Paris y es-tu ? : Le grand livre-jeu de la ville – Masumi

61RWF5P27RL._SX258_BO1,204,203,200_4ème de couverture
Potchi, le petit chien de Théo, n’a qu’un seul défaut : il n’arrête pas de se perdre dans Paris. Qui voudra bien aider son maître à le retrouver ?
Attention ! il ne faut pas avoir peur d’arpenter la ville en long et en large ; du musée du Louvre à la gare Saint-Lazare en passant par le Jardin des Plantes et les Champs-Elysées, on est prié d’ouvrir l’œil. Pour tout compliquer, il semblerait bien que certains détails ne soient pas tout fait à leur place dans cette ville. Aux petits malins de trouver lesquels…

Capture d’écran 2015-01-23 à 09.54.17

Parigramme donne la chance à Masumi de laisser court à son imagination et à son talent pour raconter ce qu’elle aime. Alors à travers un grand livre avec des énigmes à la découverte de Paris en cherchant Théo, son chien, Potchi et un ballon. Avec à trouver en plus à chaque page un petit détails supplémentaire. Prêt pour l’aventure?

Paris est une ville magique. Masumi a décidé alors de valoriser cette ville pour la faire découvrir ou redécouvrir aux enfants et aussi aux parents. Sur chaque double page, un magnifique dessin montre un lieu dans Paris : le musée du Louvre, la place de concorde, la place Charles-de-Gaulle, l’avenue des Champs-Elysées, la place de l’Opéra, la gare St-Lazare, Montmartre, les toits de Paris, le canal St-Martin, la place de la Bastille, le Marais, le musée Carnavalet, la piazza Beaubourg, la place de l’Hôtel-de-ville, le parvis de Notre-Dame, les quais de Seine, la ménagerie du jardin des Plantes, les arènes de Lutèce, le jardin du Luxembourg, Saint-Germain-des-Prés, le musée d’Orsay, la tour Eiffel, le Champs-de-Mars, le métro aérien, la place Denfert-Rochereau et le château de Versailles.

paris-yes-tu-06

Les dessins sont très jolies et délicats. J’ai pris grand plaisir à regarder les détails et regarder les très très nombreux pigeons représentés. Le fait de devoir trouver les éléments fait travailler la vue mais permets de voir vraiment le charme de Paris avec ces vieilles pierres et son ambiance particulière et unique. Alors si vous aimez la capitale et son charme ce petit voyage vous fera plaisir. En plus, chaque lieu à le droit à un petit texte d’explication historique. N’oublions pas que dans les murs de Paris respire l’Histoire de France.

paris-yes-tu-03

Un moment agréable de partage seul ou à plusieurs qui va donner envie d’aller se balader pour découvrir ou redécouvrir la capitale.

Madame Pamplemousse et le Café à Remonter le temps – Tome 2 – Rupert Kingfisher

imgres-14ème de couverture
Il existe à Paris un café 
aux stores rayés de vert et d’or.
Sur le bar trône un percolateur argenté. 
Lorsqu’on y introduit des ingrédients spéciaux et parfumés,
il en sort un petit café noir qui transporte 
celui qui le boit dans l’espace et dans le temps.
Et si Madeleine, madame Pamplemousse et Camembert 
ont recours à cette invention géniale, 
ce n’est pas pour faire un paisible voyage dans le temps,
mais pour aller chercher dans le passé 
de quoi sauver le monde de la mélancolie.

Capture d’écran 2014-01-04 à 10.04.59

 

 

 

Besoin d’un peu de magie de fantaisie dans votre quotidien? La grisailles vous envahit tout entier, alors diriger vous le Café à Remonter le Temps.

Alors pour aller prendre un café un peu particulier, il faut prendre une petite rue escarpée dans Montmartre. Un café à l’ancienne, au décor élégant, avec des tables en bois luisant, des vitres gravées de volutes et d’arabesques, et un auvent à rayures vertes. Madame Pamplemousse avec son ami, le patron du café, M. Moutarde rêvent de pouvoir voyager dans le temps et l’espace. En combinant leurs talents, ils arrivent à créer un café magique qui envoie dans le passé avec une boisson pour pouvoir revenir dans le présent.

