La vengeance du chat assassin – Tome 3 – Véronique Deiss et Anne Finne

Tuffy n’est pas un chat ordinaire. Il est feignant, sournois et de mauvaise foi. Dès qu’il peut faire une bêtise, il va en profiter.  Sa vengeance va être un bel exemple de son espièglerie.


De quoi ça parle?

La mère de la petite Elie a décidé de se mettre à l’art. C’est couchée confortablement dans le canapé qu’elle pousse sa réflexion. Ce qui n’est pas du tout du goût du chat de la maison, Tuffy. Il voudrait la place au bout du canapé pour admirer les oiseaux dehors et faire une sieste confortable. C’est grâce à lui d’ailleurs qu’elle va décider dans quelle voie elle va se tourner. Une fois debout, elle va faire une photo du félin et va prendre un cours pour le peindre dans toute sa surprise. 

Lorsqu’elle va revenir son oeuvre sous le bras, c’est toute la famille qui va être étonné du résultat. Le matou ne va pas du tout être heureux de l’honneur qui va lui être rendu. Pour la peine, il va devoir faire ces griffes dessus au grand désarroi d’Elie.

Il en faut plus pour qu’abandonne la mère de famille. La motivation au coeur, elle repars avec sa voiture bruyante et polluante, apprendre de nouvelles choses. Pour cette nouvelle expérience, elle va réaliser des oeuvres en poterie qu’elle va fièrement exposer dans la maison. La malveillance du chat est à toute épreuve car sans scrupule, il va casser une première création. La seconde va être tout autre chose. Pourquoi ferait-il plaisir à l’époux qui lui demande de la casser? Il n’est pas ce genre d’animaux qui fait ce qu’on lui dit. 

Aider, il ne sait pas trop ce que cela veut dire. Mais si dans l’histoire, il a gros à gagner, il veut bien mettre la pâte à l’action. D’autant plus si au final, il va pouvoir refaire la fête à la maison avec ces amis casses cous. 


Qu’est-ce que j’en pense?
Tuffy, cet effroyable matou rouquin est passé des mots d’Anne Finne aux bulles sous la plume de Véronique Deiss pour la troisième fois. Une troisième adaptation d’un roman jeunesse qui connaît son petit succès auprès des 7 à 10 ans. Une reconnaissance qui se fait jusqu’au ministère de l’éducation nationale qui le recommande en lecture à l’école.

Alors si les petites têtes blondes aiment ce chat de mauvaise foie avec du texte et quelques illustrations pourquoi ne l’aimeraient-ils pas avec des dessins et des bulles? La bande dessinée a rencontré son public puisque la maison d’édition Rue de Sèvres vient de publier un troisième tome dans la continuité des deux précédents. Je pense que cela ne va pas s’arrêter là car il existe une dizaine de romans. 

En plus l’univers graphique est très naïf et se rapproche d’un dessin que pourrait réaliser un enfant (avec tout de même plus de précision). Les traits ne sont jamais droits. Les personnages sont un peu grossiers avec des gros nez comme les personnages de Florence Cestac. La mise en couleurs est approximative et des fonds bien souvent blancs. Rien n’est trop chargé afin de permettre aux jeunes lecteurs de se concentrer sur l’histoire et de ne voir que l’essentiel. 

Le récit est assez simple aussi et se résume assez vite. Il est en totale adéquation avec le roman et le niveau des lecteurs. L’espièglerie du félin a beaucoup d’écho chez les enfants. Les moments où le chat va se venger avec délectation doit les faire rire. Quel enfant n’aime pas faire des bêtises en espérant ne pas se faire pendre? En plus, là ce n’est pas un enfant, c’est un filou matou. C’est plus facile de se projeter dans le personnage. Alors comment ne peuvent-ils pas l’aimer tout de suite? Mais une fois trop grand, l’innocence partie, l’histoire paraît un peu trop légère. 

Une bande dessinée qui saura faire les rire les plus jeunes. Le chat assassin a encore de beaux jours devant lui. 

 

Lien vers mon avis sur le tome 2

Lien vers La rue de Sèvres

Publicités

15 réflexions sur “La vengeance du chat assassin – Tome 3 – Véronique Deiss et Anne Finne

  1. Pingback: Challenge lecture 2017 – 200 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Challenge BD chez Chroniques Littéraires | 22h05 rue des Dames

  3. Pingback: Le retour du chat assassin – Tome 2 – Véronique Deiss | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s