Wondercity – Une ombre sur le collège – Tome 2 – Giovanni Gualdoni, Stefano Turconi, Emanuele Tenderini et Graziano Barbaro

515KMSW4N9L._SY344_BO1,204,203,200_L’ambiance à l’école s’est détendue et enfin Roary est intégrée. Pendant que tous profitaient d’un moment de détente, un énorme dirigeable survola la cours et envoya des centaines de milliers d’invitations à une soirée. Mais que cache cette générosité?

Lire la suite

Quand le charme est au service du mentalisme. Comment résister ?

teaserbox_2451016506

Patrick Jane n’est pas inconnu au succès des mentalistes sur la capitale. Grâce à cela, nous pouvons aller à la rencontre de Giorgio, mental expert au Sentier des Halles. Un homme plein de malice qui sait mettre en scène son talent de « mentaliste » et surtout d’humoriste.

Giorgio est sur scène depuis 8 ans. Après avoir commencé à la Comédie St Michel, puis être passé au théâtre de Dix Heures, il écume depuis 5 ans les planches du Sentier des Halles avec plus de 900 représentations au compteur. Le spectacle a eu le temps d’être rodé et peaufiner dans tous ces aspects. Rien n’est laissé au hasard sur l’installation en scène que cela soit les éléments diffusés où la fameuse boîte en plastique contenant une enveloppe avec des révélations faîtes par moi au fur et à mesure du spectacle.

mental-expert-luxure

Giorgio jouant avec son physique beau gosse, l’annonce on est là pour rire et pour se faire surprendre. Le slogan du spectacle donne le ton : Si vous pensez être trop cartésien pour un show de mentalisme, vous pouvez quand-même venir pour rigoler ! Et en effet, j’ai été surprise et j’ai beaucoup ri. Car sans aucune surprise, j’ai été prise comme participante et les réponses que j’ai donné étaient bien noté sur l’enveloppe restée devant nos yeux pendant tous le spectacle. Je ne sais pas comment il a fait mais c’était très bien exécuté. Tout d’ailleurs est très bien exécuté en prenant toujours le public pour tous ces tours. Il va surprendre avec sa connaissance par cœur d’un annuaire, il va deviner qui possède quelle carte en lisant sur le visage, va dénicher les menteurs… le tout servi avec humour et bonne humeur.

cache_2424793779

Georgio utilise son charme et son charisme naturel avec une proximité avec le public très bien maîtrisée. A la fois mentaliste, humoriste et magicien, il propose un spectacle divertissant, surprenant et drôle. Alors si vous avez envie de passer une bonne soirée, vous savez où aller.

Extrait du spectacle de Giorgio, expert mentaliste

TEST

Le mentaliste de la télé est plus beau que Giorgio.

En revanche, lui est beaucoup plus accessible.

Rares sont les mentalistes qui ne se prennent pas au sérieux.

Or, Giorgio (oui, je parle à la 3ème personne),

Ne vous retournera la tête qu’entre deux blagues.

Désormais, vous pourrez être bluffé tout en vous amusant.

A présent, tentons une petite expérience ensemble:

Concentrez-vous sur un signe. Pour vous aider, je vous propose le rond ou le carré. Choisissez la forme qui vous parle le plus.

Résultats:

Si vous avez choisi le rond: c’est que j’ai réussi a vous influencer! Comment? Lisez de haut en bas les premières lettres du premier paragraphe…

Si vous avez choisi le carré: c’est que vous êtes relou! Recommencez le test et choisissez le rond cette fois!

Si vous avez choisi le triangle: c’est que vous êtes ivre. Ne prenez pas le volant pour venir voir le spectacle!

Site du Sentier des Halles

Site officiel de l’artiste

Chaîne Youtube

Découvrir plus la série Le Mentaliste

Dans le même style, vous pouvez aller voir Fabien Olicard

Madame Pamplemousse et le Café à Remonter le temps – Tome 2 – Rupert Kingfisher

imgres-14ème de couverture
Il existe à Paris un café 
aux stores rayés de vert et d’or.
Sur le bar trône un percolateur argenté. 
Lorsqu’on y introduit des ingrédients spéciaux et parfumés,
il en sort un petit café noir qui transporte 
celui qui le boit dans l’espace et dans le temps.
Et si Madeleine, madame Pamplemousse et Camembert 
ont recours à cette invention géniale, 
ce n’est pas pour faire un paisible voyage dans le temps,
mais pour aller chercher dans le passé 
de quoi sauver le monde de la mélancolie.