Un mélange qui va être nécessaire à toute la petite équipe car Mlle Fondue mandatée par le Président de la République veut imposer la morosité à tous. A grand coup de destructions d’anciens monuments et de harcèlement moral, elle impose une perte de la magie à chaque citoyen français. Mais cela se serait passer tranquillement si Mme Pamplemousse, Madeleine et Camembert ne se serait pas rebeller. En voyageant dans le temps, ils vont trouver tous les ingrédients nécessaire pour créer un filtre magique et rentre de la féerie un peu partout en chacun de nous.

Rupert Kingfisher aidé par les illustrations de Sue Hellard nous propose une nouvelle aventure de Madeleine. On retrouve les gentils ingrédients du tome 1 avec un gros vilain contre des vrais gentils et une gentille fin. Paris est une ville surprenante et plein de magie car après la boutique surprenante de Mme Pamplemousse on découvre un bar où l’on peut déguster de succulents cafés. Et pour justifier son côté science fiction, l’auteur nous propose des voyages dans le temps. Mais j’avoue, j’ai moins aimé que le premier tome peut-être que mon aversion pour les dinosaure joue.

Je me suis laissée emporté par l’histoire quand même et je pense que je vais tout de même lire le tome 3.

Madame Pamplemousse et ses Fabuleux Délices – Tome 1 – Rupert Kingfisher

imgres-74ème de couverture
Comme chaque été, 
Madeleine est forcée de travailler 
dans l’immonde restaurant, 
le Cochon Hurleur, 
de son détestable oncle, monsieur Lard. 
Mais un jour elle découvre par hasard 
l’épicerie la plus mystérieuse de Paris. 
La boutique est tenue par madame Pamplemousse, 
et cette dame prépare les plus étranges, 
les plus délectables, les plus exceptionnels, 
les plus époustouflants délices au monde …

 

 

Capture d’écran 2014-01-04 à 10.04.59

 

 

Le titre de Madame Pamplemousse m’a tout de suite séduite avec sa couverture mauve et que dire lorsque j’ai lu l’histoire. Un joli conte pour enfants qui va vous mettre l’eau à la bouche.

Madeleine est une charmante jeune fille qui doit travailler dans l’horrible restaurant de son oncle, M. Hurleur dans son répugnant restaurant : le Cochon Hurleur. Elle possède un don naturel pour la cuisine mais on l’a cantonne à la vaisselle et au nettoyage. En plus, elle doit tout le temps sourire même lorsqu’elle se sent triste et cela arrive très souvent. Mais un jour, en sortant chercher un ingrédient pour l’élaboration d’un dégoutant plat, elle suivit un chat blanc qui l’emmena dans une petite boutique, celle de Madame Pamplemousse. L’endroit est bien étrange surtout avec ce chat, Camembert avec un seul oeil qui vous surveille.

Un soir, il va proposer un pâté que l’innocente enfant à ramener. Tous les clients sont immédiatement séduits et dés le lendemain le carnet de réservation explose. Même le Président de la République souhaite venir mais M. Hurleur doit refuser car il ne possède pas la fameuse recette de ce succulent pâté. Il va envoyer sa nièce comme monnaie d’échange suite à son précédent passage pour prendre un petit pâté. Timide à ces débuts, très vite elle prend ces aises et développe ces talents de cuisinière.

Bien entendu, le bien triomphe sur le mal et tous le monde est heureux, ou presque. Il ne faut pas oublier que c’est un livre pour enfants entre 9 et 12 ans alors il faut absolument du tout gentil. Mais j’ai adoré les personnages que j’ai trouvé très attachants. Madame Pamplemousse malgré son regard très impressionnant est une gentille femme généreuse. Même le chat assez ronchon possède son caractère est un passionné de cuisine et reste bienveillant. Le cadre de Paris, certes un peu cliché, a toute sa place. J’aimerai bien découvrir une telle petite boutique en suivant le chat même si j’appréhenderai la dégustation des plats préparés.

Une très légére lecture très agréable qui me fait adorer ce plongeon dans l’enfance. Quel délectation de se prendre au jeux et de tourner les pages pour connaître la suite de l’histoire. Maintenant, je n’ai qu’une hâte : lire le tome 2 et puis le tome 3.

