Les Faux British – Théâtre Tristan Bernard

image_Piece.2054.0x1200

Il était une fois l’Association des Amis du Roman Noir Anglais (AARNA) qui décida de monter une pièce de théâtre qui serait, selon des sources incertaines, d’Arthur Conan Doyle. Quand 7 comédiens amateurs se mettent à jouer, plus rien ne les arrête. L’enquête va commencer, le sang va couler, les décors vont tomber alors tenez-vous dégainer votre plus beau rire.

Lire la suite

Publicités

Qu’est-ce que le théâtre? – Théâtre du Familistère

qqt3cvincentarbeletMais qu’est-ce que le théâtre? En voilà une question bien compliquée. Nathalie Matter et Pierric Plathier, dans un duo de choc décide de présenter le théâtre pour les non-initiés et les initiés aussi. Attention, c’est une conférence très drôle, rire obligatoire.

Lire la suite

Blond and Blond and Blond au Sentier des Halles

illustrationBBB1

Tø, Glär et  Mår sont frères et soeur et ont grandi dans un orphelinat en scandinavie. C’est grâce au père Olav et radio Nostalgie qu’ils ont découvert la musique et se sont passionnés pour musique française, ils ont décidé de venir sur le territoire pour conquérir le public autochtone. Ainsi, ils décident de rendre « Hømåj » à la chanson pour proposer leur interprétation des grands classiques comme Chantal Goya ou Ophélie Winter.

Lire la suite

Vous n’aurez plus de raison de chanter yaourt

Franglaises-2015Un collectif d’artistes nommé Les Franglaises ont décidé de mettre leurs multiples talents (chant, danse, comédie, musique, vidéo…) au service du grand public friand de chansons dans la langue de Shakespeare ou de Bukowski. Beaucoup chante en anglais ou en anglais yaourt, mais que chante t’on vraiment ? Pas d’idée ? Alors on va vous expliquer, prêt pour la rigolade ? Lire la suite

Jarry est Atypique à l’Européen

jarry-affiche-europeenJarry est un humoriste qui monte en puissance et qui commence à se faire sa place dans ce milieu très fermé. Après avoir enchanté de nombreux spectateurs dans divers théâtres, il remonte sur les planches avec son spectacle Atypique à l’Européen.

De plus en plus présent sur le petit écran, sa reconnaissance auprès du grand public se fait plus facilement. Ce qui peut expliquer d’ailleurs la salle presque pleine, le jour où je suis venue. Et bien entendu, quand le talent est là cela aide grandement à faire venir un public certain de passer un bon moment. L’humoriste Jarry décide de nous raconter une histoire farfelue en incarnant un personnage légèrement loufoque en parlant de façon légèrement féminine comme l’image clichée gay.

D’ailleurs, dès le début du spectacle il choisit un homme qui va être sa gentille tête de turc pendant tous le spectacle. Ce jour-là, c’était Arnaud au premier rang qui a eu le droit d’avoir sur ces genoux Jarry ainsi que d’autres signes de tendresse. Par chance, il ne va pas que ce spectateur pris pour cible. Il montre avec ingéniosité sa facilité d’interagir avec le public, l’art de l’improvisation n’a pas beaucoup de secret pour lui. Dommage pour la dame qui avait un rire drôlement sonore et qui avait un bras cassé, en plus. Elle « aurait pu se casser les deux jambes », ainsi elle n’aurait pas été ici ce soir-là. Méchant ? Oui et il l’assume totalement. Mais même si, la dame a réprimé de rire le reste du spectacle, ce fut la première à se lever. Très fairplay.

Jarry_Atypique_Image_BBBuzz

Avec souplesse et légèreté, se laissant à quelques fous rires improviser par un public enchanté, Jarry nous raconte l’histoire d’un homme qui va au Pôle Emploi et qui attend son tour. L’attente lui permet de nous raconter ces précédents emplois comme membre du GIGN, caissier à Lidl ou animateur radio. Bien entendu, cela ne se passe jamais bien et se fait virer assez rapidement. Pour nous raconter cela, il saute, il bondit, il virevolte en n’hésitant jamais pour mettre son corps en scène. D’ailleurs, il va nous montrer que son ventre peut se transformer en petit cul. Enfantin, certes mais efficace pour faire rire direct.

maxresdefault

Pas de prise de tête car tout est dérision et absurde. Tout est mis au service du rire pour surprendre le spectacle, là, où on ne l’attend pas forcément. Et que lui ne s’attend pas forcément à être. D’ailleurs, lors de son fameux sketch où il rêve d’être une princesse et qu’il faut qu’il trouve son prince charmant, il fait monter Arnaud. Pas de chance, il ne capte rien alors il fait monter un autre spectateur venu pour le salon de l’agriculture, car lui-même agriculteur. Des moments improbables de rire et de lâcher prise immédiat.

