La loi des sames – Lars Pettersson

product_9782070793822_195x320Vous prendrez bien un café et un morceau de viande de renne? Vous en aurez bien besoin car au pays des sames, il fait froid. Anna était venu juste en aide à sa famille mais l’histoire est plus complexe que prévue. Elle n’a pas prévu de se laisser marcher sur les pieds et n’a pas peur de mettre un coup de pied dans la fourmilière. Vous voulez en savoir plus?  Lire la suite

Publicités

Une main encombrante – Henning Mankell

Cimagesertains ont des cadavres dans le placard et puis d’autres, en ont dans le jardin. Alors quand Wallender va visiter une maison pour sa retraite future, tout ne pouvait pas bien se passer. Le prix était dans son budget cependant quelque chose dans sa visite lui titillait la curiosité. Il a trébuché en venant, était-ce bien une racine?  Lire la suite

La bibliothèque des cœurs cabossés – Katarina Bivald

Capture d’écran 2015-05-14 à 09.41.22Véritable succès littéraire, La bibliothèque des cœurs cabossés se trouve sur tous les rayons de librairie et sur la blogosphère. Les romans parlants de l’amour des livres trouvent tout de suite un public de lectrices passionnés. Alors si en plus, on rajoute une love story dans une Amérique perdue, avec des désillusions, la tentation se fait plus grande. Mais est-ce que cela suffit à en faire une bonne histoire ?

Lire la suite

L’Analphabète qui savait compter – Jonas Jonasson

9782258097063_1_754ème de couverture
Tout semblait vouer Nombeko Mayeki, petite fille noire née dans le plus grand ghetto d’Afrique du Sud, à mener une existence de dur labeur et à mourir jeune dans l’indifférence générale. Tout sauf le destin. Et sa prodigieuse faculté à manier les nombres. Ainsi, Nombeko, l’analphabète qui sait compter, se retrouve propulsée loin de son pays et de la misère, dans les hautes sphères de la politique internationale. Lors de son incroyable périple à travers le monde, notre héroïne rencontre des personnages hauts en couleur, parmi lesquels deux frères physiquement identiques et pourtant très différents, une jeune fille en colère et un potier paranoïaque. Elle se met à dos les services secrets les plus redoutés au monde et se retrouve enfermée dans un camion de pommes de terre. A ce moment-là, l’humanité entière est menacée de destruction.

Capture d’écran 2014-10-05 à 11.19.30

Après le succès international du livre Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire de Jonas Jonasson, vendu à plus d’un million d’exemplaires, un deuxième livre parait en 2013 sous le titre de L’Analphabète qui savait compter. L’auteur nous propose une nouvelle épopée burlesque à travers le monde.

Nombeko Mayeki, vit en Afrique du Sud et voit grand dès son plus jeune âge. Abandonné par son père avec une mère accro à la drogue et elle ramasse de la merde. Malgré le fait qu’elle ne sache ni lire, ni écrire, elle possède un don extraordinaire. Elle s’est comptée très vite. D’ailleurs se don va lui permettre de monter doucement la hiérarchie et qu’un concours de circonstance va lui permettre d’apprendre à lire. A partir de ce moment, tout va changer et aller très vite. Les situations de quiproquos vont se succéder et notre petite héroïne va vitre des aventures les plus improbables les unes que les autres.

Elle va apprendre beaucoup de choses surtout sur les bombes nucléaires ce qui va lui permettre d’ailleurs de rencontrer le roi et premier ministre de Suède. Au passage, elle va rencontrer l’Amour qui va lui faire chavirer le coeur qui a par mal chance un jumeau complètement débile qui va créer plus de problème que de bonheur. Mais la bombe atomique cachée pendant plusieurs années va pouvoir aller être étudié en Chine tout en discrétion et pour le bonheur de tous. Bien entendu, pleins de choses absurdes vont arriver à chaque page avec une cohérence surprenante pour le plus grand bonheur du lecteur.

Vouloir refaire pareil que son premier succès est tout à fait normal. Mais par contre, réussir un tel exploit une deuxième fois est plus difficile surtout lorsque la concurrence est passée dans le coin. Alors la lecture, se fait moins intense et moins surprenante même si on se laisse prendre par l’histoire. Les sourires sont souvent présents mais pas d’éclats de rire comme son premier. On passe un bon moment de lecture qui vide bien la tête et détend. Donc une lecture agréable pour se détendre.