 

A la découverte de Paris – Jean-Marc Durou

Unknown-3Paris est une ville riche de bâtiments, de monuments, de places… qui permettent de découvrir l’Histoire de France. Un livre rempli d’images qui nous emmène dans l’essence de leur construction.

Jean-Marc Durou nous propose un voyage en 14 espaces en plein coeur de la capitale. Savez-vous pourquoi Les Invalides se nomment Les Invalident? Connaissez-vous l’histoire des Halles? Pourquoi il y a une colonne place de la Bastille? Ce livre va tout vous racontez et aiguisez votre curiosité pour connaître ce qui se cache sous le béton de Paris.

J’ai pris un grand plaisir à lire ce livre et aussi à prendre des notes. Je n’ai plus qu’une seule envie à la fin de ce livre, allez de nouveau à la médiathèque pour emprunter un autre livre sur la capitale et aussi allez faire des photos pour mieux voir et comprendre ce qui m’entoure.

wonder

Paris – Miroslav Sasek

Unknown-24ème de couverture
Publiés avec un immense succès au début des années 1960, les albums de Miroslav Sasek invitent à de délicieux voyages dans les plus belles villes du monde
Poétiques et colorés, riches en détails et pleins d’humour, les voici proposés dans leur version originale, d’une étonnante modernité graphique
Sur les deux rives de la Seine, voici la « Ville lumière  » avec ses monuments splendides, ses belles avenues, ses habitants toujours pressés
Découvrez ses artistes, ses concierges et ses garçons de café
De Montmartre à Notre-Dame, bienvenue à Paris !

L’illustrateur Miroslav Sasek croque la capitale de la France en plein coeur des années 60. Petit voyage dans le Paris d’une autre époque.

Voici Paris, capitale de la France. Allons sur ses places et ses boulevards, le long des quais de la Seine, nous mêler à la foule de ses habitants. Il y en a cinq millions, sans compter…

Quel agréable séjour dans Paris qui semble tout d’un coup mystérieux, secret et magique. J’avoue ne pas comprendre la référence aux chats présents partout dans la capitale. Peut-être une déchatisation est passée par là sur ces 50 dernières années. Et pas un seul mot, sur ces horribles roucouleurs plumés et estropiés? Ils sont surement apparus en masse suite à la disparition des chats. D’ailleurs, leur disparition doit s’accompagner celles de concierges et des gardiens d’immeuble qui avaient souvent sur leurs genoux ce félin hors pair.

Certains métiers ont du disparaître tout comme certaines personnes comme le suisse de Notre-Dame en costume militaire. Bien entendu, il reste ces monuments qui font de Paris la capitale des amoureux comme le marché aux oiseaux sur l’île de la Cité, la Conciergerie, la Sainte-Chapelle….

J’ai été sous le charme tout de suite de ces dessins qui m’ont donné envie de me balader dans la ville et retrouver les bâtiments, l’ambiance… Je vais poursuivre ma découverte de M. Sasek.

Wonderpatate

L’autre thé – 5ème arrondissement – Paris

autrethe3

Après avoir déguster Rêve d’été de la marque L’Autre thé, que j’ai trouvé délicieux, j’ai décidé d’aller découvrir l’un de leur salon de thé. Direction la charmante petite rue Mouffetard à deux pas du Panthéon.

Le salon de thé est très jolie avec son parquet style ancien, quelques tables toutes différentes à l’air plus confortables les unes les autres. En vitrine, comme dans le salon de thé on peut acheter du thé au poids, des tasses, des théières, des infuseurs…  Une douce odeur, rassure.
Je m’installe malgré que je sois seule avec la vendeuse.

Je commande Le thé des mamans à l’arôme de fraises et framboises au prix très accessible de 4€00. Pour l’accompagner, j’ai craqué pour un fondant au chocolat à 4€00.Lautrethé

J’ai apprécié le petit plateau avec une tasse, une théière, un support pour déposer mon infuseur et surtout le sablier. Un sablier qui vous permet de choisir si vous voulez votre thé, léger, normal ou fort. C’est une très bonne idée. Quelque chose qui fait pro. que l’on ne retrouve pas chez Laduré par exemple.

