Quand la neige danse – Sonja Delzongle

Il fait bon vivre à Cristal Lake. L’hiver 2014 est le plus froid jamais connu. Ce n’est pas le seul évènement rare qu’il va arriver. Quatre fillettes ont été enlevées et la police ne trouve aucune piste jusqu’au jour où….


De quoi ça parle? 
L’écrivaine franco-serbe Sonja Delzonge a décidé de placer son récit aux Etats-Unis. Dans la petite ville de Cristal Lake, prêt de Chicago sévit une personne mal intentionnée. Quatre fillettes âgées de quatre à onze ans disparaissent. L’une après l’autre, elles vont être enlevés l’un après l’autre à leurs parents. Ils vont créer une association pour mettre ensemble les moyens de trouver des éléments pour trouver des pistes qui pourraient les mener vers les enfants. La police n’a aucune piste et ce froid glacial avec la neige épaisse n’arrange rien. 

Un matin comme presque tous les autres, Joe Lasko sort de chez lui. Il va réceptionner un colis qui lui est destiné. Il va l’ouvrir intrigué et la surprise va être de taille. C’est une poupée ressemblant à Lieserl avec les même habits que les jours de sa disparition et la même couleur de cheveux. Est-ce une menace? Qu’elle est le message caché dans ce geste? En plus, tous les parents ont reçu une poupée à l’effigie de leurs filles. Chacun va aller à la police avec l’objet pour en savoir plus. Il n’y a aucune empreinte. Les cheveux sont bien humains mais ne sont pas ceux des filles. Mais que cherche alors celui qui les a envoyé? 

Joe va recevoir une visite étonnante chez lui. Eva Sportis, un amour de jeunesse, vient lui proposer ces services. Elle est détective et un regard neuf sur l’enquête ne peut pas être nuisible. Il accepte avec plaisir la proposition même si son coeur n’arrête pas de bondir en souvenir du bon vieux temps. Très vite, elle lui avoue que c’est son frère qui lui a demandé de venir lui donner un coup de main. Joe va être partagé entre l’amour fraternel et la colère qu’il ressens. D’autant plus qu’Eva va apporter une aide supplémentaire avec une profileuse hors pair, Hannah Baxter. Malgré, sa phobie de l’avion, elle va voyager et sauver ces petites filles. Les indices sont minces mais aidé de son esprit d’analyse, de son pendule et de son courage, elle va résoudre l’énigme. 


Ce que j’en pense? 
Je vous avoue que la quatrième de couverture ne m’avait pas trop tenté. Mais je me suis lancée tout de même dans la lecture. J’ai bien fait car dès les premières pages, je suis rentrée dans l’histoire. Ce qui est appréciable dès le début, c’est le fait que l’auteure a fait le choix de ne pas passer des pages et des pages à présenter les personnages, la ville ou un contexte. On rentre direct dans l’action. On sait très vite que des enfants ont été enlevés et que la police patine. Le tout va tourner autour du personnage de Joe Lasko. Sa fille a été enlevée. Il a divorcé de sa femme, ancienne alcoolique. A ces côtés, il reste Laïka, sa chienne très gentille et affectueuse. 

Malgré la disparition de sa fille depuis d’un mois, il continue son métier de médecin. Comment ne pas tomber sous le charme de cet homme bon et généreux? Il souffre et on compatit à sa douleur. Alors quand dans sa vie, son frère arrive ainsi que l’ancien amour de jeunesse, on sait qu’il va y avoir des rebondissements et il va en avoir. Petits à petits les éléments vont être donné mais jamais rien de trop flagrant pour éviter de deviner la fin.

On en profite pour connaître les autres personnages comme le shérif Al Stevens, passionné de philosophie qui ne lâche absolument rien. Même si son instinct dit qu’untel est innocent, il enquête quand même car il ne faut jamais dénigrer des preuves. Son stress augmentant, il voit des mites partout qui envahissent sa maison. Réalité ou pression?

Puis, il y a la profileuse, Hannah Baxter, personnage récurrent de Sonja Delzongle qui vient enquêter aux Etats-Unis malgré une promesse qu’elle s’était faite. Elle a vécu bien des horreurs d’une part à cause de son père qui va sortir de prison et des enquêtes notamment en Afrique. Même si, elle aimait passionnant son amie, elle l’a laissé partir. Son compagnon maintenant est un félin sans poil toujours content de la voir. Une personnalité complexe que l’on peut retrouver. D’ailleurs, j’ai bien envie de lire les autres romans pour en connaître plus sur cette femme. 

Bien entendu, il a tout d’autres personnages qui sont tous très bien travaillés. Je n’ai pas douté un seul instant de la vraisemblance. L’histoire est très bien montée et les pages se tournent rapidement car je voulais en savoir plus. Mais qui pu enlever ces petites filles? Pourquoi ne réclame t’il rien? Pourquoi des adultes ont-ils été retrouvés morts torturés? Eva et Joe vont-ils laisser leur sentiment prendre le dessus? Laïka va t’elle sortir entière du vétérinaire? Tous pleins de questions qui vont petits à petits trouver des réponses. La pression pour savoir se fait sentir très vite. Une belle prestation d’écriture. 

Cela fait très longtemps que je n’avais pas été autant emportée par un roman policier. En plus, je ne me doutais pas du tout de qui pouvait être le coupable. Je me suis posée des questions sur pourquoi la police n’est pas allée à la poste pour savoir qui avait posté le courrier. Et autres petites choses mais au final, je me suis laissée totalement entrainée. Un excellent polar qui ne pourra pas vous laisser indifférent. Il vous prendra de la première à la dernière page. 

L’avis de Folavrilivres : « L’ambiance de ce thriller est saisissante, et l’intrigue m’a immédiatement happée ; au fil des pages, le mystère s’épaissit pour laisser peu à peu la place au dénouement final. Un thriller haletant et passionnant, qui tient toutes ses promesses, malgré certains passages que j’ai trouvé un peu clichés et surfaits. En bref,un excellent moment de lecture, que je vous recommande.« 

Publicités

11 réflexions sur “Quand la neige danse – Sonja Delzongle

  1. Pingback: Challenge lecture 2017 – 200 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. J’avais trouvé trop de clichés et trop de surfait ou de trop exagéré dans le premier tome, depuis, j’ai du mal à passer au 2ème et encore au 3ème ! 😆

      • Pas toujours exigeante avec l’écriture, j’ai passé sur des trucs pas super bien écrits parce que j’aimais le reste.

        Là, dans le 1er, c’était le personnage principal que je trouvais « trop » et le final qui était exagéré. Niveau message, j’ai aimé, mais il y avait des défauts – à mon avis – qui ont fait que le bouquin n’est pas passé chez moi.

        Mais j’ai envie de me faire le 2, pour voir si c’est pareil ou pas 😉

      • Oui, une seconde chance… j’en ai laissé plus que ça aux socialistes, alors, je peux faire cette fleur à l’auteur ! PTDR

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s