Black Butler – Tome 8 – Yana Toboso

Derrière ces artistes de cirque se cachent des êtres doués de combativité. Mais ils ne connaissent pas bien la force de Ciel et de son fidèle majordome. Aucun ennemi jusqu’à aujourd’hui ne leur a résisté, même les plus cruels. Qu’elle va être le sort qui va leur être réservé? 


De quoi ça parle? 
Ciel et le majordome ont découvert le réseau d’où viennent les enfants qui ont été enlevé. Cela n’a pas été facile à trouver. La surprise a été de taille car l’enlèvement d’enfants était plus important que celui estimé. Il faut mettre un terme à cette exploitation. Pendant que le duo va résoudre ce problème de façon définitive, le manoir est attaqué. Par chance, il est sous bonne garde car le personnel possède des compétences particulières. Les armes à feu et le combat n’ont pas de secret pour eux. Alors, ils vont rendre les coups au centuple et plus d’un va mourir. On attaque pas si impunément le manoir. 


Ce que j’en ai pensé?
J’ai été un peu surprise par le début de l’histoire. Je ne comprenais pas le lien avec le tome lu avant. C’était normal puisque j’ai oublié de lire le tome 7. Bien entendu, bientôt cela sera chose faîtes. Cela ne m’a pas empêché de lire toute l’histoire. J’ai trouvé que ce récit était beaucoup plus sombre que tous les autres. Ciel montre son côté obscur. Il ne va épargner personne dans l’incendie de la maison alors qu’il y avait des enfants innocents. Son passé est assez torturé et il se projette dans ces enfants torturés et emprisonnés. A-t’il raison? Peut-on se remettre vraiment quand on a été enfant et exploité comme machine humaine à matière première? 

Ce côté assez noir ce complète avec des scènes de combats qui n’ont rien à envier à certains films d’action. Armes à feu, armes de poings, lance flamme tout est bon pour repousser les assaillants. En plus, comme ils n’ont pas d’intention noble, ils peuvent alors tous mourir. D’ailleurs, il n’en restera pas un seul et tous vont y laisser leur peau dans des conditions des plus sauvages. Quand on cherche les ennuis à Phantomhive, on va les trouver et ça va saigner.

Un tome qui se dévore assez vite malgré les cadavres qui s’accumulent. On apprend plus sur le duo Ciel et Sébastian mais pas encore ce qui les lient vraiment. Il va falloir continuer à lire la série alors.

Lire l’avis de Belette : « On est content de le terminer avec une note d’humour à la fin parce qu’il y a eu trop de morts pour rien, dans ce livre.« 

Publicités

11 réflexions sur “Black Butler – Tome 8 – Yana Toboso

  1. Pingback: Challenge lecture 2017 – 200 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Challenge BD chez Chroniques Littéraires | 22h05 rue des Dames

  3. Oui, si tu sautes des tomes, maintenant… Je ne me souviens plus de tout, mais si j’ai dit ce que j’ai dit, c’est que c’était vrai « il y a eu trop de morts pour rien, dans ce livre » !

    • j’ai recopié ton billet 🙂
      J’ai pris ce que j’ai trouvé à la média. J’avais oublié que le tome 7 la médiathèque l’avait perdu. Bientôt, la média va le recevoir. 🙂

  4. Pingback: Black Butler – Tome 9 – Yana Toboso | 22h05 rue des Dames

  5. Pingback: Black Butler – Tome 10 – Yana Toboso | 22h05 rue des Dames

  6. Pingback: Objectif bd – à lire d’ici la fin d’année | 22h05 rue des Dames

  7. Pingback: Black Butler – Tome 7 – Yana Toboso | 22h05 rue des Dames

  8. Pingback: Bilan culturel mensuel : Juin | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s