Un petit hic tout de même, une musique de fond, m’aurait donné l’impression d’une moins grande solitude. Mais, c’est une bonne petit adresse à noter pour déguster un bon thé, surtout avec le retour de la pluie.

Présentation Rêve d’été
Ce thé vert « Rêve d’été » est un thé Sencha de Chine à feuilles plates aux arômes de fraise et de pêche. Il est agrémenté de morceaux de fraise et d’ananas et parsemé defleurs de tournesol.

autrethe1

L’Autre thé
40 Rue Mouffetard
75005 Paris

Site : www.lautrethe.com

Libralire – 11ème – Paris

libralire

Voici les conseils que m’a donné la charmante libraire de la librairie la Libralire, juste à deux pas de La maison des métallos. Gentiment avec un regard souriant j’ai senti son amour des livres qu’elle exprimait à demi-mots.

C_Fille-noire-fille-blanche_4159

Fille noire, fille blanche – Joyce Carol Oates
4ème de couverture
Elles se rencontrent au coeur des années soixante-dix, camarades de chambre dans un collège prestigieux où elles entament leur cursus universitaire. Genna Meade, descendante du fondateur du collège, est la fille d’un couple très  » radical chic « , riche, vaguement hippie, opposant à la guerre du Vietnam et résolument à la marge. Minette Swift, fille de pasteur, est une boursière afro-américaine venue d’une école communale de Washington. Nourrie de platitudes libérales, refusant l’idée même du privilège et rongée de culpabilité, Genna essaye sans relâche de se faire pardonner son éducation élitiste et se donne pour devoir de protéger Minette du harassement sournois des autres étudiantes. En sa compagne elle voit moins la personne que la figure symbolique d’une fille noire issue d’un milieu modeste et affrontant l’oppression. Et ce, malgré l’attitude singulièrement déplaisante d’une Minette impérieuse, sarcastique et animée d’un certain fanatisme religieux. La seule religion de Genna, c’est la piété bien intentionnée et, au bout du compte inefficace, des radicaux de l’époque. Ce qui la rend aveugle à la réalité jusqu’à la tragédie finale. Une tragédie que quinze ans – et des vies détruites – plus tard, elle tente de s’expliquer, offrant ainsi une peinture intime et douloureuse des tensions raciales de l’Amérique.

41Had2IdjIL._AA160_

Moins que zéro – Bret Easton Ellis
4ème de couverture
En 1985, le roman d’un jeune homme de vingt et un ans prenait la température de l’Amérique. Et prédisait, avec l’autorité et la lucidité exceptionnellement accordées à la jeunesse, que le climat allait se refroidir. Le livre, vite acclamé pour être plus vite encore réduit à une célébration du vide, décrivait en réalité, avec ironie et compassion, la misère de la jeunesse dorée de Beverly Hills ou de Bel Air. Misère de la drogue devenue pharmaceutique, du sexe cadenassé par la pornographie, de l’argent fétichisé, du langage édulcoré surtout. Jamais la richesse n’avait été aussi pauvre. Mais, indifférent au sort des particules pétrifiées, trop savant pour se soucier de l’avenir, assez élégant pour dissimuler ses inspirations, Bret Easton Ellis détournait déjà son regard de la religion cathodique pour le poser ailleurs :  » […] ils se retournaient pour lever les yeux vers l’écran monolithique sur lequel on balançait les images. Certains prononçaient les paroles de la chanson en cours. Mais je me concentrais sur ceux qui ne prononçaient pas les paroles ; sur ceux qui les avaient oubliées ; sur ceux qui ne les avaient peut-être jamais sues ». Impassible, Bret Easton Ellis invite à le lire ceux qui savent se taire, ceux qui savent oublier, ceux qui n’ont jamais cru devoir apprendre.

