Le maître des livres – Tome 9 – Umiharu Shinohara

couv_288778Nous sommes de retour dans la bibliothèque de la Rose Trémière. Les enfants s’amusent, apprennent à se connaître. Les adultes ne sont pas en reste. Les livres sont des chemins pour se rencontrer qu’importe d’où l’on vient et qu’importe l’âge qu’on a. 

De quoi ça parle? 
La mère de Chris se sent un peu isolée. Son garçon parle japonais avec son père où il lui raconte sa journée. Mais elle ne comprend pas la langue. Elle n’a pas d’ami au Japon et n’ose pas trop sortir. Quand elle va aller se balader elle va faire une rencontre qui va lui donner plus de confiance.

Shôta a très envie de jouer dans le spectacle de fin d’année. Il veut interpréter Peter Pan et il persuadé qu’il aura le rôle. Il espère surtout que la charmante Sugishita jouera Wendy et qu’il pourra voler avec elle. La maîtresse n’est pas totalement convaincue pour cette pièce. Elle représente plus que ce que les enfants pensent. Mikoshiba leur déconseille d’ailleurs de lire la pièce avant de la jouer. La curiosité va quand même les pousser à dépasser les interdits. La pièce va se jouer et leur réserver des surprises.

Et l’ancien élève qui allait à l’école avec le champignon est de retour dans ce tome. Mais cette fois c’est Mikoshiba avec sa directrice qui vont aller sur son lieu de travail. Il est bien difficile de faire son travail lorsque le budget est réduit et qu’il est peu apprécié par les supérieurs. Puis parfois, il faut des échanges directs pour apaiser les tensions.

Ce que j’en pense
J’ai trouvé ce tome assez différent des autres. Même si l’on retrouvait les personnages habituels, il était plus ciblé sur le travail des bibliothécaires. Ils travaillent beaucoup, donnent le mieux qu’ils peuvent dans des conditions pas toujours facile. Précarité de l’emploi, basse rémunération, petit budget pour mettre des actions en place tout cela créer des tensions au travail. Mais est-ce les seuls raisons? Et l’humain dans tout cela?

J’ai bien aimé l’histoire de Peter Pan où on nous explique le pourquoi du récit et ce qu’il signifie. Cela m’a fait pensé tout de suite au film Neverland. C’est mignon de voir le côté magique avec l’enfant qui vole et qui vit sur une île presque tranquillement. Mais qui induit un choix pour les humains comme Wendy, veut-il rester des enfants ou grandir? Y a t’il une vrai réponse à cette question? Parfois, ne voudrions-nous pas rester des enfants pour profiter de la vie tranquillement sans beaucoup de souci.

Un tome qui pousse plus à la réflexion que les autres. Les livres ne sont pas que du papier et des mots imprimés, ils sont des ponts entre les hommes et le monde.

 

Le maître des livres T9, manga chez Komikku éditions de Shinohara

Publicités

2 réflexions sur “Le maître des livres – Tome 9 – Umiharu Shinohara

  1. Pingback: Challenge lecture 2017 – 200 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Challenge BD chez Chroniques Littéraires | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s