Une histoire d’hommes – Zep

couv_196211Le nom de Zep évoque aussitôt Titeuf. Mais ce créatif a mis de côté son héros à la houppette blonde pour s’adresser à un public adulte. C’est ainsi qu’il décide de nous raconter une histoire d’une passion défunte avec « Une histoire d’hommes ». L’amitié est-elle plus forte que la musique ?

De quoi cela parle ?
Ils sont jeunes. Ils sont beaux. Leur groupe de rock, Tricky Fingers rencontre un succès auprès du public. D’ailleurs, ils sont tellement dans le vent, qu’ils sont invités à monter sur scène dans une salle mythique en Angleterre où de nombreuses célébrités ont pu se faire un nom. Un avenir prospère se profile pour eux. Mais voilà, qu’un des musiciens fait un mauvais trip au LSD et leur avenir musical tombe à l’eau.

Du moins, pas pour tous. Sandro, le chanteur lui décroche un contrat et la réussite est au rendez-vous. Il va rester à Londres un moment alors que les trois autres retrouvent leur existence normale. Le temps passe et ils restent tous plus ou moins en contact.

18 ans après cet évènement, ils se retrouvent le temps d’un we où les langues et la mémoire se délient.

Ce que j’en pense
Ce n’est pas le premier album pour adulte de Zep et décide d’y mettre en filagramme, la musique, qui est important pour lui. D’ailleurs, son pseudo n’est-il pas un hommage à Led Zeppelin ? Il joue de la musique dans des groupes depuis qu’il a 12 ans. Depuis, presque aussi longtemps qu’il dessine des poneys pour les petites filles et des cow-boys (et des femmes nues) pour des petits garçons.

52279b5daddc3

Au cœur ce huis-clos de quadras, les questions autour de la séparation viennent sur la table. Il faut d’une part faire le deuil d’un groupe de potes, d’un groupe de musiciens et aussi d’un enfant.

zep-1

Car dans l’histoire, il y a aussi des femmes. Celle qui vit avec Sandro déjà, avec qui elle a élevé un enfant qui est décidé, il y a un an. Il faut faire face et apprendre à se reconstruire ensemble. Il y a aussi la compagne d’Yvan, qui veut que leur relation évolue sinon il y a un risque que leur avenir ne s’écrit plus ensemble.

pho00592850-10bb-11e3-8133-ebcfdc2d21a4-805x453

Yvan n’avait pas pardonné à Sandro de les avoir abandonné et surtout lui en particulier. Les mots vont alors donner un sens à une réalité. Ils sont difficiles à entendre mais il faut au moins cela pour dissiper le brouillard dans lequel ils étaient. D’ailleurs, Zep, va jouer avec cette notion pour créer une ambiance brumeuse en jouant avec les gris et violet. Ainsi on va savoir si l’action se situait dans le passé ou le présent. Si avec des fines transitions comme des lignes blanches verticales, montrer que certaines blessures restent avec le temps.

Le style de Zep est très reconnaissable avec ces rondeurs mais il l’a adapté en faisant des traits plus fins, plus travaillée.

groupe

Il y a des détails que j’ai beaucoup appréciés. Comme par exemple, l’artiste qui passe avec les Tricky Fingers qui se font mettre à la porte. C’est Beck qui a eu le succès qu’on lui connait maintenant. Si cela avait été eux, ils auraient eux aussi réussi dans la musique. Ce n’était pas leur destin. Puis, cette idée de veste entre les deux personnages principaux, qui lui est venu en dessinant. Ils s’échangent beaucoup plus qu’une simple veste, ils s’échangent leur vie.

une-histoire-d-hommes-par-zep_4505324

Il y a un petit hic tout de même. J’ai été beaucoup gênée par les expressions homophobes. Je peux comprendre qu’entre mecs, on peut se charrier sur ce sujet. Mais, j’ai trouvé que c’était trop récurrent.

Un album en bi-chromie où les personnages sont mis à nus avec les émotions à fleurs de peau. L’amitié prend un nouveau sens pour ces hommes qui partagent maintenant plus que la passion de la musique.

Lire l’avis de Bricabook : « Ce sont des hommes vrais, des hommes cassés par la vie, entravés par des problèmes anciens … Et on ne peut que regretter cette amitié perdue. Les liens entre les hommes sont tellement ténus. Pourtant, malgré les thèmes, c’est une BD tournée vers l’élan vital, et un bel optimisme s’en dégage, puisqu’au final seule la mort marque l’irréparable … »

h-zep-2-400x500

unehistoiredhommes01

Publicités

6 réflexions sur “Une histoire d’hommes – Zep

  1. Pingback: Challenge lecture 2017 – 200 chroniques | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Challenge BD chez Chroniques Littéraires | 22h05 rue des Dames

  3. Je lirai peut-être un jour cette BD, mais elle ne l’a jamais attirée plus que ça, malgré tout le bien que j’ai entendu à son sujet. Et les commentaires homophobes n’aident pas, soyons honnêtes.

    • Je suis tombée dessus par hasard pour tout te dire. Je ne suis une fan absolue de Zep. J’avais été déçue par son précédent livre que j’ai lu celui là pour lui donner une seconde chance. Je ne sais pas si je tombe par hasard sur un autre livre de lui, je l’emprunterais à la bib 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s