Les enquêtes polar de Philippine Lomar – Tome 1 – Scélérats qui rackettent – Dominique Zay, Greg Blondin et Dawid

Philippine est une jeune fille de 13 et demi ordinaire ou presque. A côté de sa vie scolaire, elle mène des enquêtes, quand on fait appel à ses services. Et quand des scélérats rackettent une jeune fille, son sang ne fait qu’un tour. Il faut que justice soit rendue.


De quoi ça parle ?
A l’école, tout se passe bien pour Philippine. Dans l’ensemble, elle est bonne élève et a des amis sur qui compter. Mais elle a un petit quelque chose en plus. Elle mène des enquêtes quand on lui demande de l’aide. C’est timidement qu’une jeune fille pris contact avec elle. Elle se fait racketter toutes les semaines pour des affreux jojos. Elle a besoin d’aide et ne sait pas qui contacter à part cette sympathique détective.

Devant la détresse de la jeune fille, elle ne peut pas rester insensible. C’est avec plaisir qu’elle va l’aider. Mais elle ne connaissait pas toute l’histoire et quand elle va tout comprendre, cela l’attriste encore plus. Il est hors de question que cela s’éternise encore. Un bain va l’aider à trouver une stratégie pour que tout puisse retourner dans l’ordre.

L’idée est venue et tout va être mis en place pour que les frères Mulher soit pris en flagrant délit de rackette. Il n’y a qu’ainsi que la police pourra agir et rendre la tranquillité de vie à cette famille de restauration chinoise. Grâce à son imagination et à l’aide d’un ami très fort, tout pourra redevenir normal.


Ce que j’en pense ?

J’ai tout de suite été attirée par la couverture qui est très engageante et mystérieuse pour une bd pour adolescente. Et le plaisir d’une histoire mouvementée s’annonce très vite. Dès la première page, on voit notre héroïne, rousse sur fond noir, les yeux grands ouverts et effrayés. En fond noir, c’est noté en blanc :« L’important n’est pas de naître intelligente encore faut-il ne pas mourir idiote ». Le ton est donné. Puis petit à petit, on voit un homme menacé la jeune fille d’une arme à feu sur la tempe. Mais que se passe-t-il ?

Puis on va nous raconter l’histoire qui nous a menée à cette scène. Un montage assez classique dans la bd de suspens qui marche très bien. Sans oublier quelques petites phrases chocs comme : « J’aime bien la neige, mais attention ! C’est comme les emmerdements quand on commence à tomber à l’improviste, ça fout les boules et on risque de déraper. ». Une façon de s’exprimer qui n’est pas sans rappeler de vieux polars. Une ambiance sympathique qui fait découvrir l’univers du polar aux adolescentes d’une façon différente de bien d’autres créations.

L’histoire se lit très bien avec des personnages attachants. Déjà la détective, qui vit avec sa mère et qui ne lui raconte pas tout. Sa mère qui est sourde et muette. Des personnes assez peu représentées, malheureusement, dans la bande dessinée. Elle est très jolie et s’inquiète pour sa fille, qui ne lui raconte pas tout. Il a la famille qui est rackettée et bien entendu, le gros balourd qui dirige la cité d’une main à moitié de fer et de velours. Quand on sait le prendre par les sentiments, il veut bien aider pour la bonne cause.

La bd aborde le sujet du harcèlement et des limites de certains systèmes. La police ne peut pas aider sans preuve et l’école ne peut pas trop aider si le rackette n’a pas lieu dans l’établissement et sans nom. Mais il faut en parler autour de soi, c’est important. Le harcèlement peut avoir de graves répercussions pour la santé. Il faut aborder le sujet.

Les dessins sont assez gros et remplissent très vite l’espace de la page. Contour noir et couleur dedans, on reste dans le classique. Toutefois, les cases sont parfois plus grandes que d’ordinaire alors les codes sont un peu modifiés pour le plus grand plaisir des yeux. Un jolie travail d’équipe entre Dominique Zay, Greg Blondin et Dawid qui ont su renouveler un genre pour lui donner plus de maturité pour un public jeunesse. Cela m’a donné envie de poursuivre la découverte de cette série.

Quand la détective Lomar s’en mêle, c’est qu’il y a des choses à démêler. Alors attention à vous vils voleurs et racketteurs, car lorsqu’elle vous trouvera, elle sera sans pitié.

L’avis de Mo : « Passées ces quelques pages où les échanges fusent alors que Philippine tente de se dégager de l’étreinte qui la paralyse, on revient quelques jours en arrière et l’on s’installe dans l’ambiance. Jeune lecteur captivé interpelle ponctuellement parent lecteur pour des explications de termes présents à divers moments de la lecture… ni trop ni trop peu, ça passe d’autant que c’est l’occasion d’assimiler quelques mots de vocabulaire supplémentaire. Quant à la répartie de Philippine, c’est l’occasion de se frotter les mains car ils ne sont pas fréquents les ouvrages jeunesse qui emploient quelques noms d’oiseaux [sans vulgarité] et des répliques bien placées. Les quarante-huit pages de l’album nous font vivre une enquête rythmée qui a le mérite de s’attaquer à une situation vécue par de trop nombreux élèves : le racket. »

Publicités

5 réflexions sur “Les enquêtes polar de Philippine Lomar – Tome 1 – Scélérats qui rackettent – Dominique Zay, Greg Blondin et Dawid

  1. Pingback: Challenge lecture 2017 – 200 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Challenge BD chez Chroniques Littéraires | 22h05 rue des Dames

  3. Pingback: Bilan culturel mensuel : Juin | 22h05 rue des Dames

  4. Une série qui a du panache !! Et l’héroïne ne mâche pas ses mots, ce qui n’est pas pour déplaire à mon grand qui n’en rate pas une miette 😛

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s