Liaisons dangereuses – Préliminaires – Tome 1 : L’espoir et la vanité – Stéphane Betdener, Djief et Isabelle Merlet

Le jeune Sébastien de Valmont est un garçon chétif et malade. Son état inquiète beaucoup sa mère car il va être difficile à marier. Par chance, une rencontre féminine va changer son destin. 


De quoi ça parle? 
Dans la famille de Valmont, je demande le dernier des fils, Sébastien. Il n’est pas très apprécié par son père car il est atteint d’un mal méconnu à son époque : l’épilepsie. Sa mère essaie tout ce qui est possible pour le soigner mais rien n’y fait. Rien? Pas vraiment en fin de compte. La maîtresse de son père, la sulfureuse Comtesse de Senanges va l’initier à la sexualité. Depuis qu’il a pu plonger dans les plaisirs d’une liaison dangereuse, sa santé s’en porte beaucoup mieux. D’ailleurs, il va s’attacher à cette femme qui lui apprend tous les secrets du plaisir. Mais voilà qu’il rencontre une jeune fille dont il tombe amoureux. Ce n’est pas au goût de la Comtesse qui commence à sentir le poids de son âge. Sa vengeance sera double et plus d’un coeur sera brisé.  

 

Ce que j’en ai pensé? 
Stéphane Betbeder a décidé de se lancer dans un préquelle des Liaisons Dangereuses d’après Choderlos de Laclos(1841-1803). Il va raconter l’enfance d’un simple garçon qui très vite va devenir un séducteur. En prenant ce personnage, il profite pour parler des moeurs de l’époque comme les mariages arrangés, même entre membre d’une même famille. Le scénariste va révéler des tromperies courantes avec des femmes seules, mariés, mineurs et les petits garçons. Ils ont tous leur péché mignon. La possibilité de créer est assez importante alors l’exploitation des vices pourra se faire plus importante dans le tome suivant. 

Lorsqu’on évoque Choderlos de Laclos et d’initiation à la sexualité, on pourra s’attendre à des scènes explicites. Il faut dire que vous ne trouverez que des sous-entendus et un pincement de tétons.
Le dessin de Djief est très classique et ne prend pas beaucoup de risque dans la représentation. Toutefois, on retrouve des éléments du roman comme les lettres échangées avec la couleur de vieux papier. Les robes des femmes avec des décolletés pigeonnants et mouches au-dessus des lèvres renforcent le cadre historique. 
Un récit qui manque un peu de consistance pour le dévorer d’une seule traite. Peut-être que le tome 2 sera plus riche et plus innovant.

Publicités

3 réflexions sur “Liaisons dangereuses – Préliminaires – Tome 1 : L’espoir et la vanité – Stéphane Betdener, Djief et Isabelle Merlet

  1. Pingback: Challenge lecture 2017 – 300 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Challenge BD – 4ème édition | 22h05 rue des Dames

  3. Pingback: Bilan culturelle d’octobre 2017 | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s