Bookhunter – Jason Shiga

Vous pensiez pouvoir voler des livres en toute discrétion? Méfiez-vous car les bookhunter/chasseur de livres veillent. Ils mettent tout en oeuvre pour retrouver les livres, qu’importe si les voleurs périssent. Restez sur vos gardes. 


De quoi ça parle

Nous sommes en 1973. Une rare bible a été volée à la bibliothèque centrale d’Oakland, en Californie. La police des bibliothèques est sur le coup. 

Tous les moyens sont mis en place pour trouver des indices sur l’identité du ou des criminels. Analyse du matériel, relevé d’empreinte, moulage des serrures, étude des entrées et des sorties… rien n’est laissé de côté.

L’enquête progresse et de nouveaux indices nous mène à des écoutes téléphoniques, des entrées musclées chez des usagers, de l’utilisation d’armes à feu même contre une allumette… 

Rien n’est interdit quand on doit sauver un livre. Et au final, celui qui a osé voler va le payer très cher. 


Ce que j’en pense

Jason Shiga va lui possède une sacré imagination pour créer une histoire qui se déroule principalement dans une bibliothèque avec un style mêlant le suspens et l’action. L’influence des romans et des films d’action se fait très vite sentir. 

Le personne de l’agent Bay est assez particulier et très investi dans son travail. La défense des livres n’est pas une chose veine. Qu’il est bon de croire que des gens peuvent croire que les livres ont de la valeur. D’ailleurs, c’est noté qu’il faut les préserver, sinon, il vont disparaître comme les dinosaures. 

Et pour en sauver un livre, il n’hésitera pas à laisser mourir un humain. D’ailleurs, on peut le confirmer grâce à une scène assez extraordinaire. L’agent Bay course une criminel et afin de la rattraper il va voler dans les airs, tenu par un câble électrique. Le choix à un moment où un autre ne va pas se faire. Sauver un livre ou une personne? Un livre bien entendu. 

Et puis, les recherches des indices n’a strictement rien à envier aux Experts. Il n’a rien à envier à Horatio Caine. 

Le dessin faussement naïf tout en rondeur permet de mettre l’accent sur le récit.

C’est très bien réalisée. L’action est présente partout et l’action est très bien décomposée. Puis tout part dans une étrange loufoquerie drôle et absurde. 

C’est certain que la prochaine fois que je vais aller dans ma médiathèque, je vais la trouver encore plus tranquille que d’habitude. 

La traque d’un faussaire et voleur de livre est palpitante. Vous ne verrez plus les livres d’un même oeil. Voudriez-vous devenir bookhunter? 

Lien vers le site de l’auteur

Lien vers Demon, Tome 1 du même auteur

Publicités

4 réflexions sur “Bookhunter – Jason Shiga

  1. Pingback: Challenge lecture 2017 – 200 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Challenge BD chez Chroniques Littéraires | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s