La rose écarlate – Tome 1 – Je savais que je te rencontrerais – Patricia Lyfoung

Maud préfère l’escrime à la couture. Elle préfère chevaucher des espaces verts à cheval que danser dans des bals. Une jeune demoiselle bien rebelle qui refuse de s’enfermer dans des carcans sociaux. Jusqu’où va-t-elle se rebeller ?


De quoi ça parle ?
Tout était tranquille et le bonheur était presque parfait pour Maud. Elle faisait tout ce qu’elle voulait et son père lui cédait à tous ces caprices. C’est pour cela qu’elle sait aussi bien se servir d’une épée et qu’elle sait monter à cheval, comme les hommes. Pas très pratique la position amazone pour le galop dans la forêt.

Mais voilà qu’un jour tout s’arrêta. Son père vient de se faire tuer. Sa seule famille, la personne qu’elle aimait le plus au monde vient de mourir. Il lui reste juste son grand-père, le Comte de la Roche, qu’elle n’a pas connue. Elle est obligée de se rendre chez lui. Les règles sont tout autres. Les bonnes manières vont lui être apprises et elle s’y plie de très mauvaise grâce.

Elle veut aller venger la mort de son père. C’est pour cela qu’elle a accepté de partir sur Paris. Elle saura retrouver le coupable puisqu’elle l’a marqué au visage avec un fleuret. Son admiration pour le Renard, détrousseur des riches pour donner aux pauvres, lui fait briller les yeux de bonheur. C’est son héros. Elle veut s’en inspirer pour trouver le coupable et lui régler son compte. Son grand-père veut ralentir ces élans et va céder un peu de terrain pour calmer la tempête qui gronde dans sa demeure.


Ce que j’en pense
La bd jeunesse a encore beaucoup de beaux jours devant elle vu la quantité d’ouvrages qui sont proposés de nos jours. La rose écarlate fait partie de ces séries que de nombreuses jeunes filles en fleurs lisent.

On y trouve une héroïne qui est assez simplette et qui s’emporte facilement. Peut-être un peu trop à mon goût. La demoiselle est belle, s’intéresse à des choses qui ne sont pas trop pour les femmes mais quel caractère. Cela frôle le cliché de la femme qui change tout le temps d’humeur et qui ne sait jamais ce qu’elle veut. Même si elle est sous le coup de ces hormones, elle est tout de même assez insupportable. D’ailleurs, même quand elle dort elle est insupportable puisqu’elle ronfle. Mais je ne doute pas que les jeunes adolescentes trouvent cela assez drôle.

Patricia Lyfoung y met de nombreuses références à ce qui l’a bercé étant jeune comme Lady Oscar, Candy, Robin des bois… Les clins d’œil sont nombreux. L’influence se voit aussi dans l’univers graphique avec des couleurs assez douces, des expressions faciales très marquées, le découpage… Un monde bien particulier propre à la dessinatrice/scénariste.

Toutes les bases ont été posées dans ce très court tome de 47 pages. Les pages se tournent assez vite, peut-être un peu trop. Ce n’est pas parce que c’est pour les enfants qu’il faut forcément que l’histoire soit assez courte. A moins que l’argument soit économique, mais c’est un autre sujet. J’avoue avoir senti une frustration à la fin du tome 1 car j’ai trouvé la lecture très courte et que j’aurais voulu en savoir plus. C’est peut-être cela aussi le génie de la création, donnez envie de toujours en apprendre davantage.

C’est un fait, je veux savoir ce qui va se passer et je le sais que j’aurais que très peu d’informations sur chaque tome. La fin approchera selon soit la volonté de l’auteure soit par décision économique (plus de lecteur). Des petits cailloux vont être semés tome après tome incitant le lecteur à continuer à découvrir l’aventure. Maud va-t-elle découvrir l’identité du Renard ? Va-t-elle être moins empotée et survoltée ? Vous en saurez plus dans mon prochain billet sur le tome 2.

Espérons une suite où la justicière à jupon aura plus de consistance. Affaire à suivre.

Publicités

10 réflexions sur “La rose écarlate – Tome 1 – Je savais que je te rencontrerais – Patricia Lyfoung

  1. Pingback: Challenge lecture 2017 – 200 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Challenge BD chez Chroniques Littéraires | 22h05 rue des Dames

  3. Pingback: La rose écarlate – Tome 2 – Je veux que tu m’aimes – Patricia Lyfoung | 22h05 rue des Dames

  4. Pingback: La rose écarlate – Tome 3 – J’irais où tu iras – Patricia Lyfoung | 22h05 rue des Dames

  5. Pingback: Objectif bd – à lire d’ici la fin d’année | 22h05 rue des Dames

  6. Pingback: La rose écarlate – Tome 5 – Je serais toujours avec toi – Patricia Lyfoung | 22h05 rue des Dames

  7. Pingback: La rose écarlate – Tome 6 – Je crois que je t’aime – Patricia Lyfoung | 22h05 rue des Dames

  8. Pingback: La rose écarlate – Tome 8 – Où es-tu ? – Patricia Lyfong | 22h05 rue des Dames

  9. Pingback: La rose écarlate – Tome 7 – Tu seras toujours à moi – Patricia Lyfoung | 22h05 rue des Dames

  10. Pingback: La rose écarlate – Tome 10 – Tu aurais du me laisser mourir – Patricia Lyfoung | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s