Culottées – Tome 2 – Pénélope Bagieu

Pénélope l’avait dit. Elle reviendrait avec un album pour nous parler de ces femmes qui en ont dans la culotte. Ce n’est pas pour rien qu’elles sont (burnées) culottées. Parce des femmes qui se sont battues pour l’égalité, le respect et la tolérance, ce n’est pas ce qui manque. Mais étrangement, on oublie souvent de parler d’elles. Alors si on apprenait à les connaître ?


De quoi ça parle ?
Dans les livres d’histoires, il y a bien peu de femmes et pourtant elles sont là depuis que l’Homme est homme. On finirait presque par croire qu’elles restaient chez elles gentiment en attendant que les hommes changent le monde en mieux pour la condition féminine. C’est beau de rêver. Mais les choses ne sont pas passées ainsi et il a fallu bien du courage à des femmes pour dire Non.

Pénélope Bagieu en est certaine. D’ailleurs, ne fait-elle pas partie de ces femmes dessinatrices qui ont rendu la bd plus féminine et féministe ? Elle propose un nouveau volume avec trente destins de femmes et chacune a le droit à une dizaine de pages. Au détour des pages on y rencontre Peggy Guggenheim, Mae Jemison, Katia Krafft et d’autres plus inconnues. Il en a fallu de la témérité à ces femmes pour s’imposer dans des milieux d’hommes que cela soit pour acheter de l’art, partir à la conquête de l’espace ou prôner l’indépendance de son pays. Elles ont bravés vents et maris pour arriver jusqu’à leur objectif. C’est super qu’elles puissent avec quelques bulles pour laisser une trace plus pérenne dans la mémoire.


Ce que j’en pense ?
J’avais déjà adoré le volume 1 alors il était assez peu probable que je n’aime pas le volume 2. D’autant plus que j’adore le travail graphique de Pénélope Bagieu avec son remarquable travail des couleurs.

C’est vrai que 10 pages par femmes cela fait un peu juste. Cela implique forcément des choix dans les récits et de ce fait des éléments un peu plus alléger. Mais sinon, il faudra un album par femme comme elle a fait pour « California Dreamin’ ». J’apprécierais beaucoup cette démarque mais je ne pense que cela soit l’aboutissement souhaité pour la carrière de cette artiste haute en talent.

Elle s’est concentrée sur les faits importants pour nous en parler. L’ouvrage ne s’est jamais présenté comme un récit historique mais plutôt comme une rencontre avec des femmes fantastiques. Il ne tient qu’aux lecteurs de poursuivre leur découverte par le biais de livres, de films, de rencontres de ces destins extraordinaires. En tout cas, moi, j’ai bien envie d’en savoir plus sur bien des femmes.

J’ai adoré l’histoire de Frances Glessner Lee qui était passionnée par les scènes de crimes. Elle a fait des maquettes très détaillées sur des scènes de crimes pour former des profiller et les futurs Experts. Une femme qui a dû se battre pour imposer des recherches que peu jugeait utile.

Il y a aussi Nellie Bly qui voulait être journaliste mais impossible pour l’époque. Il fallait impérativement un servir trois pièces en marchant un peu les jambes écartées pour faire ce métier. On va voir si elle ne peut pas faire aussi bien qu’un homme, voire mieux. Elle se fit interner pour mieux dénoncer les conditions de vie horribles des pensionnaires. Son article a fait couler bien de l’encre. Elle a même fait le tour du monde en 72 jours. C’est Jules Vernes qui en a été impressionné. Comme l’action était sa drogue, elle est même partie sur le front pour couvrir la première guerre mondiale vue des tranchées.

Mais le plus touchant des portraits est celui de Phulan Devi, reine des bandits dans l’Uttar Pradesh en Inde. Jeune demoiselle, issue d’une famille pauvre en Inde, elle est donnée en mariage à l’âge de 10 ans à un homme d’âge mur. Il va en faire son objet sexuel tout en la maltraitant. Sa famille ne peut pas l’aider sinon l’honneur de la famille en prendrait un coup. Elle se fait enlever et sympathise avec ces brigands très recherchés. Etrangement, il la respecte mais tout ne peut toujours durer. Car très vite, son destin va être horrible même si jamais elle n’arrêtera de combattre l’injustice et la violence.

Il faut dire que la mise en dessin et en couleurs est toujours aussi bien réussi. C’est autant un plaisir d’apprendre que de regarder. Parfois, je regarde la double page de conclusion sans texte un moment pour savourer l’ensemble des détails, des nuances. Un vrai régal sur tous les points. Cela me conforte que cette artiste est vraiment quelqu’un à suivre et à chaque création elle a su me surprendre par la différence des sujets traités que par la qualité du texte et du rendu graphique.

Alors mettez cette petite encyclopédie illustrée dans les mains des petites filles et des petits garçons, sans oublier les grandes filles qui pensent ne pas pouvoir avoir de grands rêves par manque de testicules, comme des messieurs qui pensent avoir tout créer… Il n’y a pas de doute, ces récits vont donner des envies de révoltes dans les chaumières.

Lire mon avis sur le tome 1

Lire l’avis des Chroniques Culturelles : « A la fois drôles et instructifs, les deux tomes de cette BD se lisent avec un plaisir inouï : on retrouve avec bonheur le dessin de Pénélope Bagieu, qui s’épanouit totalement dans les pages inter-chapitres avec des dessins pleine page absolument superbes dont elle pourrait facilement vendre des reproductions. Mais, surtout, quelle joie de découvrir toutes ces femmes, pour beaucoup largement inconnues, qui ne se sont pas laissé faire et ont affirmé leur droit à choisir leur propre destin ! »

Lire l’avis de Chroniques littéraires : « Des portraits de femmes de notre époque ou de temps plus anciens, qui nous démontrent qu’en fin de compte, rien n’a vraiment changé, et que le combat est plus que jamais d’actualité même si les mentalités ont évolué. »

Publicités

2 réflexions sur “Culottées – Tome 2 – Pénélope Bagieu

  1. Pingback: Challenge lecture 2017 – 200 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Challenge BD chez Chroniques Littéraires | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s