Les beaux étés – Tome 2 – Les calanques – Zidrou, Jordi Lafebre et Mado Pena

L’été est arrivé et les grandes vacances aussi. Voilà l’occasion pour la famille Faldérault pour partir avec leur 4L rouge. Cap au Sud. Un voyage ou le plaisir d’être ensemble et le plaisir de partager est au cœur du périple à travers la France.


De quoi ça parle ?
Montons dans la De Lorean DMC-12 pour remonter un peu le court de l’histoire. Dans le tome 1 nous étions en 1973, dans le tome 2, nous partons pour 1969, l’année érotique. Nous voilà 4 ans avant la naissance de Pépette et pour des vacances qui vont être remplies de souvenirs. En respect pour pépé, ils ne partent pas en Espagne. Franco lui a laissé de bien terribles souvenirs. Mais bonjour les calanques et le sud de la France dans la 4L rouge, surnommée Mam’zelle Estérel.

Pas d’objectif pour s’arrêter juste quand le paysage semble beau. En pleine nuit, ce n’est pas toujours facile de savoir où on s’arrête. Et parfois, c’est au cœur d’un jardin que toute la famille va camper. Une déconvenue qui va les faire rencontrer un gentil couple de retraité qui va leur confier un secret.

Un endroit magique pour passer quelques jours au bord de la mer tranquillement. Le temps passe vite et tout le monde en profite de cette détente. Il va falloir partir et reprendre le rythme d’avant. Toutefois, sur le chemin, ils vont faire une rencontre. Un énorme chien qui a été abandonné et attaché dans la forêt. C’est pépé Buelo qui va être content. Il ne sera plus seul. Maintenant il va avoir Franco pour lui tenir compagnie.


Ce que j’en ai pensé ?
Une bd qui sent bon la nostalgie des vacances en famille sur les routes de France. L’insouciance, la bonne humeur, les rires, les mots d’enfants donnent une ambiance pleine de douceur et de bienveillance à l’histoire. Comme le déclare Pierre Faldérault à son père : « Le bonheur, ça ne se raconte pas. » Ce qui explique qu’il est difficile de traduire le sentiment très appréciable que j’ai pu ressentir en la lisant. En plus, les dessins de Jordi Lafebre sont vraiment magnifiques. Un vrai régal pour les yeux avec des images qui font appel tout de suite à nos souvenirs d’enfance ou à l’idée des vacances en camping sauvages dans les années 70. J’ai particulièrement apprécié le rendu dans l’expression espiègle des enfants. Les couleurs de Mado Pena sont en totale adéquation à l’univers graphique proposé, tout en douceur et pastel. Cela traduit l’idée que je me fais de la chaude ambiance méditerranéenne. Il ne faut pas oublier les dialogues qui sonnent juste de Zidrou.

Une excellente bd peuplée d’étranges personnages croquant avec simplicité le bonheur de la vie. Partez en vacances vous faire de beaux souvenirs.

Lire mon avis sur le tome 1

Lire l’avis de Mo : « Le dessin nous invite à trouver notre place au sein de cette famille qui nous a d’ores et déjà réservé une place sur la banquette arrière de Mam’zelle Esterel. On a chaussé les lunettes de soleil et le paréo le plus confortable pour descendre sur la route des vacances avec eux. Ce qui est drôle, c’est que pour avoir pesté plus d’une fois [dans les embouteillages] en voyant ces cohortes de belges et de hollandais pour qui le seul mot d’ordre semblait être « Cap au Sud ! », nous voilà en leur compagnie, en quête d’un petit coin de paradis au soleil.« 

Lire l’avis de Noukette : »Délicieusement régressif et hautement réjouissant, le second opus des Beaux étés tient toutes ses promesses. Plus léger mais toujours émouvant et drôle, il nous offre de belles pages d’un album familial dont on prend un grand plaisir à tourner les pages. De la bonne humeur, des moments de joie simple, des rires et des souvenirs d’enfance qui ne manquent pas de ressurgir. Oui, elle fait du bien cette balade régressive. C’est doux et moelleux. A l’image du dessin tendre et rond de Jordi Lafebre dont je suis toujours aussi folle…« 

Lire l’avis de Jérôme : « Rare de lire une BD qui respire autant la joie de vivre. Rare de ressentir aussi fortement le plaisir qu’ont eu les auteurs a créé une histoire dans laquelle on se sent aussi bien, de la première à la dernière planche. Un parfait remède à la morosité ambiante !« 

Publicités

2 réflexions sur “Les beaux étés – Tome 2 – Les calanques – Zidrou, Jordi Lafebre et Mado Pena

  1. Pingback: Challenge lecture 2017 – 200 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Challenge BD – 4ème édition | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s