Destins de chiens – Sébastien Perez et Benjamin Lacombe

51hrd094qwl-_sx337_bo1204203200_Sébastien Perez à la plume et Benjamin Lacombe au crayon ont décidé d’allier leur talent pour nous raconter des petits contes macabres de chien. Petit, gros, laid ou adorable, un destin funeste les attend. Mais rassurez-vous, il y a toujours un peu d’humour avec des dessins tout en noir et blanc. Prêt pour une rencontre mémoire et éphémère? 

 

Ils s’appellent Roméo, Papillon, Houdini… et sont des bouledogues français, carlins, caniches…. une chose les rapproche tous. Ce n’est pas leur physique, ce n’est pas leur maître, ce n’est pas leur nourriture. C’est une chose plus fatale. Leur destin sera court et ils vont tous périr d’une façon un peu particulière. Dis, comme cela, on pourrait croire que l’histoire que je vais raconter est très morbide mais pas du tout.

virgile3

Ces chiens ont tous des particularités comme être un peu trop gourmand, faire des pets trop odorants ou aimer voler et ces passions vont les mener pour la plupart à la mort. L’histoire fait entre deux et quatre pages et qu’elle délice. Déjà, il y a le dessin assez exceptionnel de Benjamin Lacombe qui arrive à mettre de la fantaisie dans le macabre. Puis le texte de Sébastien Perez qui raconte avec simplicité et humour une histoire absolument pas banal du tout. Impossible de ne pas sourire en tournant les pages.

_destins_chiens_reed_def-copie-12_4

J’ai grandi avec un bouledogue français et il faut dire que l’intestin de ces petites bêtes est parfois capricieux. En plein repas, d’un coup une odeur pestilentiel émanait. Chacun se jette un regard suspicieux puis chacun regarde sous la table suivi d’un fou rire. Le petit toutou à lâcher une caisse l’air de rien et il le lance un regard plein d’innocence. Alors comme ne pas rire quand ce petit chien tout gentil force un petit garçon à dormir les fenêtres de sa chambre ouvertes pour faire circuler l’air. Et bien entendu, le jour où il va oublier cela va être fatal aux deux.

destins-de-chiens-benjamin-lacombe-illustration

En plus le livre est assez beau. Outre la belle couverture, le papier à l’intérieur est épais et très agréable au touché. Chaque histoire commence avec un portrait du chien encadré avec son prénom dessous. Il est à l’image d’une personnalité.

destins-chiens-sebastien-perez-illustre-benja-l-njpdkg

A la fin de l’ouvrage, il est proposé un Index Encyclopédique qui donne plus d’informations pratiques et techniques des races de chiens évoqués. Et sur les dernière pages, juste des lignes noires pour permettre au lecteur de compléter avec les histoires de ces animaux de compagnie, de préférence canin,  qu’il a eu.

Un livre réfléchit et bien travaillé de la première à la dernière page. De l’humour macabre qui plaira autant aux petits et aux grands avec le risque en plus d’en redemander. Par chance, ce duo de choc composé de Sébastien Perez et Benjamin Lacombe ont fait d’autres créations. Donc affaire à suivre.

destins-de-chiens-477741

Publicités

9 réflexions sur “Destins de chiens – Sébastien Perez et Benjamin Lacombe

  1. Pingback: Challenge lecture 2017 – 200 chroniques | 22h05 rue des Dames

  2. Pas très joyeux tout ça quand même…. Niveau pets dégueu, mon chien, malinois croisé allemand (mais aucun des parents pur race), en lâchait des horribles aussi ! Arme de destruction massive aussi niveau odeur. 😉

    • Quand l’odeur envahit la pièce, les regards qui se croisent et le chien totalement innocent. C’est assez drôle…
      L’odeur était horrible. Dans le livre, le petit garçon adore son bouledog français. il dors avec lui tous les jours et pendant la nuit quand le chien est endormi il va ouvrir la fenêtre. Et le matin avant que le chien ne se réveille, il va fermer la fenêtre pour ne pas véxer le toutou.
      Mais un jour il oublie, et les deux meurt suite aux pets malodorant du chien.
      C’est sombre avec une certaine poèsie. J’aime bien. J’ai vu qu’il en a fait avec les chats, je vois voir si la média l’aurait. 🙂

      • Tu imagines dans le faire-part de décès ?? « Mort à cause des pets d’un bouledogue ».

        On a eu une chienne qui, après avoir pété, fichait le camp et se retournait, outrée que l’odeur la suive.

      • Il faudrait préciser « à cause des pets d’une cher et tendre bouledogue »
        Il faut préciser l’amour de la bête quand même 🙂
        Ils sont drôles les animaux. On les aime avec leur défaut comme les gens 🙂

      • Oui, faut préciser ! Tu as raison.

        Bien sûr qu’on les aime ! Je suis gaga de la chienne de mon père, j’étais in love de mon chien, je tremble à l’idée de perdre le chat chez mes parents, mes juments… et pour mon mari aussi, je tremble (je ne suis pas sans coeur). mdr

      • c’est difficile de perdre les animaux. Récemment, le chien et le chat chez mes parents sont morts. Quand je vais les voir la maison semble plus vide sans eux.

      • Le trou quand j’ai perdu mon chien, le trou aussi quand celui de ma mère nous a quitté alors que cela faisait 1,5 ans qu’elle vivait à la maison pour ne pas risquer de se faire tuer par la grande (et nomdedieu, c’était la chienne de ma mère avec son gabarit de chien normal qui allait chercher misère à celle qui a le gabarit d’un tigre !). Bref, plus de chien pour venir chercher une caresse près de ma mère, plus de chien qui la suivait comme son ombre, plus de chien qui était à son écoute… des vides immenses qu’ils laissent.

      • les gens qui n’ont jamais eux d’animaux ne peuvent pas comprendre. mais se sont des compagnons qui sont toujours à nos côté que cela soit chien ou chat.
        Parfois, j’aimerai bien avoir un animal chez moi mais il serait malheureux à ne pouvoir jamais sortir et être presque toujours tout seul.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s