Les romans au cinéma

images-2Dans ma librairie imaginaire, dans l’espace cinéma, je disposerais des romans qui sont adaptés sur grands écrans, que cela soit d’actualité ou pas. Une sortie en salle, booste les ventes des livres.

Ne juge jamais un livre par son film
J. W. Eagan

L’élégance du hérisson – Muriel BarbeySorti le 3 juillet 2009, sous le titre Le Hérisson, réalisé par Mona Achache avec Josiane Balasko et Garance le Guillemic.

Le magasin des suicides – Jean Teulé
Sorti le 26 septembre 2012, réalisé par Patrice Leconte.

Lettre d’une inconnue – Stefan Zweig
Adapté en 1948 sous le titre éponyme du livre par Max Ophüls puis en 2001, en téléfilm par Jacques Deray.

Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran – Eric-Emmanuel Schmitt
Sorti en 2003, réalisé par François Dupeyron. Omar Sharif, qui incarne à merveille M. Ibrahim, a reçu le César du meilleur acteur en 2004.

Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur – Harper Lee
Sortie en 1962, réalisé par Robert Mulligan, sous le titre anglais To Kill a Mockingbird, titré en français Du silence et des ombres, avec Gregory Peck dans le rôle d’Atticus Finch.

Novecento : pianiste –  Alexsandro Baricco
Adapté au cinéma, sous le titre La légende du pianiste sur l’océan, en 1998 par Giuseppe Tornatore.

Publicités

Des citations autour des livres

images-1Dans ma librairie idéale, selon les jours, les thématiques et mon humeur, je mettrais des citations sur des ardoises. Je vais les noter sur cette page quand j’en trouverai que j’apprécie.

Si vous jugez le livre, le livre vous juge aussi.
Stephen KingDanse macabre

Un grand livre commence longtemps avant le livre.
Christian Bobin
Une petite robe de fête

Lire un livre prêté lie.
Réjean Ducharme
L’avalée des avalées

Un livre de cuisine, n’est pas un livre de dépenses, mais un livre de recettes.
Sacha Guitry

Un livre est un outil de liberté.
Jean GuéhennoCarnets du vieil écrivain

Un livre est une fenêtre par laquelle on s’évade.
Julien Green

Tout livre à pour collaborateur son lecteur.Maurice Barrès

Un vrai livre, c’est toujours quelqu’un qui entre dans notre solitude.
Christian Bobin (1951 – )
La Lumière du monde

Une bibliothèque est une chambre d’amis
Tahar Ben Jelloun (1944 – )
Éloge de l’amitié

Les livres qu’on ne relit pas sans cesse avec plaisir ne valent pas la peine d’être lus.
Oscar Wilde (1854 – 1900)
Les Ailes du paradoxe

Quand je pense à tous les livres qu’il me reste à lire, j’ai la certitude d’être encore heureux.
Jules Renard (1864 – 1910)
Journal, 23 juin 1902

Lire, c’est aller à la rencontre d’une chose qui va exister.
Italo Calvino (1923 – 1985)Si par une nuit d’hiver un voyageur

Le livre est comme un jardin que vous pouvez mettre dans votre poche.
Proverbe arabe

Peu de livres changent une vie. Quand ils la changent c’est pour toujours, des portes s’ouvrent que l’on ne soupçonnait pas, on entre et on ne reviendra plus en arrière.
Christian Bobin (1951 – )
La Plus que vive

Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe.
Jules Renard (1864 – 1910)
Journal, 8 mai 1901

La vraie lecture commence quand on ne lit plus seulement pour se distraire et se fuir, mais pour se trouver.
Jean Guéhenno (1890 – 1978)
Carnets du vieil écrivain

Les femmes dans la bd

bienvenue-blog-lightToujours ma librairie imaginaire, je ferais une thématique pour une période donnée comme la journée des femmes, les femmes dans la bande dessinée. Le milieu a grande majorité masculine s’ouvre à de plus en plus à des artistes féminines de talents.

Girly
Confession d’une glitter addict – Diglee

Enfant
Akissi – Attaque de chats – Tome 1 – Marguerite Abouet et Mathieu Sapin

Bd
J’aime pas les gens qui se prennent pour… – Florence Cestac

Le thé dans la littérature

tasse-the-or1295991466 Je consomme très souvent du thé en lisant un livre, que cela soit chez moi sur mon canapé où dans un bar. Dans ma librairie imaginaire, je ferais une thématique thé, avec des citations et des livres où le thé est abordé.
A chaque nouvelle lecture, je vais essayer de noter les références à la consommation de thé.

L’élégance du hérisson de Muriel Barbery
p 108 : « Le rituel du thé, cette reconduction précise des mêmes gestes et de la même dégustation , cette accession à des sensations simples, authentiques et raffinées, cette licence donnée à chacun, à peu de frais, de devenir un aristocrate du goût parce que le thé est la boisson des riches comme elle est celle des pauvres, le rituel du thé, donc, a cette vertu extraordinaire d’introduire dans l’absurdité de nos vies une brèche d’harmonie sereine. Oui, l’univers conspire à la vacuité, les âmes perdues pleurent la beauté, l’insignifiance nous encercle. Alors, buvons une tasse de thé. »

p 113 : « Mais hier, j’ai demandé à maman si je pouvais boire du thé. Mamie boit du thé noir au petit déjeuner, du thé parfumé à la bergamote. Même si je ne trouve pas ça terrible, ça a toujours l’air plus gentil que le café, qui est une boisson de méchant. Mais au restaurant, hier soir, maman a commandé un thé au jasmin et elle m’a fait goûter. J’ai trouvé ça tellement bon, tellement « moi » que, ce matin j’ai dit que c’était ce que je voulais boire dorénavant au petit déjeuner. «