Le train des orphelins – Tome 7 – Racines – Philippe Charlot, Xavier Fourquemin et Scarlett Smulkowski

Joey broie du noir depuis la mort de Lisa. C’était un sacré bout de femme qui n’a jamais reculé devant un homme. Et face à l’absence de solidarité et de justice, elle c’est toujours battue pour un monde plus juste. Son combat a t’il été vain? 


De quoi ça parle? 
Le passé et le présent se chevauchent. Nous allons dans le passé avec Lisa, dans les années 20 où elle se bat pour les orphelins. Il y en a beaucoup à Cowpoke Canyon car c’est vraiment une main-d’oeuvre vraiment pas cher. ils sont souvent exploité et ont très peu de considération. Elle veut leur proposer la possibilité d’un meilleur avenir. Le soir, elle va ouvrir une école pour les enfants puissent apprendre à lire, à écrire et à compter. Les hommes refusent car le temps qu’ils seront là, qui va faire leur travail? 

Face à ce refus, elle va fermer son bar. Certes, ce n’est pas le seul bar de la ville mais c’est seul qui ne sert pas du tord-boyaux qui rend malade. Les habitués veulent retrouver ce lieu convivial pour boire tranquillement et rester en bonne santé. Alors, ils cèdent tous. Les orphelins vont pouvoir avoir un peu d’éducation. 

Dans le même temps, la veuve Goswell a décidé que son fiancé serait le futur maire. Mais voilà, l’homme n’est pas bien courageux et n’a aucun sens politique. Quand il faut se montrer ferme, il montre sa couardise. Pourtant, elle a aidé à se mettre les électeurs en poche en leur promettant des filles à marier. Et puis au final, pourquoi vouloir un homme pour diriger quand une femme peut le faire avec plus de volonté et de savoir-faire? 

Joey, lui, 70 ans plus tard broie du noir depuis le décès de Lisa. La solitude lui pèse. C’est une voie d’une petite fille, Louisa, vivant sur une île en Irlande, qui va lui redonner des envies. D’ailleurs, il va aller sur sa terre natale pour retrouver un eu de ces origines. Ce qu’il va découvrir va t’il changer son futur? Et qui est cette étrange femme qu’il rencontre souvent? 


Ce que j’en pense? 
J’aime beaucoup cette série que je suis depuis le début. Mais j’ai l’impression que le scénario s’étire en longueur et que de moins en moins d’éléments nous sont donnés. Je retrouve cela de plus en plus dans les séries et j’ai l’impression que je me transforme en dindon de la farce. 

L’histoire tient la route avec le scénario de Philippe Charlot. Les dessins de Xavier Fourquemin et la mise en couleur de Scarlett Smulkowski sont toujours dans la continuité des tomes précédents. L’univers graphique est vraiment très jolie et contribue beaucoup au plaisir de lecture qui me tient depuis un moment. Les pages se tournent avec une certaine curiosité. Lisa et Joey sont très attachants. J’ai envie de savoir la suite maintenant. 

Cette album est très orienté vers les femmes. Dans les années 20, les femmes étaient bonne à rester à la maison, s’occuper du ménage, de la cuisine, des enfants et satisfaire les besoins de Monsieur. Elles peuvent faire quelques métiers mais cela reste assez limité comme institutrice, infirmière ou prostitué. Là, elles prennent leur courage et leur volonté et font entendre leur voie. Elles peuvent être plus qu’un être enfermé dans une maison. Rien ne les arrête quand elles ont une idée en tête. Girl Power.

Un très jolie album, même si un peu lent, qui me donne très envie de lire la suite.

Mon avis sur le tome 1, le tome 2, le tome 3, le tome 4 et le tome 5.

Publicités

11 réflexions sur “Le train des orphelins – Tome 7 – Racines – Philippe Charlot, Xavier Fourquemin et Scarlett Smulkowski

  1. Pingback: Challenge lecture 2017 – 200 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Déjà le tome 7 ! Je n’ai lu que les 4 premiers mais je trouvais déjà sur la fin que l’on tirait en longueur et que l’on exploitait un peu trop le filon, quitte à ce que tout ça tourne un peu à vide.

    • Et oui déjà le tome 7 et bientôt le 8. C’est pour dire. J’ai l’impression qu’il y a un tome mou et un tome avec plus d’info.
      Je vais continuer la série pour le principe quand même. Je me laisse toujours entrainé par le récit et quelques personnages sont attachants 🙂

  3. Pingback: Challenge BD chez Chroniques Littéraires | 22h05 rue des Dames

  4. Bon, je retiens tes doléances pour le tome 7, mais j’ai envie de lire les premiers, mais pas encore eu le temps d’aller les chercher dans l’autre biblio ! 😉

  5. Pingback: Le train des orphelins – Tome 6 – Duels – Philippe Charlot et Xavier Fourquemin | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s