Le mari de mon frère – Tome 2 – Gengoroh Tagame

Mike Flanagan est encore présent chez Yaichi. Ces liens deviennent de plus en plus forts avec sa belle-famille, surtout avec Kana. Mais le regard des autres va-t-il changer leur rapport ?


De quoi ça parle ?
Yaichi, le frère jumeau de l’époux de Mike Flanagan, accepte avec facilité sa présence. La petite Kana est aux anges. Elle a un super tonton à la maison qui est occidental et qui a eu un mari. Les autres à l’école vont être trop jaloux. Mais le rejet de la différence des adultes rejaillit sur les enfants. Ils répètent ce qu’on peut leur dire sans bien comprendre le pourquoi. L’endoctrinement face à des normes et le besoin de vouloir être normal poussent beaucoup à avoir des comportements très fermés. Comme la mère qui refuse que sa petite fille rencontre le tonton de Kana. Il pourrait influencer sa fille.

Ce genre de chose énerve Yaichi. Mais lui-même n’avait-il pas ce genre de réflexe avant de connaître Mike ? On peut changer, c’est l’avantage à condition aussi de le vouloir. Une certitude s’affiche en lui, il veut que sa fille garde cet esprit de tolérance qui anime bien des enfants. Va-t-il y arriver ?

Un jeune garçon du voisinage les espionne. Cela fait plusieurs jours qu’il essaie de voir ce qui se passe chez Yaichi. Ce dernier va le faire surprendre et veut des explications. Timidement, il va rentrer dans la maison et exprimer son plus grand secret. Il est gay et ne sait pas comment faire, ni quoi dire. Personne de son entourage ne l’est et il sait qu’on évite de parler de cela. Mike le comprends bien. Ce n’est pas facile d’accepter ce qu’on est et il est difficile de le faire entendre à son entourage. On trouve encore beaucoup de parents qui mettent leur enfant à la rue pour cause d’homosexualité partout dans le monde.


Ce que j’en pense ?
Le tome 1 a été un grand coup de cœur de lecture. Il était normal alors que je la poursuive avec le tome 2. Ce manga qui appel à la tolérance et lutter contre l’homophobie du quotidien revient avec une histoire toujours aussi touchante. L’innocence des questions de la petite fille permet de poser des questions que bien des adultes se posent. Il faut de la pédagogie pour lutter contre les aprioris. La question que je me pose est : est-ce que des homophobes vont faire l’effort de lire ce manga ? Est-ce que ce ne sont pas déjà des gens qui trouvent que qu’elle que soit l’orientation sexuelle des gens cela ne doit pas changer le regard que l’on doit porter sur eux. Cela reste au final des gens comme les autres. Est-ce que le message touche le bon public ? Ou est-ce qu’il faut le mettre dans les mains du jeune public pour former son esprit et avoir des discussions avec des adultes moins tolérants ?

Les personnages sont toujours aussi attachants. Dans ce tome on découvre la mère de Kana. Gengoroh Tagame avait laissé planer un doute sur la mère de Kana. Serait-elle morte ? Non, les parents sont justes divorcés. Quand la mère a un peu de temps, elle passe à la maison voir sa fille. Une femme joyeuse, souriante et aimante. Le courant est passé tout de suite avec Mike. J’ai envie d’en savoir plus sur cette famille et l’évolution des relations des uns avec les autres et le rapport aux extérieurs de la famille.

Nous avons le personnage d’un enfant qui sait qu’il est gay et ne sait pas comment il doit gérer ce fait. Un mal être que bien des gens ressentent et ne trouvent pas forcément une oreille attentive pour aider. Yaichi se souvient de la déclaration de son frère et de la difficulté que cela a dû être pour lui de lui avouer. Mais cela n’est pas difficile uniquement au Japon. C’est pareil un peu partout dans le monde. Mike parle aussi de son coming-out à sa famille qui par chance était là pour lui. Accepter les différences n’est pas chose facile. Même pour des éléments culturels comme le hug. Kana en fait sans souci à Mike qui a l’habitude. Toutefois, au pays du soleil levant, cela ne se fait pas de faire des démonstrations affectives. Il a envie de prendre sa fille dans ces bras mais cela ne se fait pas. C’est mal vu.

On retrouve les « petits cours de culture gay ». J’ai appris des choses encore cette fois. Je savais que l’arc en ciel était le symbole de la culture gay. Mais je n’avais jamais compté combien de couleurs il avait. Le pride flag a 6 teintes contrairement à l’arc en ciel qui en a 7. La première qu’il a été levé c’était le 25 juin 1978 à San Francisco. Il en existe d’autres couleurs pour d’autres communautés. Par exemple, l’international bear brotherhood flag qui concerne les hommes barbus et velus. Leur drapeau se compose de plusieurs bandes horizontales des couleurs suivantes : marron, brun clair, blonde, beige, blanche, grise et noir avec une patte d’ours. Les couleurs correspondent aux différentes couleurs du pelage des ours dans le monde. 

Un nouveau tome toujours aussi touchant et passionnant à lire. Un appel à l’amour et à l’amitié pour plus de tolérance. 

Lire mon avis sur le tome 1

Publicités

5 réflexions sur “Le mari de mon frère – Tome 2 – Gengoroh Tagame

  1. Pingback: Challenge lecture 2017 – 200 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. J’avais bien aimé le premier tome aussi.
    Malheureusement, et parce que tu poses la question, je ne pense pas que les homophobes feront le pas (et c’est bien dommage)

    • Je vais faire une chronique dans le journal interne à mon boulot. Ce n’est pas les homophobes qui manquent. Je vais voir si ma proposition va être accepté ou non. Je pense qu’elle va être refusé. Mais je vais essayer. 🙂

  3. Pingback: Bilan culturelle Juillet | 22h05 rue des Dames

  4. Pingback: Le mari de mon frère – Tome 3 – Gengoroh Tagame | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s