JARRY

Ce spectacle est le premier que je vois deux fois de suite à un an d’écart et une certitude, l’artiste fait évoluer le spectacle, se rapproche plus du public le tout avec beaucoup de travail dans le texte pour le juste usage des mots, le déplacement, le chant et la mise en scène (gros travail avec les jeux de lumière). Un vrai artiste qui aime cela, qui se donne à 200%, qui veut partager et qui prend un plaisir immense et sincère à faire rire. Alors si vous souhaitez vraiment rire et passer une excellente soirée, prenez la direction de la place de Clichy, l’Européen est juste à côté.

Le site officiel de l’humoriste

Ce qu’en dit la presse
Télérama Sortir : « Hors du commun : un potentiel comique et une capacité de jeu exceptionnels »
L’Express Style : « une tornade force 10, un as de la déjante »
Le Parisien : ‘Il déclenche l’hilarité »
Le Canard Enchainé : « Un hurluberlu éberlué, il est tordant »
La Provence : « Epoustouflant de maîtrise et d’inventivité »
Marseille l’hebdo : « Déjanté à souhait … un humour implacable »
Direct Matin :  » Un humour détonnant  »
La Voix du Nord : « Un comique hors norme »
Le Dauphiné libéré : « Loufoque et ubuesque… un vrai succès ! »
Oops :  » La salle est pliée en deux et en redemande ! Bravo !  »
Marie-France :  » Un show déjanté… Rien à voir avec les stand up habituels  »
Ouest France :  » La bonne humeur de Jarry est contagieuse  »
Le Républicain Lorrain :  » Jarry fait la peau aux stéréotypes « 

Mon avis de décembre 2013

Kingsman : Services secrets

290347.jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxIl ni a pas que James Bond, dit 007 qui est au service de la reine. Matthew Vaughn, décide après avoir adapté Kick Ass et X-Men : le Commencement décide de s’attaquer à une nouvelle adaptation d’un comics de Mark Millar très costard trois-pièces taillé sur mesure et anti-balle. Prêt pour aller à la découverte d’un film où vous aller vous en prendre les mirettes?

Lire la suite

Jean-François Cayrey, s’inquiète : Ils sont cons ou c’est moi?

278En ces temps encore un peu bouleversé, on s’interroge si l’on peut rire de tout et avec n’importe qui. Jean-François Cayrey tranche avec une décapante certitude. D’ailleurs, il l’affirme dans le titre de son spectacle «Ils sont cons ou c’est moi? » .

Après une carrière dans la banque, cet humoriste hors du commun, débute sur les planches en 2006 en jouant dans le gros succès Amour et Chipolatas de Jean-Luc Lemoine. A partir de ce moment, il va alterner entre le Comedy Club, le cinéma, les web-séries et la télévision jusqu’à avoir son propre one-man au Petit Palais des Glaces.

Qu’importe les évènements, il décide de ne pas garder sa langue dans sa poche et en plus, elle n’est pas en bois. Il parle de son expérience fictive de prof dans une banlieue chaude, de ces enfants à la limite de la débilité et de la laideur répugnante de son ex-femme, en passant par des sujets comme l’écologie, les religions, les intégristes, la couleur de peau, les femmes, les hommes, le couple…. Ici pas de tabou et de complexe, tout est permis, sauf celui de tuer.

images

Il ne cherche pas à être consensuel pour plaire aux plus grands nombres. Avec son style de monsieur tout le monde, d’ailleurs on l’a vu dans une pub en tant que père de famille louer une voiture, il tire à gros boulet d’humour absurde et décapant sur tout ce qui bouge. Dans un débit rapide et très maîtrisé, il expose ces mots qui font mouches et provoquent un rire immédiat et franc. Je l’avoue, j’ai pleuré de rire sur des sujets horribles mais tellement bien amener. Quel filou…

Plein d’énergie et de rythme, Jean-François Cayrey propose un spectacle original, détonant et très drôle. Il m’a fait rire avec une satisfaction très plaisante car j’ai vu beaucoup d’humoristes ces derniers temps qui ne sont pas arrivés à dérider mes zygomatiques. Ici, je n’ai pas arrêté de rire et les cinq rappels du public souligne qu’il ni a pas que moi qui l’a beaucoup apprécié.

Lien vers le Palais des Glaces