La Panse – Léo Henry

product_9782070469741_195x320Bastien commence à s’inquiéter. Il n’est pas très proche de sa soeur jumelle mais il a un mauvais pressentiment. Alors il essaie de contacter Diane et n’arrive à la joindre. Qu’à t’il pu lui arriver?  
De quoi cela parle? 
Bastien en est un chômeur de longue durée. Il en a marre des conditions plus que précaire d’intermittent du spectacle. Que faire de sa vie? Il n’a pas la réponse à cette question. Une habitude, c’est retrouvé les copains les week-ends pour parler de la pluie et du beau temps autour de verres d’alcool. 

De temps en temps, il va voir ces parents. Sa mère lui signale que cela fait longtemps qu’elle n’a pas de nouvelle de sa jumelle, Diane. Lui non plus n’a pas eu de ces nouvelles. Mais ils ne sont pas très proche. Il reçoit quelques mails dans l’année et un court message pour son anniversaire. 

Le nouvel an est arrivé. Il se décide à envoyer un message à sa soeur. Lorsqu’une réponse arriva, il ne s’attendait pas à cela. Le numéro n’est pas attribué. Quelque chose ne tourne pas rond. Il se décide alors à mener l’enquête. Après tout, il a du temps pour cela. Des petits cailloux vont l’emmener dans l’entre de la Défense à Paris. 

Le hasard va l’emmener dans une soirée où les gens vont être déguisés. Essayant tant bien que mal à passer inaperçu, il va trouver sa soeur. D’un cri du coeur, il va crier son prénom avant de devoir partir précipitamment. A partir de ce moment, sa vie va basculer.

Ce gens n’étaient pas de simples amis qui se réunissaient pour une soirée thématique. C’est bien plus que cela. C’est une secte fermée et influente. Il va rentrer par la petite porte et faire sa place dans l’organisation sans trop d’effort. Les séances de Parvadhi lui ouvre de nouveaux horizons. Bastien va se laisse doucement entrainé mais il se souvient de son objectif premier : retrouver sa soeur.

L’attirance/répulsion de la Défense ne va pas arrêter de l’inquiéter. Peut-être que demain sera différent?

Ce que j’en pense
Le titre « La Panse » est assez énigmatique. A l’évocation de ce nom, me vient à l’esprit un estomac qui digère. Un organisme vivant qui fait rentrer quelque chose pour le travailler, le mastiquer, pour le réduire, à sa plus forme.Plus j’avançais dans l’histoire, plus l’image était bien évocatrice. Car la Panse est une secte qui prend les gens, les change puis parfois les rend à la vie civile mais totalement différent. 

Et puis, il y a le lieu, la Défense, énorme zone qui a tout pour faire émerger des légendes urbaines. Une zone que je connais pour y avoir travaillé. Alors imaginé qu’il se passe louche aussi bien en surface que dans les sous-sols ne me semblent pas du tout fou. Il n’existe aucun plan de l’ensemble des sous-sols de la Défense. A partir de là, les auteurs peuvent laisser leur imagination prendre le dessus. La Défense absorbe des gens qu’elle recrache le soir.

Bastien connaît ce lieu. C’est à travers son regard que l’histoire nous est racontée. On se laisse à croire ce qu’il nous dit car c’est un gars ordinaire, simple, la trentaine. Il n’a pas spécialement de talent, d’envie, de curiosité. Une personne comme il y en a partout.

Puis l’histoire, se place dans notre histoire moderne puisque le récit est en 2016 et 2017. Ce qui donne une proximité temporelle qui donne plus de vraisemblance. En plus, tous les faits racontés sont véridiques puisque l’auteur écrivait son récit aux même dates que les évènements qui pouvaient se passer.

Alors pourquoi ne pas imaginer un hôpital souterrain où l’on torturerait des humains pour extraire d’eux une substance addictive? Pourquoi des gens riches n’occuperaient des lieux cachés pour des soirées très privées ou la consommation de drogues serait de rigueur?

Petits chapitres par petits chapitres, je me suis laissée happer par ce personnage inintéressant qui tombe dans une société secrète millénaire. D’ailleurs, elle est structurée avec des grades : la Panse, le Réseau, le 1er Cercle, le Feuillet. Elle est comme une panse qui a des noms selon les zones. Nous sommes projetés à l’intérieur de quelque chose, comme une cavité organique qui a pour mission de vous dissoudre. La description donne un aspect fantastique lointain et diffus. L’auteur joue sur un monde inquiétant qui pose des questions car il pourrait y avoir un fond de vérité.

Une chouette lecture qui m’a plongé au coeur de la Défense et de ces secrets. Une certitude, je ne verrais plus jamais le lieu du même oeil.

Publicités

Une réflexion sur “La Panse – Léo Henry

  1. Pingback: Challenge lecture 2017 – 200 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s