Capture d’écran 2014-01-04 à 10.04.59

 

 

 

Besoin d’un peu de magie de fantaisie dans votre quotidien? La grisailles vous envahit tout entier, alors diriger vous le Café à Remonter le Temps.

Alors pour aller prendre un café un peu particulier, il faut prendre une petite rue escarpée dans Montmartre. Un café à l’ancienne, au décor élégant, avec des tables en bois luisant, des vitres gravées de volutes et d’arabesques, et un auvent à rayures vertes. Madame Pamplemousse avec son ami, le patron du café, M. Moutarde rêvent de pouvoir voyager dans le temps et l’espace. En combinant leurs talents, ils arrivent à créer un café magique qui envoie dans le passé avec une boisson pour pouvoir revenir dans le présent.

Un mélange qui va être nécessaire à toute la petite équipe car Mlle Fondue mandatée par le Président de la République veut imposer la morosité à tous. A grand coup de destructions d’anciens monuments et de harcèlement moral, elle impose une perte de la magie à chaque citoyen français. Mais cela se serait passer tranquillement si Mme Pamplemousse, Madeleine et Camembert ne se serait pas rebeller. En voyageant dans le temps, ils vont trouver tous les ingrédients nécessaire pour créer un filtre magique et rentre de la féerie un peu partout en chacun de nous.

Rupert Kingfisher aidé par les illustrations de Sue Hellard nous propose une nouvelle aventure de Madeleine. On retrouve les gentils ingrédients du tome 1 avec un gros vilain contre des vrais gentils et une gentille fin. Paris est une ville surprenante et plein de magie car après la boutique surprenante de Mme Pamplemousse on découvre un bar où l’on peut déguster de succulents cafés. Et pour justifier son côté science fiction, l’auteur nous propose des voyages dans le temps. Mais j’avoue, j’ai moins aimé que le premier tome peut-être que mon aversion pour les dinosaure joue.

Je me suis laissée emporté par l’histoire quand même et je pense que je vais tout de même lire le tome 3.

43, rue du vieux cimetière – Trépassez votre chemin – Kate et M. Sarah Klise

images-24ème de couverture
Ignace Bronchon est sans doute le plus grincheux des auteurs de séries pour enfants. Lui qui n’a pas écrit une ligne depuis vingt ans espère terminer le treizième volume de sa série dans la vieille demeure victorienne du 43, rue du Vieux-Cimetière qu’il a louée pour l’été. Mais il découvre horrifié qu’il doit cohabiter avec Lester, le fils des propriétaires, et – bien qu’il ait quelques difficultés à l’admettre – avec Adèle I. Vranstock, l’ancienne propriétaire. Ou, plus exactement, avec le fantôme d’Adèle…


M. Bronchon, totalement ruiné n’a pas le choix de devoir reprendre la plume après vingt-ans  pour écrire un treizième tome de sa série le Dompteur de fantômes. Cela pourrait sembler simple, mais une maison va lui poser problème.

En effet, il va habiter le temps de rédiger son roman au 43, rue du Vieux-Cimetière. Une demeure qu’il loue. Il croyait bien être seul mais c’est en fait une colocation. Un jeun enfant, Lester abandonné par ces parents dans la maison et le fantôme de l’ancienne propriétaire. M. Bronchon ou grognon, est perturbé par ces habitants non prévus.

D’ailleurs, au début de leur relation, ils ne communiquaient que par courrier. L’histoire se lit principalement par le biais de ces lettres et des extraits du journal local. « Nous rapportons vos secrets. Vos secrets nous rapportent. »Ce qui m’a beaucoup plu en plus des petits dessins enfantins. L’histoire se lit vite avec plaisir, car arriver à la fin, je n’avais qu’une envie, poursuivre la découverte des personnages. Pourtant, j’avais été prévenu dés le début.

