9 – Théâtre 13

9 car il y a 9 jurés dans cette délibération. 5 hommes et 4 femmes qui vont devoir à l’unanimité choisir si le jeune Karim est innocent ou coupable. Un huit clos qui ne laissera personne indifférent. 


Présentation de l’affaire
Karim, 16 ans, né aux Comores a été adopté par Olivier et Florence Bourdon. Les grands-parents adoptifs ont été retrouvés chez eux morts, dans leur sang. 

Bernard Bourdon a été égorgé et éventré avec des coups directs. Et la langue de Françoise Bourdon a été tranché avec le même cutter qui a servi a tué son mari. 

Des personnes affirment avoir vu Karim sortir par une fenêtre pour rentrer par la porte d’entrée ainsi que l’avoir vu sur les lieux du crime. De plus, il a confirmé qu’il était coupable. 

9 jurés, une médecin chef du service des urgences, un chômeur, une enseignante, un retraité, une ingénieure, un patron de PME, un routier, un musicien et un graphiste vont devoir choisir à l’unanimité choisir si Karim est coupable ou innocent. 

D’après ce qu’ils ont entendus et compris, ils vont devoir se décider. Une épreuve bien difficile qui va faire ressortir ce qu’il y a de pire et de meilleur en l’Homme. 


Une mise en scène au service du doute
8 jurés votent coupable et 1 non coupable. Cela vous rappelle quelque chose? 12 hommes en colère par exemple. Cela induit que vous savez ce qui va se passer par la suite. Les jurés l’un après l’autre vont changer leur vote. Mais comment montrer cela sans rendre des échanges trop longs? 

En misant d’une part sur une mise en scène originale et d’autre part sur des comédiens talentueux et convaincants. Dès qu’il rentre en salle, le spectateur va pas après pas rentrer au coeur du récit grâce à l’espace tri-frontal. D’un côté, l’espace fixe où les spectateurs s’assoient puis de chaque côté de la scène, deux nouveaux espaces pour que le public puisse s’asseoir. Un espace aménager comme un tribunal et tout se passe au centre. 

Les comédiens vont venir apostropher les les spectateurs, nous regarde jusqu’à aller s’installer à côté d’eux. 

Le temps s’écoule et les personnalités s’expriment. Les caractères autoritaires vont affronter les plus fragiles à coup de violences verbales et physiques. Les tables vont sauter. Les papiers vont s’envoler. Les langues se délient. L’affaire de Karim renvoie à chacun des blessures et des solitudes. Les haines, le racisme vont s’exprimer avec honnêteté. L’humour fait irruption par moment, par le biais de l’humour, du sarcasme, de la danse comme la magnifique scène de tango avec la musique jouée en live. Ces instants apaise la tension palpable. 

Quelques noirs montrent l’écoulement des heures. 


La justice doit-elle être rendue? 
Le temps passe et le consensus arrive ou presque. De nouvelles questions vont se poser face à leur choix. La liberté du tribunal est une chose mais le tribunal de la rue à ces propres règles. Alors les jurés peuvent-ils changer les règles à leur niveau? 

C’est en réponse à cette question que le Petit théâtre de Pain a décidé de changer la fin par rapport à 12 hommes en colère.

Ensemble, ils vont trouver une solution. La seule chose, c’est que le spectateur ne sera pas quoi. C’est un choix artistique car c’est le spectateur qui choisi ce qu’il voudrait. J’avoue ne pas trop apprécié. Mais cela permet d’échanger avec les autres pour savoir comment ils voient la fin. Ce choix de non-fin ne permet-il pas au final de plus s’interroger? Ou au contraire, cela évite t’il à la compagnie de faire une fin qui pourrait déplaire?

Les comédiens pour quitter la scène passe par une porte géante en forme de guillotine avec quelques marches pour y accéder. Sur les marches étaient posées les chaises des jurés au début et à la fin du spectacle. Intriguant clin d’oeil à la justice. La peine de mort n’a jamais réduit la criminalité juste la place en prison.
Les comédiens passent-ils sous le couperet car le jugement est rendu? Le verdict est-il tombé?

Le théâtre 13 propose encore un spectacle coup de poing qui ne pourra vous laisser insensible. Coupable ou innocent, un verdict qui changera plus d’une vie. Et vous qu’auriez-vous fait?

Lien vers le théâtre 13

Lien vers le Petit théâtre de Pain

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s