Fantômes – Raina Telgemeier et Braden Lamb

Et si après la mort, on devenait fantôme. Ainsi lorsqu’il y a certaines fêtes, on peut retrouver de la famille, des amis, des inconnues. Est-ce une bonne raison de mieux accepter la maladie ? Qu’est-ce qu’en pense Catrina ?


De quoi ça parle ?
Catrina se plaisait dans sa maison avec ces amis. Voilà qu’elle est obligée de déménager pour aller à Bahia de Luna, en Californie. Elle sait que c’est pour le bien être de sa petite sœur et qu’elle se sent égoïste d’être en colère. Mais le changement n’est pas facile à accepter. Maya, elle, garde le sourire et a hâte d’avoir une nouvelle maison et de découvrir de nouvelles choses. La mucoviscidose est une maladie grave et qui est dégénérative. Il faut apprendre à gérer chaque nouvelle étape avant la mort.

Malgré l’enthousiasme de Maya, Catrina met un peu les freins pour être contente de quelque chose. Surtout lorsque Carlos se met à parler de fantômes. Cat ne veut pas en entendre parler. Car parler de fantôme, c’est parler de mort et c’est parler de la perte de sa petite sœur. Elle s’y refuse. Pourtant, elle n’aura pas le choix de faire face.

Pousser par sa sœur, elle va aller à la rencontre de ces fameux fantômes. Elle est terrorisée. Puis sa sœur tombe malade et elle doit être conduite à l’hôpital. Sa colère se retourne contre le gentil Carlos qui pensait bien faire. La fête des morts arrive et elle décide de braver ces fantômes pour les rencontrer en vrai. Qu’est-ce qu’elle ne ferait pas pour sa petite sœur. La soirée n’a pas bien débutée mais elle se terminera en beauté. Il faut profiter de la vie, autant que l’on peut.


Ce que j’en pense ?
Raine Telgemeier n’est pas à son premier coup d’essai dans la bande dessinée. La dame a déjà été primée deux fois aux Eisner Awards. Pour parler d’une histoire si touchante, elle s’est inspirée de sa cousine, morte à 13 ans d’un cancer qui avait une joie de vivre incroyable et de récits de famille autour de la maladie trouvés sur internet. On mélange tout cela et nait une magnifique histoire de sœurs pleine de tendresse et d’émotions.

Déjà graphiquement, c’est un régal ces dessins ronds, les personnages souriants, les couleurs chaudes. Le travail sur les changements d’ambiance jusqu’à la grosse fiesta avec les morts. C’est un d’optimisme à couper le souffle pour une bd jeunesse sur la mucoviscidose.

J’ai adoré l’introduction des fantômes et de la fête des morts pour parler de la fin de vie. C’est une fin à un endroit et un début à un autre. Et puis, ce n’est pas parce que les gens ne sont pas là physiquement que l’on ne peut plus penser à eux et que l’on ne peut plus les aimer. Les décors et les costumes pour l’occasion sont magnifiques. L’ambiance chaleureuse et pleine d’amour est très bien décrite. Jolie clin d’œil aussi quand la grand-mère revient faire à manger pour sa petite fille. Une scène très touchante qui donne un jolie point final au récit.

Bref, voilà une excellente bande dessinée qui parle de maladie et de mort à mettre entre toutes les mains. Qu’il est bon d’insuffler de l’espoir dans bien des cœurs tristes.

Publicités

Une réflexion sur “Fantômes – Raina Telgemeier et Braden Lamb

  1. Pingback: Souriez – Reina Telgemeier | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s