Saga – Tome 1 – Brian K. Vaughan et Fiona Staples

Une naissance, souvent cela met les gens en joie. Mais quand deux êtres de peuple ennemi se rapprochent et donnent naissance à un enfant. C’est l’équilibre d’un monde en guerre qui risque d’être bouleversé. L’amour peut-il alors être plus fort que la haine ?


De quoi ça parle ?
Alana et Marko s’aiment. Pourtant tous les opposent puisque qu’ils sont d’anciens soldats de peuples ennemis. Alana vient de la planète Landfall un astre en guerre avec sa lune, Wreath, terre natale de Marko. Mais voilà, le destin en est autrement. De leur amour est né une petite fille prénommée Hazel. Leur rêve est de pouvoir vivre ensemble heureux sur une planète sans guerre. Est-ce encore possible ? En tout cas, ils veulent y croire. Et ils mettront tout en œuvre pour y arriver.

Mais il y a un gros souci. Un membre haut placé du Royaume Robot, Prince Robot VI envoie un chasseur de prime, The Will, pour éliminer ces deux déserteurs. Leur progéniture devra être tuée aussi. D’autres chasseurs de primes sont aussi mis sur l’affaire avec une grosse prime est à la clé. On ne peut pas laisser naître l’espoir cela risquerait de mettre fin à la guerre.


Ce que j’en ai pensé ?
Dès les premières pages, je me suis attachée à ces drôles d’anti-héros des temps futurs. Ils ont renoncé à tout et à la haine afin de pouvoir s’aimer. Le hasard a fait qu’ils ont pu concevoir un enfant, chose qui ne s’était jamais produit. Mais pour leur enfant, ils veulent le meilleur et le protéger de cette souffrance ambiante.

L’écriture de Brian K. Vaughan sonne très juste sans ne jamais faire aucune fausse note. Les personnages semblent très vraisemblable dans leur caractère, leur impulsion, leur valeur. On retrouve même des scènes de ménages et de jalousie. Ils se disputent par exemple pour trouver un prénom à ce bébé. Comment concilier les croyances de chacun lorsqu’il y a un acte de mutilation pour aider la pousse des ailes ? Faut-il choisir la nounou même si c’est un fantôme qui ne peut apparaître que la nuit ? Pleins de discussions qui demandent de la conciliation même si la tranquillité n’est jamais permise.

Le récit nous est raconté par Hazel adulte ce qui permet de prendre un peu de recul et apporte une touche d’humour.


Le dessin de Fiona Staples sont largement à la hauteur de l’écriture. Une palette de couleurs assez douce contrairement à beaucoup de comics qui préfèrent des teintes plus agressives. Même dans les scènes sanguinaires, le sang n’explose à chaque morceau de case. L’imagination est au rendez-vous car les habitants de planètes ont bien des différences. Alors on rencontrera des humanoïdes à tête de télévision, une chasseuse de tête se rapprochant d’une mi-femme/mi-araignée, des fantômes d’enfants mutilés, un chat qui dit mensonge quand les gens mentent… L’action ne cesse jamais et se complète de retournements de situations surprenantes.

J’ai dévoré ce premier tome que l’on m’a très chaudement recommandé. On m’avait prévenu. Dès que j’aurais commencé cette série, il va falloir que je lise entièrement. J’ai hâte de dévorer le tome 2 qui est apparemment à la hauteur de ce premier tome. Il est vraiment très agréable de découvrir des choses de cette qualité.

Un cadeau idéal aux futurs parents qui verront différemment la naissance de leur enfant. Mais c’est aussi un super cadeau à faire aux fans de très bonne bd qui n’auront pas le choix de lire toute la série pour satisfaire un appétit curieux de génie.

L’avis de Noukette : « Je continue…? Vraiment…? Filez donc vous procurer Saga de toute urgence…! Personnellement je vais me ruer sur les trois autres tomes le plus vite possible…! Et puis la série cumule les prix : Meilleur scénariste 2013, Meilleure nouvelle série 2013, Meilleure série 2013 aux Will Eisner award, ça claque non ? »

L’avis de Jérôme : « Au-delà du grand spectacle intersidéral, l’histoire mêle un conflit galactique à une vie de couple hyper réaliste avec ses hauts et ses bas, touchant pour le coup à l’intime et à l’universel. Les personnages secondaires campés avec beaucoup d’attention, la voix off d’Hazel révélant sans les dévoiler complètement des événements à venir et la dernière page de chaque chapitre clôturant les épisodes de façon magistrale achèveront à coup sûr de convaincre les lecteurs réticents à se lancer dans une série de SF de prime abord bien trop éloignée de leur zone de confort. J’en suis le meilleur exemple (enfin, le meilleur, tout est relatif) parce que même si l’on m’a un peu forcé la main au départ, j’ai plongé la tête la première et je ne le regrette pas une seconde. Une tuerie cette Saga ! »

Publicités

10 réflexions sur “Saga – Tome 1 – Brian K. Vaughan et Fiona Staples

  1. Pingback: Challenge lecture 2017 – 200 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Challenge BD chez Chroniques Littéraires | 22h05 rue des Dames

  3. Pingback: Bilan Culturel Mensuel : mai 2017 | 22h05 rue des Dames

  4. Pingback: Objectif bd – à lire d’ici la fin d’année | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s