« Attention. A partir du moment où vous aurez tourné cette page, les personnes qui ont réuni ces documents déclineront toute responsabilité en ce qui concerne les pensées, les obsessions, les hallucinations et les rêves (ou les cauchemars) relatifs aux fantômes – que ces derniers soient sympathiques ou non. (On vous aura prévenu). »

Une belle histoire d’amour, d’amitié et de partage qui s’apprécie même quand on a plus de 14 ans.

L’avis de Chroniques Littéraires et Sharon

Mon avis sur le tome 2  

challengeus 

La mécanique du coeur – Mathias Malzieu

9782290012451fs

Leur jeu préféré consiste à m’enseigner des mots nouveaux. Elles ne me révèlent jamais leur sens, mais s’appliquent à ce que je les prononce parfaitement. Parmi tous les noms merveilleux qu’elles m’apprennent, mon préféré restera « cunnilingus ». J’imagine un héros de la Rome antique, Cunnilingus. Il faut le répéter plusieurs fois Cu-ni-lin-guss, Cunnilingus, Cunnilingus. Quel mot fantastique!

Si tu as peur de te faire mal, tu augmentes les chances, justement de te faire mal. Regarde les funambules, tu crois qu’ils pensent au fait qu’ils vont peut-être tomber lorsqu’ils marchent sur la corde raide? Non, ils acceptent ce risque, et goûtent le plaisir de braver le danger leur procure. Si tu passes ta vie à faire attention de ne rien te casser, tu vas terriblement t’ennuyer, tu sais… Je ne connais rien de plus amusant que l’imprudence!

Minuit pile derrière le train fantôme, mettez vos lunettes pour ne pas vous cogner à la lune et attendez-moi.

Cette nuit, je vais grimper à la lune, m’installer dans le croissant comme dans un hamac et je n’aurai absolument pas besoin de dormir pour rêver. 

Capture d’écran 2013-06-01 à 11.11.49

4ème de couverture
Edimbourg, 1874. Jack naît le jour le plus froid du monde et son cœur en reste gelé. Mi-sorcière mi-chaman, la sage-femme qui aide à. l’accouchement parvient à sauver le nourrisson en remplaçant le cœur défectueux par une horloge. Cette prothèse fonctionne et Jack vivra, à condition d’éviter toute charge émotionnelle : pas de colère donc, et surtout, surtout, pas d’état amoureux. Mais le regard de braise d’une petite chanteuse de rue mettra le cœur de fortune de notre héros à rude épreuve prêt à toit pour la retrouver, Jack se lance tel Don Quichotte dans une quête amoureuse qui le mènera des lochs écossais jusqu’aux arcades de Grenade et lui fera connaître les délices de l’amour comme sa cruauté. Conte désuéto-moderne mâtiné de western-spaghetti, La Mécanique du Cœur vibre d’une rugueuse force poétique où l’humour est toujours présent. Mathias Malzieu soumet aux grands enfants que nous sommes une réflexion très. personnelle sur la passion amoureuse et le rejet de la différence, donnant naissance à un petit frère de Pinocchio qui aurait fait un tour chez les Freaks de Todd Browning.

Capture d’écran 2013-06-01 à 11.11.49

Dès les premiers mots, j’étais transporté dans l’univers onirique de Tim Burton. Un petit garçon qui a à la place du coeur une horloge. Dès que des émotions fortes le touchent, l’effleurent, l’objet s’affole. Mais comment vivre son premier amour alors? Sa mère d’adoption, docteur Madeleine veut le protéger de souffrir. Mais un jour Jack se bagarre avec Joe et lui crève un oeil. Il va fuir et là débute une nouvelle aventure.

Il va rencontrer Méliés. Rien de moins que Georges Méliès qui va devenir son ami et le réparateur de son coeur. Une rencontre surprenante où j’imagine sans peine les échanges loufoques qu’ils peuvent se faire. Il va retrouver sa belle mais l’amour n’est jamais une chose simple quelque soit l’âge que l’on a. Le trouble émotionnel avec son lot de doute va toucher ces personnages, tellement entier, authentique.

Je suis partie dans un fabuleux univers rempli de poésie, de rêves, d’espoir, d’innocence, d’amour, d’amitié. Un conte pour les grands comme pour les petits avec tout ce qu’il faut pour ne plus le lâcher des mains. Bref, il me le faut dans ma bibliothèque pour relire encore une fois, et encore et mettre ainsi des milliers d’étoiles dans mon esprit.

