Atelier d’écriture n°273

Dernière participation à l’atelier d’écriture organisé par l’adorable Bricabook avant septembre.  Merci encore à toi. 

J’étais rentré en fin d’après-midi en pleur. J’avais demandé à une fille de sortir avec moi et elle m’a dit non devant toutes ces copines. Je me suis senti tellement honteux. En rentrant à la maison, je voulais juste me cacher et souffrir en cachette. Mon père m’a demandé de le rejoindre dehors. Il avait besoin d’un coup de main dans le jardin. Ce n’était pas le moment mais je ne pouvais pas lui dire non. Avec bien du mal, j’ai ravalé mes larmes. Il ne m’a pas posé de questions. J’aimais cette entente tacite. Il attend toujours que je lui raconte.

Puis il me dit, que la terre ne ment jamais. Elle nous façonne et nous la façonnons. Les mains pleines de terre, je les regarde et quelques larmes se mettent à couler. Ses yeux se posent sur moi : « Personne ne mérite tes larmes, fils. La terre ne ment jamais, elle notre lien avec le monde. Quand ton cœur souffrira encore, vient raconter à la terre et elle t’écoutera toujours.» Depuis, j’évite de pleurer car effectivement personne ne mérite ma peine.

Mais aujourd’hui, ce n’est pas n’importe quel jour. Aujourd’hui, tu es au fond du trou papa, dans une caisse en bois où tu vas reposer pour l’éternité. Une poignée de terre dans la main, je ne peux m’empêcher de pleurer. Toi, tu mérites mes larmes papa. Je les verse sur cette terre qui te protégera et avec qui tu vas faire une. Toi, papa, tu les mérites ces larmes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s