La rose écarlate – Tome 12 – Tu m’as ouvert les yeux – Patricia Lyfoung

L’équipe de Maud rivalise avec l’équipe de Linus pour arriver le premier à la source de l’immortalité. Lequel des deux va arriver le premier ? Et le résultat sera-t-il à la hauteur des espérances de chacun ?


De quoi ça parle ?
Maintenant que Guilhem est sur pied, toute la fine équipe peut partir alors en quête du Graal. Mais il ne faut pas tarder car Linus et la Reine veulent la même chose. Le chemin est long et semé de quelques embuches. Rien n’empêche toutefois l’ascension vers le domaine des Dieux. L’accès à l’eau qui rend immortel n’est pas si évident puisque des gardiennes monstrueuses protègent l’endroit. Ce n’est pas cela qui va empêcher le filou de Linus de laisser les autres se battre pour arriver tranquillement au point G. Ils ne sont pas si bêtes ces dieux, il y a un autre gardien qui veille sur l’eau magique.

Heureusement que l’autre groupe arrive avec la fameuse lance. Pour protéger Maud, Guilhem va l’enfoncer dans le cœur du monstre. Linus en profite pour prendre sa coupe divine pour boire le breuvage. Et hop, il devient tout brillant, tout fort et tout méchant. C’était sans compter sur la Reine qui va régler ces comptes en prenant la lance et l’enfonçant dans le cœur du gros vilain.

Une belle opportunité pour le père de Guilhem pour mettre son épouse dans l’eau en compagnie de son fils. La belle aimée ne pourra revivre que si quelqu’un meurt. Elle va lui dire que ce n’est pas très moral de tuer son fils pour la faire revivre elle. Il faut qu’il accepte qu’elle soit morte il y a plus de 10 ans de cela. Alors, il n’a pas le choix, il va privilégier son fils. Quand il revient à la vie, il pardonne à son papa et se prennent dans les bras.

Tout est bien qui finit bien ? Et bien non, car ce tome n’est pas la fin de la série. Malheureusement non, c’est juste la fin d’un cycle. Maud va s’enfuir pour protéger ces proches. Guilhem va-t-il la laisser faire ce choix ?


Ce que j’en pense ?
Je suis toujours aussi étonnée des changements de rythme selon les albums. Il y en a où il ne se passe rien du tout et d’autres où tout va très vite. Comme c’est le dernier d’un cycle peut-être que la dessinatrice a voulu tout mettre d’un coup pour donner de quoi manger à ces lectrices.

Mais il y a trop de choses qui partent dans tous les sens. Pourquoi existerait-il un endroit sur terre où vivrait des Dieux polythéistes ? Et en plus où n’importe quel humain pourrait venir pour chercher des objets magiques ? Ils peuvent neutraliser une divinité géante avec une lance qui aurait touché Jésus ? C’est très étrange quand même.

Il y a ce casque qui a bien pu appartenir à un dieu et qui a été abandonné dans la neige qui est très jolie sur la tête de Maud. Qu’est-ce que cela vient faire là ? Un clin d’œil au Chevaliers du Zodiac ? En plus, l’image a été choisie en couverture.

Et les choses étranges, ne s’arrêtent pas là. Le père de Guilhem a abandonné son fils depuis plus de 10 ans et est prêt à le tuer. Mais ce n’est pas grave, cela arrive de se tromper. Alors quand Guilhem revient à la vie, ils se prennent dans les bras et s’embrassent comme si de rien n’était. C’est tout à fait banal comme situation. La marmotte, elle met beaucoup de papier d’alu autour du chocolat. Ou bien la Reine qui cherche l’éternité depuis des années changent d’avis soudainement suite à une phrase de Maud. Faut-il que je prenne à droite pour aller au royaume des bisounours pour glisser sur un toboggan arc en ciel ? Pourquoi faire une fin assez semblable à la fin du premier cycle ?

En plus, ce n’est même pas la fin de la série. Déjà qu’il y a déjà une série parallèle qui est toujours en cours avec la Rose écarlate et Le Renard, un nouveau cycle commence avec la quête de Maud et l’identification du réseau international de vilains. La publication de ce nouveau tome est prévue pour automne 2017. Je crois que je vais m’arrêter là et commencer une autre série de cap et d’épée pour plus grand et moins sentimentale. J’ai eu ma dose pour l’année en sentimentalité de bas étage.

Un dernier tome de fin de cycle qui carbure à 300% quitte à partir dans les sens et faire n’importe quoi. Dommage que la série ne soit pas arriver à garder un rythme constant avec des énigmes intrigantes.

 

Publicités

4 réflexions sur “La rose écarlate – Tome 12 – Tu m’as ouvert les yeux – Patricia Lyfoung

  1. Pingback: Challenge lecture 2017 – 200 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Challenge BD – 4ème édition | 22h05 rue des Dames

  3. Pingback: Bilan culturelle Juillet | 22h05 rue des Dames

  4. Pingback: Objectif série bd – à lire d’ici la fin d’année | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s