Ma vie avec Contumace – Jean-Pierre Brouillaud

Dans sa vie, le narrateur a le scrabble et son poisson rouge : Coutumace. Le quotidien ne laisse place à aucune fantaisie. Alors quand la Joconde débarque dans son salon, il faut tout repenser et réfléchir à que faire. Une expérience qui risque de tout bouleverser.


4ème de couverture
Il a des conversations avec Contumace, son aimable poisson rouge, qui tourne dans un bocal à la vitesse précise, harmonieuse et rassurante, de dix-sept tours minute. Lui-même vit dans un petit deux pièces. Il est champion de scrabble, s’entraîne et joue chaque jour. Ce qui a un peu déteint sur son cerveau et son rapport aux mots. Il a des parents, respectueux, distants mais légèrement inquiets de la solitude dans laquelle il s’obstine.
Il les rassure en affirmant qu’il n’est pas seul puisqu’il vit avec Contumace. Tout se complique lorsque la Joconde, un matin, débarque dans son salon. Absurde, humour, légèreté. Comme dans Martin Martin et Les Petites Rébellions, J.-P. Brouillaud raconte l’épopée minuscule et surréaliste d’un héros d’appartement.


Ce que j’en ai pensé ? 
Je cherchais un livre léger à offrir à un gros lecteur. Un libraire me conseille un livre dont je n’avais jamais entendu parler. On me précise que l’auteur est venu en dédicace la veille ce qui explique la vitrine qui lui est consacrée. L’enthousiasme du libraire me convainc à me plonger dans ce récit à part.

Un homme asocial qui n’a qu’une passion pour le scrabble qui a été invaincu depuis quelques années c’est assez étrange pour attirer mon attention. Qui a pour meilleur ami un poisson rouge qui a le nom surprenant de Contumace. Il y a de quoi titiller ma curiosité. Et qui découvre dans son salon la peinture de la Joconde qui a mystérieusement disparu du Louvre. Voilà, tout y est pour m’inciter à la lecture. En plus, on est informé de la disparition de la peinture dès les premières pages. Puis on apprend à connaître le narrateur, qui répète qu’il est intelligent car il connait beaucoup de mot (sans en connaître le sens) pour jouer au scrabble.

Il répéte encore et encore, la taille du salon et de la chambre, leur fonction, qu’il est champion de scrabble, qu’il est intelligent. J’avoue que je me lasse de ces récurrences beaucoup trop nombreuses. J’ai compris, il n’est pas sociable et n’est pas doué dans les relations humaines.

Les idées pour vendre la toile me semblent très ingénieuses. Mais pourquoi quelqu’un qui connaît l’art et sait estimer les œuvres ne reconnaît pas la Joconde ? Surtout que partout dans la presse on ne parle que de ça. Là, je n’ai pas compris le choix de narration. D’accord, après il n’aurait peut-être pas pu sortir avec la fleuriste. Pourquoi dans ce cas ne pas prendre un individu landa pour l’analyse au lieu de prendre un site de référence ? Il laisse en Espagne, au musée, ces coordonnées pour leur vendre la Joconde, pourquoi n’y a-t-il pas de rebondissement sur cet échange ? police, voleur…

Je comprends que les asociaux sont à la mode comme les personnes âgés dans les personnages principaux. Je m’étonne qu’il n’y a pas eu plus de folie, de rencontres incongrues, de situations improbables pour surprendre. Tous les ingrédients sont plantés et la plume de l’auteur est au rendez-vous. J’ai été frustrée d’arriver à la fin qui se termine en queue de poisson sans de véritable raison. Pour moi, il y avait tout pour inscrire la dinguerie que j’avais adoré dans « Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire ». Au final, cela reste une lecture légère, sympathique qui aurait pu être tellement plus. C’est dommage. Peut-être que la personne à qui je vais offrir le livre aura un autre regard et sera plus conquis.

Si vous aimez le scrabble et les poissons rouges, vous risquez d’apprécier ce tranquille roman avec un poil de loufoquerie. Par contre, si vous aimez l’humour bien loufoque qui vous provoquera des éclats de rire. Passez votre chemin. 

Publicités

Une réflexion sur “Ma vie avec Contumace – Jean-Pierre Brouillaud

  1. Pingback: Challenge lecture 2018 – 100 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s