L’avis de Métaphore : metaphorebookaddict.wordpress.com/2013/06/26/la-mecanique-du-coeur-mathias-malzieu/comment-page-1/#comment-3288
L’avis de Yuko : art-enciel.over-blog.com/la-mécanique-du-coeur-de-mathias-malzieu

Ce qu’en dit la presse
Le Figaro : Onirique, sombre et envoûtant
Les Inrockuptibles : La mécanique du coeur est le genre de livre qu’on aurait aimé lire quand on était enfant, à la lampe de poche, caché sous les draps après l’heure du couvre-feu.
Elle : On reconnaît l’incroyable talent de Malzieu pour les images désopilantes, enfantines et irréelles.

Du même auteur
Métamorphose en bord de ciel

Si vous avez aimé vous aimerez
L’étrange Noël de M. Jack
Coraline

81330859_plc-sapristi-mais-tu-nas-jamais-lu-ce-livre

Métamorphose en bord de ciel – Mathias Malzieu

images

Ici, tout est beige et gris décati avec de grandes fenêtres sévères. Chaque pas sur le linoléum fait le bruit d’un pansement qu’on arrache. Les gens s’ennuient, pleurent, crient. Des proches apportent des fleurs, un sourire cousu sur leur visage ; ils se débrouillent pour que leurs larmes coulent à l’intérieur de leurs orbites. Des blouses blanches aux gestes mécaniques, hantent les lieux. Bienvenue au service de cancérologie.

Six heures du matin. Le chef d’orchestre des interrupteurs fait claquer les néons et l’hôpital s’embrase comme un soleil électrique. 

Je voudrais hiberner et me réveiller guéri. Cette idée me réchauffe pendant quelques secondes. Puis la réalité refait surface.

Je prends les arbres dans mes bras et j’essaie de lire un peu. Je cherche les stimulations, mais la Betterave a installé un périmètre de sécurité autour de mes rêves, on se croirait sur les lieux du crime.

 Capture d’écran 2013-06-01 à 11.11.49

4ème de couverture
Tom Cloudman est sans conteste le plus mauvais cascadeur du monde. Ses performances de voltige involontairement comiques le propulsent au sommet de la gloire. Jusqu’à ce qu’un médecin qui le soigne pour une énième fracture décèle chez lui une maladie incurable. Commence alors pour Tom un long séjour hospitalier pour tenter de venir à bout de ce qu’il appelle  » la Betterave « . Lors d’une de ses déambulations nocturnes dans les couloirs de l’hôpital, cet homme qui a toujours rêvé de voler rencontre une étrange créature, mi-femme mi-oiseau, qui lui propose le pacte suivant : « Je peux vous transformer en oiseau, ce qui vous sauverait, ruais cela ne sera pas sans conséquences. Pour déclencher votre métamorphose vous devrez faire l’amour avec moi. De cette union naîtra peut-être un enfant. Un risque à accepter. » Dans la tradition de ses contes pour grands enfants, Mathias Malzieu nous raconte l’histoire merveilleuse d’un homme qui veut tuer la mort et tutoyer les cieux. Ce faisant il nous livre une réflexion rare sur le pouvoir de la vie, et de l’amour.

Capture d’écran 2013-06-01 à 11.11.49

Ce livre est rattaché à un souvenir. Je suis allée à une lecture d’extraits de ce livre par Mathias Malzieu. Il arrive vers la scène et une ambiance toute particulière débute. Son physique et son charisme m’a tout de suite attiré. Il s’assied, pose son livre sur un pupitre et dépose son youkoulélé sur sa jambe. Il lit quelques phrases, joue de l’instrument, chante. Puis à un moment, il ouvre un objet, se lève, se déplace dans le public et jette des plumes un peu partout sur le public. Il est son personnage, il est M. Cloudman.  J’étais émerveillée d’une telle situation. Incroyable, improbable et surprenant. Voilà.

Alors voilà, quand la géniale Métaphore a proposé dans le cadre de son challenge Jacques à dit avec l’aide de Minou comme sujet la même lettre pour le nom et prénom de l’auteur, ce livre rentrait dans les conditions. Direction la médiathèque, rayon jeunesse pour emprunter ce livre. J’ai attendu deux jours pour l’ouvrir et le dévorer en deux jours.