51HivjYEjzL._SY445_ La tête hors de l’eau – Dan Fante
4ème de couverture
Après Rien dans les poches réédité par 13e Note, voici la suite des aventures de Bruno Dante à Los Angeles. Notre héros, apparemment assagi, gagne maintenant sa vie dans le télémarketing. C’est le calme avant la tempête, une tempête nommée Jimmi. « Dans la rue, en allant au magasin, j’ai eu comme un éclair de compréhension. Ma vraie difficulté, mon problème, ce n’étaient pas mes accès de dépression ou mon alcoolisme ou mes échecs professionnels, ni même la peur inexprimée d’être un foutu cinglé. Mon problème, c’étaient les gens. Et il yen avait partout. Pour sortir de l’enfer, il reste l’humour et l’écriture : ça tombe bien, Dan Fante a une forte propension au- premier et un réel talent pour la seconde. Marchant la tête haute dans les pas de Bukowski et de Hubert Selby Jr, son idole révérée, il fait de son odyssée sur le fil […] un petit chef-d’oeuvre d’émotion, de drôlerie désabusée et de compassion. Un roman violent et plein de vie, hérédité oblige. Tendrement rock’n’roll.

CVT_Parlez-moi-damour_4411

Un livre de John Carver

Libralire
116 rue Saint-Maur
75011 Paris

libralire2

La guitare de Bo Diddley – Marc Villard

imagesOui, Arsène ne rentre pas ce soir car personne ne l’attend barre Michelet, aux Glycines. Il se souvient vaguement de sa répudiation, un soir étouffant de l’été indien 2000. Quand son père Roger Kamanda avait mis la main sur dix gramme de shit planqués sous son lit dans sa chambre. Roger ne rigolait pas avec les principes et Arsène s’était retrouvé, baluchon à la main, au pied de la barre avec en ligne de mire un avenir franchement plombé par l’autorité paternelle.

Capture d’écran 2013-06-01 à 11.11.49
4ème de couverture

Il était une fois une guitare rectangulaire, de couleur bleu caraïbe, sur laquelle était inscrit:  » Bo Diddley, Blue Hawaï N°1.

Lorsque Arsène la subtilise en forçant la portière d’une Audi au milieu d’une cité, il ne sait pas que cet instrument a une histoire. Il l’apprendra d’un congolais, lui-même musicien. Ce dernier l’emprunte pour pouvoir se produire dans un club, mais la fourgue au dealer Farid El Attrache en échange de faux papiers. Le trafiquant ne la gardera pas longtemps en sa possession car il se la fait piquer par un chauffeur de taxi.

Quel que soit, son propriétaire, cette guitare ensorcelée porte clairement la poisse… Plus personne n’ignore les rapports passionnés et savants que Marc Villard entretient avec la musique. Ce roman noir et burlesque est son plus bel hommage au rock dont les rythmes n’ont cessé d’imprégner son écriture.

Capture d’écran 2013-06-01 à 11.11.49

Marc Villard mélange sa passion du polar avec celle de la musique. Il a profité de ce court roman pour les mélanger et emmener le lecteur au coeur d’une histoire acadabrantesque. Chaque  paragraphe introduit un nouveau personnage et à chaque fois une nouvelle chanson de Bo Diddley rentrait dans mes oreilles. Welcome dans le Paris où les dealers fréquentent les toxicos, les prostitués, les flics pourris, les musiciens et les tueurs à gages. Un roman à l’américain dans l’esprit.

On pourrait croire que la guitare porte malchance, car beaucoup de ces possesseurs trépassent dans des conditions assez brutales. Mais en fin de compte, c’est juste la vie. Elle apporte aussi son lot de bonheur et de rencontre. J’avais deviné la fin dès le début, mais c’est tout de même avec plaisir que j’ai fini l’ouvrage. Parfois, j’étais déroutée par les personnages et où ils étaient physiquement, toutefois je voulais savoir comment ils allaient évoluer.

Un roman court et très sympa. Si vous aimez la musique et le polar, vous trouverez votre bonheur ici. D’autant plus, si en fond sonore vous écoutez du Bo Diddley.

challenge-2challenge-des-notes-et-des-mots-4

Maison Victor Hugo à Paris

Hugo

La mairie de Paris possède deux maison où Victor Hugo a résidé.  L’un à Paris, l’Hôtel de Rohan-Guéménée, place des Vosges et l’autre Hauteville House, à Guernesey où il vécut pendant son exil.

