Egon Schiele – Vivre et mourir – Xavier Coste

La vie d’un artiste n’est toujours facile. Surtout lorsqu’on décide de ne pas faire des oeuvres académiques. Affirmer sa personnalité et son style ainsi que s’avoir s’entourer voilà ce qu’il faut pour espère faire sa place. Même Egon Schiele a du en passer par là. Xavier Coste va vous le raconter.  


4ème de couverture
Egon Schiele, 1890 – 1918. Vingt huit années d’existence seulement, et une si grande influence sur l’art du XXe siècle… C’est ce destin d’exception que retrace la première bande dessinée de Xavier Coste – lui-même n’a que 22 ans lorsqu’il réalise cet album : la trajectoire tumultueuse et fascinante d’un météore de la peinture, tout en contrastes, en fulgurances, en excès. L’ouvrage se concentre volontairement sur les dernières années de la vie du peintre autrichien. L’essor d’un talent, d’abord : son parrainage confraternel par Gustav Klimt, son appétit de conquête et de femmes, son goût de la provocation, ses premiers succès. Bientôt suivis par ses échecs : brièvement emprisonné pour pornographie, Schiele se range, s’embourgeoise… Le déclenchement de la Grande Guerre, puis la disparition de presque tous ses proches achèveront d’éteindre sa flamme, avant que la grippe espagnole ne l’emporte à son tour. Un portrait biographique séduisant et personnel – et l’évidence d’un talent graphique à suivre.


Ce que j’en pense? 
Malgré une couverture pas très séduisante, l’album se trouve très intéressant. Je l’ai lu et fait dédicacé sur la recommandation d’une libraire. Et j’avoue que c’était une lecture plutôt plaisante de plonger dans l’univers sombre d’un brillant artiste. Pour sa première bd, Xavier Coste a décidé de raconter dans une biographie romancée la misérable vie d’Egon Schiele. Un homme à l’ego démesuré qui ne se rend pas compte du mal qu’il engendre autour de lui. Comment se contenter d’une seule femme alors qu’il en a plein autour de lui? Et puis, les corps des femmes nues l’inspire dans sa création qu’importe si les modèles sont mineurs. Mais cela va lui coûter cher et direction la prison pour cause de représentation pornographique. Il se sent incompris.

Par chance, il sait l’importance de se créer un style. Grand, mince, visage émacié, cheveux en bataille, clope à la bouche, toujours élégant même quand il est fauché. Il arrive doucement à faire connaître ces oeuvres grâce à son maître Gustav Klimt. Très vite, il impose ces représentations de corps et de visages avec un trait dur et épuré de couleurs. L’art de Schiele ne peut pas laisser indifférent. Je me souviens de certaines de ces oeuvres à l’exposition sur Klimt à la Pinacothèque. Une violence et un désespoir en ressort et provoque quelque chose sur le regardant. Xavier Coste arrive à raconter l’artiste sans faux semblants et sans le magnifier.

La palette graphique se rapproche de l’univers de Schiele. Les traits assurés côtoient les esquisses. Le rendu est peaufiné à chaque page et à chaque moment de vie important de l’artiste. Cela va jusqu’au cadrage des cases qui fait penser à un dessin à main levé. Même la police de caractère rappelle le style du peintre. Une bd qui a du demandé beaucoup de recherche aussi bien pour la vie tourmentée d’Egon Schiele que le comment la représenter. Le rendu est étonnant et très agréable à lire. J’ai envie de poursuivre ma découverte des oeuvres du peintre même si je ne suis pas une passionnée du style.

Alors si l’envie vous dit de connaître un peu plus la courte vie d’Egon Schiele, prenez le chemin graphique tracé par Xavier Coste.

Lire l’avis de Moka : « C’est la vie de ce peintre au talent fulgurant que Xavier Coste a souhaité retracer dans une BD que j’ai prise en pleine face. Le trait du jeune et talentueux dessinateur sonne juste avec l’univers graphique de Schiele. »

Publicités

4 réflexions sur “Egon Schiele – Vivre et mourir – Xavier Coste

  1. Pingback: Challenge lecture 2017 – 250 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Challenge BD – 4ème édition | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s