Blackstone – Guillaume Richez

Le 4 avril 2016, il y en qui aurait dû prendre des vacances très loin. Parce que à partir de ce jour là, cela va être un bordel monstre entre les Etats-Unis et la Chine. La paix n’est pas d’actualité car en secret bien des manigances se trament. Quelle avenir alors pour la planète?  


4ème de couverture
Vous ne parvenez plus à détacher vos yeux de ces images diffusées en boucle sur toutes les chaînes de télévision, celles d’un bâtiment en ruine au-dessus duquel s’élève un long panache de fumée noire, ni de ces quatre caractères chinois en bas de l’écran, k?ng bù xí j?, « attentat terroriste »… Un Boeing 737 vient de s’écraser sur l’ambassade des Etats-Unis d’Amérique à Pékin. Tel est le point de départ de Blackstone, un thriller paranoïaque sur fond de conflit entre deux superpuissances, les États-Unis et la République populaire de Chine. Confrontés au risque d’une nouvelle guerre froide, l’officier de la CIA Malone, l’agent spécial du FBI Rodriguez, la directrice du Service national clandestin Sanders et la sénatrice McGovern sont entraînés dans le tourbillon de l’Histoire en quête d’une vérité qui se dérobe sans cesse. Techno-thriller géopolitique, Blackstone est un roman noir. Très noir.


Ce que j’en pense? 
Deux ans après son premier roman, « Opération Khéops« , Guillaume Richez revient avec un roman plein de suspens et d’aventure. Attachez vos ceintures car vous allez vous en prendre pleins les yeux. On commence par un crash d’un boeing 737 sur l’ambassade des États-Unis à Pékin. A partir de là, l’équilibre politique du monde vacille. Des agents sur le terrain font de leur mieux avec ce qu’on leur donne. Mais leur chemin va être semé de bien des embûches avec des intrigues, des révélations, des meurtres en séries, des manipulateurs, des menteurs… Qui dit la vérité? Qui pense savoir la vérité? Je croyais avoir certaines certitudes au fur et à mesure des pages. Cependant l’auteur est un petit malin. Pourquoi les informations qu’il nous aurait donnés seraient véridiques? C’est pour mieux nous tromper et nous mener à une machination que seul un esprit supérieur aurait pu deviner.

Les pages se tournent assez vite et pleins de films me sont revenus à l’esprit. Bien entendu, « Top Gun » avec la scène de combat en avion américain contre chinois. En lisant les phrases, je revoyais le film avec ces mecs aux égos surdimensionnés. J’entendais même la bande son. Et aussi des films avec Steven Seagal, les Missions Impossibles, les Jason Bourne, Jack Reacher… On pourrait croire qu’il y a une préférence pour les films des années 80/90 avec une ambiance guerre froide. On retrouve les chinois, les américains et les russes. Les méchants sont partout cette fois-ci. L’axe du mal est là mais il n’y a pas d’axe du bien en face. Juste des humains qui veulent toujours plus d’argents, d’influence et de pouvoir. 

Comme dans son premier roman, les femmes ont la part belle. Elles sont belles, malignes, courageuses, battantes et ce n’est pas une paire de testicules qui va se mettre sur le chemin. Cependant, elles sont loin d’être parfaites. Solitude, isolement, alcoolisme…. les bagages ne manquent pas. Sans oublier quand même quelques cruches, avec une forte poitrine, adeptes de la fellations. Un fantasme d’homme qui peut ressortir quand même. Cette partie doit beaucoup plaire aux messieurs et peut être se retrouver dans le chef adepte de pornos en tout genre. 

J’ai adoré le personnage de Rodriguez. Une femme qui a du caractère et qui n’a pas honte de son corps. Malgré qu’elle n’a plus 20 ans, elle fait encore bander bien des hommes. Son désespoir, elle le noie dans l’alcool et elle le tient bien. Et parfois, bien bourrée, elle emmène un homme dans sa chambre. Cependant, quand les horreurs d’un tueur en série commencent à faire paniquer un pays entier et qu’on l’invite à donner un coup de main, son instinct reprend le dessus. Des choses terribles lui viennent à l’esprit. A t’elle un échappatoire à ces cauchemars?

Un roman très prenant qui va vous emmener au coeur de secrets d’Etat. Vous croyez qu’on veut vous protéger et qu’on veut votre bien? Et si l’argent était la seule motivation à l’épanouissement des gens. A vous de choisir. 

Blackstone nominé pour le Grand Prix de la littérature policière

L’avis de Julitesmots : « C’est un pavé, mais tellement riche en rebondissements, tellement bien construit, que pas un seul moment l’ennui ne nous pousse à tourner les pages plus vite, bien contraire on le déguste et on prend son temps pour en apprécier chaque passage ! »

L’avis de Nigrafolia : « Chaque présence s’insinue dans le puzzle. Black$tone se gave de tension et de peur, c’est riche en rebondissements. Le lecteur cherche la vérité quand l’écrivain tient les codes dans sa main. Espionnage, technologie, psychologie, Richez nous ballade dans les tourments de notre monde. On y prend un plaisir colossal. »

L’avis de Soniaboulimiquedeslivres : « J’avoue avoir eu un peu de mal à entrer dans le livre. Le début peut s’avérer déroutant, beaucoup d’informations à engloutir, des personnages aux noms chinois, des bribes de conversations en chinois (traduites, heureusement !). C’est le genre de livre qu’il faut déguster au calme, afin d’être concentré, sinon, on a vite fait de se perdre.  Mais une fois que j’y étais, subjuguée par la force d’écriture de Guillaume, je l’ai dévoré ! »

L’avis de The love book : « Blackstone ne se décrit pas, il se vit ! Impossible de vous le résumer, je vous invite à le découvrir par vous-mêmes. Ce que je peux en dire simplement : un mélange de Top Gun, de A la poursuite d’Octobre Rouge et tant d’autres films de guerre à la sauce Kubrick ou Coppola, un vibrant hommage à tant de chefs d’oeuvre du cinéma d’action. »

L’avis d’Unkapart : « Alors Blackstone ? Bien, bien, bien. Pas le roman qui me fera devenir un adepte du genre, mais un bon moment de lecture. M’intéressant de près à la géostratégie et à la géopolitique de la mer de Chine, j’ai trouvé dans ce bouquin une fiction intéressante et bien fichue sur la question (et pas si fictive que ça sur bien des points…). Ceux que le sujet passionne y trouveront leur compte, de même que les amateurs de techno-thrillers, thrillers politiques, romans d’espionnage, ainsi que toute personne qui se touche en pensant à Jack Bauer (ou Jack Ryan ou un autre Jack de la profession). »

L’avis de Sangpages : « Ceux qui aiment l’action vont être ravis. Entre conflits aériens, maritimes etc…., ça déménage!
Le récit est étayé de faits réels et d’actualité, ce qui le rend crédible et nous fait prendre conscience qu’il s’en passe des choses dans les hautes sphères, choses dont nous ne soupçonnons pas l’existence.
Bref, tout ça pour vous dire que j’ai passé un très bon moment et que je vous le recommande. »

L’avis des deux lecteurs : « Une très belle découverte qui me laisse à penser que l’on puisse retrouver certains protagonistes dans une nouvelle mission prochainement.« 

Publicités

15 réflexions sur “Blackstone – Guillaume Richez

  1. Pingback: Bilan culturelle Juillet | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Challenge lecture 2017 – 200 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  3. Pingback: A la rencontre de Guillaume Richez | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s