Victor Hugo emménage avec sa femme, Adèle Foucher et ces quatre enfants (Léopoldine, CHalres, François-Victor et Adèle) au deuxième étage de l’hôtel de Rohan-Guéménée dans un appartement de 280m2. Il y organise très souvent des salons où il reçoit aussi bien des écrivains que des peintres. On y rencontre souvent Théophile Gauthier, Lamartine, Mérimée….

Entre ces murs, il rédige Marie-Tudor, Ruy Blas, Les Voix intérieures, une partie des Misérables, le début de la Légende des Siècles et des Contemplations. Il rencontre sa maîtresse dont il tombe amoureux, Juliette Drouet, qui ne va pas habiter très loin. C’est elle qui réecrit les ouvrages de l’auteur pour les envoyer aux éditeurs. hugo1

C’est ici aussi qu’il devient pair de France et député. Et aussi qu’un drame va changer à jamais sa vie, la perte de sa fille chérie de 19 ans, Léopoldine qui va se noyer à Villequier. Toutefois, c’est la révolution en 1848 qui va faire déménager les Hugo après 16 ans d’occupation des lieux.

Paul Meurice, ami et admirateur de l’homme politique et littéraire rachète l’appartement quelques années plus tard et en fait don à la mairie de Paris. Cette dernière décide de racheter tout l’immeuble et d’en faire un musée qui va ouvrir en 1902. Les lieux ont changer puisque de nombreux locataires sont passés depuis. La décoration a été refaite selon les goût de l’époque. hugo3Beaucoup de mobilier a été ramené de Guernesey. On se rend compte que le mobilier est assez atypique. Il adorait décoré et construire des meubles. Et aussi on retrouve ces initiales ainsi que celle de son amante un peu partout.

Un lieu assez sympathique à visiter même si plus d’explications en salle aurait été un vrai plus. Un plan sur l’ancien agencement du lieu aurait été mieux pour comprendre la vie de l’époque. Je vous conseille de faire la visite guidée du musée pour mieux comprendre un homme et aussi son époque.

Maison de Victor Hugo
6 place des Vosges
75004 Paris

www.musee-hugo.paris.fr

Paul Meurice (1818 – 1905)
Romancier, dramaturge et journaliste.
Il a veillé sur les intérêts de Victor Hugo lors de son exil. Il va également assurer la charge de l’édition de ces oeuvres. Hugo lui fait tellement confiance, qu’il lui donne la charge d’être son exécuteur testamentaire.

Eglise Saint-Paul Saint-Louis

eglise4J’ai trouvé ce bâtiment religieu très beau et assez impressionnant. Cet instant fait partie de ces moments où je regrette d’avoir oublié tous les termes techniques en architecture ainsi que l’histoire pour comprendre la structure. Zut… Pour une fois, je prends le temps de rentrer à l’intérieur.

Un peu d’histoire 
eglise1580 : Les Pères de la jeune Compagnie de Jésus acquièrent l’hôtel de Rochepot, rue Saint-Antoine et construisent une première chapelle dédiée à Saint-Louis.

1619 : Les Pères de la jeune Compagnie de Jésus demande un terrain plus grand au roi Louis XIII, qui leur accorde avec la destruction de l’enceinte de Philippe Auguste.

1627 à 1641 : Trois architectes de la compagnie conçoivent le bâtiment en s’inspirant du modèle d’un église romaine « Le Gésu ». Les travaux de façade débutent en 1633.

eglise1

9 mai 1641 : Le Cardinal de Richelieu célèbre des messes en présence du roi, de la cours et d’évêques. L’église est dédiée au roi de France, Saint-Louis.
Elle est conçue pour favoriser la prédication et beaucoup de gens s’y rendent. Le père Bourdaloue y prêche régulièrement et Mme de Sévigné vient très régulièrement l’écouter.

1762 : Les compagnons se feront virer sous le règne de Louis XV. L’église sera occupée par des religieux du quartier.

eglise2

1802 : Après la Révolution et la démolition de sa vieille église gothique, le Concordat décide de transformer cette église en l’église Saint-Paul Saint-Louis.

Une jolie église qui est vraiment petite par rapport à l’imposante devanture qui donne une impression de grandeur.

Saint-Paul Saint-Louis
7 passage Saint-Paul
75004 Paris