J’ai été séduite par l’univers onirique du chanteur de Dionysos, j’ai tout de suite été emmené dans l’univers farfelu de Tom. Un rêveur loufoque qui aime l’éphémère et l’émerveillement. Même atteint d’une grave maladie, son monde imaginaire reprend le dessus, même si la femoiselle y est pour beaucoup. Le sujet de la maladie se retrouve chez beaucoup d’auteurs, mais l’approche varie toujours. Ici, il prend le choix de l’espoir et d’une idée de métamorphose. Ici pas de mort juste une autre étape vers autre chose qui demande d’accepter sa situation physique.

J’ai retrouvé l’univers de Tim Burton en noir et blanc et de Benjamin Lacombe. Lorsque je rentrais chez moi, le chant des oiseaux me paraissait plus magique. Lui aussi était peut-être un homme avant et à renaît dans la peau de cette petite mésange.  J’ai été emmené loin avec les images qui provoquent des visions de couleurs, d’odeurs ou de sensations. Un vrai délice à chaque page. Maintenant, je n’ai qu’une envie lire un autre livre de Mathias Malzieu.

Site officiel : www.metamorphoseenborddeciel.com

Du même auteur
La mécanique du coeur

Livres sur le sujet de la maladie
Little Joséphine – Raphaël Sarfati et Valérie Villieu
La pluie avant qu’elle tombe – Jonathan Coe
Oscar et la dame en rose – Eric-Emmanuel Schmitt

logo-jacques1challenge-2critiquesABC2013

La montagne magique – Jirô Taniguchi

Unknown

« Si la lecture de mes livres peut apporter une certaine sérénité au lecteur j’en suis très heureux. C’est même sans doute le plus grand bonheur pour moi en tant qu’auteur de bandes dessinées. »

                                                                                                                                            Jirô Taniguchi

Capture d’écran 2013-05-29 à 21.31.26

1967. Ken’ichi, 11 ans, orphelin de père, passe l’été dans la ville provinciale de Tottori, en compagnie de sa petite soeur et de ses grands-parents. Bien que ce soit les vacances, l’ambiance est pesante : la mère de Ken’ichi vient d’être hospitalisée pour une grave maladie. C’est dans ce contexte de tensions et de menaces, alors que le garçon esseulé erre chaque jour sans but dans les ruines d’une bâtisse perchée sur la montagne de Tottori, réputé héberger des créatures fantastiques, que Ken’ichi vit une expérience extraordinaire. Il est “contacté” télépathiquement par une grande salamandre, captive d’un vivarium au musée local… L’animal lui propose un pacte : exaucer n’importe lequel de ses voeux si le garçon lui redonne la liberté et lui permet de regagner son royaume, sous la montagne du château, où jaillit une source merveilleuse… La sensibilité et l’humanisme de Taniguchi conjugués à la mémoire magique et éblouie de l’enfance : un enchantement.

Capture d’écran 2013-05-29 à 21.31.26

Dès les premières pages, j’ai été emmené dans l’univers de mon dessin animé préféré Mon voisin Totoro. J’avais l’impression de pouvoir aller à la rencontre de Totoro, parce que au plus profond de moi je crois en l’esprit de la forêt. Et qu’en un clignement d’oeil je tomberai sur le ventre de Totoro, puis je m’endormirai paisiblement. Ken’ichi lui a rencontré l’esprit de la forêt matérialisé sous la forme d’une salamandre japonais qui sont géante. L’innocence des enfants, l’amour de la famille, le plaisir de communiquer avec la nature, tout m’a plu. La lenteur qui permet de mieux connaître la situation. J’attendais le passage du chat bus pour emmener les enfants à l’hôpital voir leur mère. La bd est présentée comme une bd à l’européenne dans la structure mais l’univers me rappel de nombreuses histoires des studios ghibli. Une belle aventure poétique.

Du même auteur
L’homme qui marche
Un ciel radieux
Le promeneur
Un zoo en hiver
Quartier Lointain
Le Gourmet solitaire

challenge-2

Courtney Crumrin et le dernier sortilège – Ted Naifeh

Unknown-2Courtney Crumrin et le dernier sortilège
Ted Naifeh
Editeur : Akileos

Une couverture bien tentante qui met en appétit car c’est l’album qui va clôturer les aventures de Courtney. Alors que va t’il lui arriver?

