Idéal standard – Aude Picault

couv_296123Claire a dépassé la trentaine et le célibat lui pèse. Elle rêve d’amour, de complicité et d’enfants. Mais l’homme idéal ne se trouve pas si facilement. Toutefois l’espoir persiste et lui donne le sourire. 

De quoi cela parle?
Claire, trentenaire, infirmière en néonatalogie voit défiler les hommes pour une nuit où quelques mois. Trouver un homme pour une nuit ce n’est jamais très compliqué. Elle veut plus. Elle veut un homme à aimer au quotidien et qui l’aimerait en retour. Puis après un moment, ils construiraient ensemble une famille. Le plus difficile est de trouver l’homme qui partagera sa vie. 

5065134_6_8332_extrait-d-ideal-standard-d-aude-picault_07ddae6838d379b409b95135e3c6d974

Lors d’une soirée, elle rencontre Franck. Au début, elle est un peu distante. Puis petit à petit, ils se rapprochèrent pour former un vrai couple. Elle quitte son logement pour aller vivre chez lui. Au début, tout est rose puis petit à petit des questions viennent se poser. Au lit, ce n’est pas l’extase et il n’arrive pas à comprendre que ce n’est pas seulement son plaisir à lui qui compte. Puis lorsqu’elle tombe enceinte, il lui reproche déjà qu’elle a oublié sa pilule avant tout enthousiasme pour construire un futur à deux. C’est une goutte d’eau qui fait déborder le vase. 

Lui, prend de plus en plus ces distances. Elle, réfléchit si vraiment elle se voit encore rester avec lui pendant quelques années. Que c’est-il passé pendant ces trois années? Il faut faire un choix et avancer en gardant toujours en soi l’espoir d’un lendemain plus beau.

Ce que j’en pense
J’ai découvert le travail d’Aude Picault avec ces petites bd publiées chez Warum nommées « Moi, je« . Où elle faisait le portrait d’une femme et de son quotidien. Je n’avais pas été totalement conquise par son travail. Puis j’ai lu « Comtesse » chez BD Cul et j’ai adoré l’évolution de son dessin. Alors quand j’ai vu qu’elle avait une nouvelle publication chez Dargaud. Je n’ai pas hésité à lire sa nouvelle création avec une femme au coeur de l’histoire. Claire est une femme à la fois pétillante, attachante et lucide sur le monde. 

Elle aborde avec humour et sincérité des sujets comme le couple, le désir, le bien-être, la sexualité, l’amitié. La notion de couple a beaucoup évolué avec le temps. Le personnage de Claire discute avec sa mère dans la cuisine du couple qu’elle formait avec son père. Elle a du divorcé et c’était compliqué pour une femme de sa génération. Le mariage était l’opportunité de quitter le milieu familiale. C’était bien rare que ce soit un acte l’amour.

Il faut rappeler que cela ne fait pas si longtemps que la femme a le droit de travailler, de vivre seule, d’avoir un compte en banque, de porter un pantalon… Alors que maintenant, les femmes ont le droit de choisir et de dire ce qu’elles pensent. 

Claire peut vivre seule et cela n’étonne personne. Elle a le droit d’avoir des attentes et d’être épanouie dans la vie. Parfois, on essaie. On échoue. Et puis, il faut recommencer et avancer. On ne sait pas de quoi demain sera fait. Il est important de savoir ce qui permet d’être bien au quotidien. Son travail avec les enfants lui apportent beaucoup. Ces amis sont toujours autour d’elle et la soutienne. La réciproque est vraie également. La famille n’est plus seulement celle des gênes. C’est celle qui sait vous aimer pour ce que vous êtes sans obligation. 

Du côté graphique, Aude Picault a la plume légère, sobre et pleine de dynamisme. Tout en rondeur, privilégiant le noir et blanc, nous plonge au plus près du personnage sans s’encombrer de superflu. Quelques touches de jaunes par-ci, un petit peu de bleu par-là et enfin un brin de rose. Juste quelques couleurs pour souligner un moment, une action qui apporte beaucoup de douceur à l’univers graphique de l’album. Tout comme les moments où son imagination prend le dessus où elle se rêve maman. 

standard_1

De plus, l’héroïne n’est pas un canon de beauté. Elle ressemble à de nombreuses femmes charmantes que l’on peut croiser dans son quotidien. Sa caractéristique est son appétit de vie et de bonne humeur au quotidien. Elle montre la pression sociale que subisse les femmes sur le fait de ne pas être en couple, de ne pas avoir d’enfants, de se valoriser sans trop en faire, de devoir être performante au lit sans trop en dire, de la prédominance de la satisfaction de l’homme… Elle montre le besoin d’être au norme et cela va jusqu’à la couleur d’une tenue pour un enfant. Une pression discrète mais réelle et étouffante. Un reportage au plus proche de la nouvelle génération de trentenaire qui doivent jongler avec leurs envies, leurs besoins et le regard des autres. L’idéal standard de chacun diffère. 

Une bande dessinée résolument moderne qui montre la femme d’aujourd’hui avec ces forces et ces faiblesses. A bas les clichés féminins et place à celles qui font le quotidien avec leur complexité et leurs nuances. Un ouvrage à mettre entre toutes les mains.  

standard_2

Site d’Aude Picault

Bd avec une femme de courage en héroïne : Morgane

 

 
Publicités

6 réflexions sur “Idéal standard – Aude Picault

  1. Pingback: Challenge lecture 2017 – 200 chroniques | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Challenge BD chez Chroniques Littéraires | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s