trait d’union – 6éme – Paris

Le trait d’union
122 rue de Rennes
75006 Paris
 
 
 
 
Happy times : 19h -22h
 
Métro : Saint-Placide
 
Personnes présentes : Lili et Noctenbule
 
Plats consommés :
–       Planche mixte, charcuterie/fromage : 13€ (sinon 15€ si pas erreur de service)
–       Assiette de frites
 
Boissons :
– Mojito : 5€ en happy times
– Cocktail surprise sans alcool : 5€ en happy times
– Sex on the beach : 9€
– Coca-cola : 4,20€

Suite à du shopping dans le coin de la rue de Rennes, lili me téléphone et me dit : « Viens, j’ai trouvé un bar super sympa. Il faut que tu viennes. La planche de charcuterie est très bonne. ». Bon, aller, j’arrive. 50 minutes plus tard, je suis là. La planche mixte à un peu maigri, normal au bout d’une heure d’attente, même en compagnie d’un bon livre et de deux cocktails, l’appel de la faim se fait sentir. Lili m’assure que tous les produits étaient top, je goûte et fini la planche, car moi aussi la fin m’a appelée. Camembert, bleu légèrement piquant et très bon, un bout de comté  le tout accompagné sur du pain (baguette) et du beurre, un vrai régal. Puis nous avons enchaîné sur une assiette de frites, qui c’est faites un peu désirée car le serveur avait oublié de passer la commande, puis la cuisine a oublié de l’a préparé. Avec un peu de ketchup, elle n’est pas restée longtemps sur la table. Le tout accompagné de cocktails. De vraies filles on vous dit… Toutefois, on ne dévoilera pas le contenu de nos discussions.

Le tout dans une ambiance lounge, sans la musique correspondante. Terrasse extérieure, les tables hautes style bar à l’intérieur sont ouvertes sur la rue, vers le fond au rez-de-chaussée de gros fauteuils à l’aspect moelleux et à l’étage un espace plus tranquille et intime. A l’intérieur, on découvre des luminaires assez imposants au dessus du bar avec perles de verres, tables hautes avec alternance table en bois puis table en plexi avec pétales de roses à l’intérieur, que l’on peut retrouver en rappel à plusieurs endroits dans le bar ainsi que la couleur rouge/rose. Les teintes des murs sont harmonieuses, avec dans l’espace fauteuils des carrés de reliefs multicolores.

 
 
 
 
Le +, le happy times jusqu’à 22h avec les cocktails avec et sans alcool à 5€
Le + de lili, la terrasse pratique pour s’installer après le shopping
 
 
Le , les verres standards que l’on retrouver chez Ikéa
Le de lili, les bouts de menthe dans le mojito qui remontent dans la paille

Café Le Dante – 5ème – Paris

Café Le Dante
2 rue Dante
75005 Paris
 
Lien: www.cafe-dante.fr/
 
Happy Hour: 19h – 21h
 
Métro: Maubert Mutualité – Saint-Michel
 
Personnes présentes: Jéjé et Noctenbule
 
Plat consommé:
– Assiette de charcuterie/fromage: jambon blanc, terrine, chèvre, jambon sec: 11€
 
 Boissons:
– Bière: 4,5€
– Jus d’abricot: 4€

 

En attendant une troisième personne, nous tournons dans le coin de Maubert-Mutualité pour trouver un petit quelque chose à grignoter. Un petit creux d’une planche de charcuterie/fromage. Malgré un grand choix de restaurants dans le quartier, peu proposent ce genre de plat. Et voilà qu’au detour d’une rue, on découvre ce café qui fait l’angle qui propose de la ripaille. On s’assoit en terrasse, le serveur arrive et nous parle en anglais. Zut, on fait touriste… On lui répond en français, et le serveur est un peu surpris. On commande ce que l’on cherchait: du jambon et du fromage. On nous apporte nos boissons. Pour la bière, on n’est jamais déçu, c’est la même partout, mais pour le jus d’abricot, ce n’est pas le cas. On m’amène un verre déjà rempli et non dans une bouteille individuelle et au gout cela se confirme. Jus de fruits bas de gamme. Passons, la planche serait peut-être meilleure. La deception est au rendez-vous. Le fromage de chèvre a séché, dur et sans saveur. La terrine de même, composée de gras et entourée de sa gelée jaune qui recouvre un peu la planche, à la saveur de pâté pour chat. Un ensemble de produits très bas de gamme et immangeable.
Que dire de la decoration? Un fin mélange de glacier avec une carte blanche à rayures rouges, des neon’s multicolores au plafond.

 

Notre évaluation (sur 5*)

Nourriture:  *

Boisson: **
Décoration: *

Ambiance: *
Service: **
Sanitaire: ****

 

Le +, les serveurs sont bilingues, il vaut mieux car le public est principalement celui de touristes égarés et un site internet avec les cartes.
Les -, la nourriture bas de gamme, le fait que l’on voit le barman qui a encaissé, préparé les boissons faire la planche de nourriture avec ces mains et la décoration.

 

A rater absolument

Bistro des dames – 17ème – Paris

Bistro des Dames

8 rue des Dames 

75017 Paris


 
Ouvert en semaine de 12h00 à 15h00 puis de 19h00 à 02h00
samedi et dimanche de 12h30 à 02h00
Lien: www.eldoradohotel.fr
 
Métro Porte de Clichy – ligne 2 ou 13
 
Personnes présentes: Lili et Noctenbule
 
Plats consommés:

– Assiette de cochonailles: jambon ibérique, pâté, rillette, copa, andouille, jambon sec: 17€

– Assiette de fromage: 5 fromages différents avec une petite grappe de raisin: 15€


 
Boissons:

– Mojito: 8€
-
– Jus d’abricot: 3,50€


 
  Après un concert au Casino de Paris, nous avions lili et moi une envie de planche de    charcuterie fromage, mais difficile de trouver dans le coin. Alors après avoir passé prê t de l’Européen nous avons avancé et tomber sur ce petit restau/bar qui proposait de la  cochonnaille. Ni une, ni deux nous avons franchi la porte d’entrée. L’ambiance du lieu un peu vieillotte et décontracté nous a séduite. Lumineux que cela soit de la lumière naturelle ou le soir avec une lumière tamisée, on se sent détendu. Le tout accompagné d’une musique jazz, blues en fond sonore, et de quelques tableaux, cadres, photos, sculptures. L’ambiance un peu d’époque se fait par l’utilisation de l’ardoise où sont inscrits plats et vins. 


 
 
Notre évaluation (sur 5*)

Nourriture: ***

Boisson: *** ½

Décoration: ****

Ambiance: ***1/2

Service: ***

Sanitaires: ****


 
Le +, les toilettes sont assez originales. Une porte peut en cacher une autre, ou pas ;)

Le -, la menthe dans le mojito est trop écrasée, ce qui fait que des morceaux de menthe remontent dans la paille.
Il est dommage que la carte que l’on peut consulter sur le site internet soit en anglais pour un site tout en français.