Appa – Tome 1 – Boule de poils – Thomas Bonis, Dav et Esteban

La vie n’est pas toujours facile pour Appa dans son village. Malgré qu’elle soit entourée et qu’elle soit aimée, elle a besoin d’autre chose. Le hasard lui a mis un dragon sur sa route. Sa destinée va alors devenir toute autre. 


De quoi ça parle ?
Appa est la seule petite fille d’une tribu de morses anthropomorphes pêcheurs, les Gratgrath. Son prénom, elle le doit à sa fonction. Lorsque les hommes vont à la pêche, ils prennent toujours la petite fille avec eux. Ils la mettent au milieu de l’eau et attendent qu’un poisson vienne la manger. Une fois ingurgitée, les hommes tirent la corde et remontent avec elle un poisson. On coupe la tête de l’animal et l’enfant est libérée. C’est un appât magnifique et appétissant à poisson.

Mais voilà que son père vint à mourir. Avant de trépasser, il lui livre un secret. Elle n’est pas sa fille biologique. Elle s’en était doutée puisqu’elle ne ressemble à personne dans le village. Il avait trouvé il y a douze ans de cela une caisse à la dérive sur la mer avec un bébé dedans. C’est ainsi qu’en un regard, elle est devenue sa fille. Il serait peut-être temps maintenant qu’elle retrouve sa vraie famille.

En plus, un dragon tombé du ciel lui doit fidélité puisqu’elle lui a sauvé la vie. Lui veut retrouver sa grotte où il a hiberné des siècles et elle veut retrouver sa famille. Cependant, en attendant que le dragon se remette sur patte, il faut aller chercher du bambou pour reconstruire ce que l’animal a cassé. L’île aux cailloux n’est pas au final si tranquille. Des monstres bien horribles y sommeillent. Rien qu’un peu d’exercice pour qu’un dragon et un pêcheur puissent se détendre. Surtout qu’ils doivent veiller sur la petiote à tout prix. Ensemble, ils sont plus forts et plus agiles. C’est en un seul morceau qu’ils vont pouvoir rentrer au village en attendant la prochaine aventure.


Ce que j’en ai pensé ?
Un premier tome qui donne le ton d’une série qui promet. Le rythme de l’histoire est très bien trouvé avec des scènes d’action hyperactives et d’autres plus calmes. Le duo entre une petite fille qui a du caractère et un dragon est très ingénieux.

L’univers foisonne d’inventivité. On trouve des pêcheurs pas très malins mais très adroits avec leurs petits couteaux. D’ailleurs, c’est avec ces derniers qu’ils découpent des poissons ou des monstres à l’occasion en deux. Le dragon, grand et majestueux avec un horrible caractère et susceptible, contraint de respecter une règle de sa caste. La petite fille qui se plie bien volontiers à la pêche malgré l’énormité des poissons ou choses vivants dans l’eau. On trouve aussi des cailloux qui parlent avec un qui est sacrément rebelle. Il ne s’en laisse pas conter par les énormes araignées. Sans oublier, ces mystérieux pirates fantômes qui naviguent dans les nuages. Pour l’instant, on n’en sait pas beaucoup plus. Mais le tome 2 nous en dira plus sur leur identité. On dirait qu’ils sont de la même famille que « La petite Mort » de Davy Mourier.

L’humour est une caractéristique important du récit. Tout prête à rire que cela soit le comique de situation ou de mots. Un bon esprit règne avec des personnages qui ont des caractères bien entiers. D’ailleurs, c’est parce qu’il affirme leur individualité qu’il va leur arriver bien des choses improbables. Sans cela, le lecteur s’ennuierait. Et jamais au fil des pages on ne s’ennuie.

Les éditions Bamboo ont décidé d’éditer la bd sous format bd et sous format manga. Ainsi les jeunes qui sont encore réfractaires au grand format peuvent se laisser à la lecture en plus petit et souple. En plus, c’est un manga 100% noir et blanc. L’histoire reste la même et je ne doute pas que ces chers têtes blondes tombent sous le charme de cette histoire. On y retrouve en plus pleins de références à des jeux vidéo et des films grands publics. Avec tout cela, il serait étonnant que cette série ne rencontre pas son public.

De l’action, des combats, des rencontres étonnantes et tout cela juste dans un premier tome. Mais attention, une fois terminée vous aurez de retrouver Appa et Boule de poils dans une nouvelle aventure.

Publicités

9 réflexions sur “Appa – Tome 1 – Boule de poils – Thomas Bonis, Dav et Esteban

  1. Pingback: Challenge lecture 2017 – 200 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Appa – Tome 2 – Loo – Thomas Bonis, Dav et Esteban | 22h05 rue des Dames

  3. Pingback: Bilan culturelle Juillet | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s