Courtney a plus d’ennuis que d’habitude. L’assemblée des sorciers découvre quelques actes de la jeune demoiselle blonde qui sont à l’encontre des règles. Il réclame justice et vont demander à son oncle Aloysius de la présenter. Mais c’est sans compter sur Calpurnia Crip qui a promis au vieil homme de prendre soin d’elle qui use de tous les moyens. Aloysius va ramener le jeune oiseau au bercail pour qu’elle puisse être jugé équitablement et reprendre sa vie sans problème annexe. L’occasion va être saisi par le conseil pour la punir elle et son oncle et abroger une loi pour que les sorciers puissent pratiquer la magie en dehors d’Hillsborough.

Elle va être marqué du sceau de l’oublie, entraînant un sentiment de mal être. Ces repères doivent être reconquis. Quand sa mère lui propose d’aller faire des courses, elle accepte sans aucune conviction, impossible de savoir quel comportement adopté. Lorsqu’elle va rendre visite à son oncle, à la frontière de la mort, il a un présent pour elle, son journal intime. La lecture de ce dernier va provoquer un évènement extraordinaire. Elle va devenir un véritable sorcière.

J’ai vraiment prie un grand plaisir  à la lecture de ce dernier tome vraiment très bien fait. Cela reste le meilleur de toute la série, car le plus abouti aussi bien dans les personnages, dans l’histoire que le graphisme. Je trouve qu’une succession de petites histoires nuisent à la cohésion de l’évolution des personnages. Alors que les deux derniers tomes sont la suite d’une aventure de l’héroïne Courtney. La série se termine très bien, même si j’avoue que j’aimerai beaucoup retrouver la jeune fille dans quelques années, heureuse, entourée de sa famille, de son nouveau frère. Un jour peut-être.

Du même auteur
Courtney Crumrin et les choses de la nuit – Tome 1
Courtney Crumrin et l’assemblée des sorciers – Tome 2
Courtney Crumrin et le royaume de l’ombre – Tome 3
Courtney Crumrin et l’apprentie sorcière – Tome 5
Portrait du sorcier en jeune homme  – Hors série

challenge-2

Courtney Crumrin et l’apprentie sorcière – Ted Naifeh

Unknown-1

Courtney Crumrin et l’apprentie sorcière
Tome 5
Ted Naifeh
Editeur : Akileos

Les aventures de Courtney se poursuivent dans un avant-dernier tome avec pleins de rebondissement pour cette petite tête blonde. L’enfant capricieux se transforme en demoiselle raisonnable et réfléchit.

A l’école, une nouvelle élève arrive au collège. Intriguée par le fait qu’une élève soit toute seule à une table à la cantine, elle décide d’aller s’asseoir à côté d’elle malgré les remarques des autres. Elle semble vraiment s’intéressé à Courtney et cela va se faire d’autant plus quand elle va apprendre qu’elle est une sorcière. Elle veut apprendre des sorts sans prendre en compte les conseils de Courtney.

Elle va devenir populaire, va apprécier les cadeaux des riches enfants et va tendre l’oreille à leurs histoires. Ces histoires qui parlent de Courtney l’influence beaucoup car elle va essayer de la piéger dans le monde des gobelins. Courtney comprend assez vite que la sincérité de son amie n’est pas réelle. Mais pour la sauver, elle va causer beaucoup de dommages et de peines. Comment reconstruire son amitié par la suite? Impossible. Le conseil à veiller et l’oubli est passé par là, ainsi que la chance pour la famille, l’obligeant à déménager.

J’ai plus apprécié cette aventure aux précédentes car l’histoire est plus abouti et on se concentre plus sur les personnages. Ted Naifeh travaille mieux l’univers en noir et blanc pour lui donner plus de réalité. Bref, j’ai été conquise par l’album qui m’a donné très envie de lire la suite et dernière tome.

Du même auteur
Courtney Crumrin et les choses de la nuit – Tome 1
Courtney Crumrin et l’assemblée des sorciers – Tome 2
Courtney Crumrin et le royaume de l’ombre – Tome 3
Courtney Crumrin et le dernier sortilège – Tome 6
Portrait du sorcier en jeune homme  – Hors série

challenge-2