Les aventures de Lucky Luke d’après Morris – Tome 1 – La belle province – Achdé et Laurent Gérra

aventures-de-lucky-luke-d-apr-s-morris-les-tome-1-belle-province-laLucky Luke décide de quitter les Etats-Unis pour partir au Canada sur les traces d’une personne recherchée. Accompagné de sa fidèle monture, Jolly Jumper et de Rantanplan, il va dans ce nouveau territoire aux moeurs bien particulière. Mais où qu’il soit le cow-boy solitaire fait respecter la loi. Prêt pour un voyage en terre promise? 

J’avais envie de relire tous les Lucky Luke dans l’ordre. Bêtement j’ai réservé lé tome 1 à la médiathèque avec le nom de ce héros solitaire. Qu’elle n’a pas été ma surprise lorsque j’ai ouvert la bd et que j’ai découvert des dessins aboutis. Mes souvenirs de jeunesse étaient-ils si erronés?

Il se trouve qu’il y a plusieurs tomes 1 selon l’édition et l’adaptation. C’est pour cela qu’en haut de la bande dessinée c’est noté « Les aventures de Lucky Luke d’après Morris ». Le mystère était résolu. Mais alors qui est alors à l’écriture et au dessin? Nous avons Achdé d’un côté, qui maîtrise de façon assez extraordinaire l’univers des aventures de Lucky Luke. Par contre, côté scénario, c’est l’humoriste Laurent Gerra au commande. Je me souviens que cela avait fait polémique de le trouver à cette place. Je n’aime pas son humour et encore moins ces imitations. Alors l’attente n’était pas très grande. 

Lucky passe la frontière pour aller à la Belle Province, le surnom du Québec. C’est également le nom de la jument qui a bouleversé le coeur de Jolly Jumper. Pendant que le cheval fougueux charme sa belle, son maître va mener l’enquête pour savoir pourquoi la ville est pillée. Qui est cet horrible homme qui achète tous les commerces? Qui sont ces malfaiteurs qui attaquent les diligences? Son sens de la justice est appelé et il va tout faire pour que soit de nouveau normal. 

L’histoire peut paraître ordinaire. Mais qu’est-ce que cela a été pénible à lire. Déjà beaucoup de texte à lire ce qui me semble différent des précédents tomes. Puis ce qui m’a beaucoup gêné se sont les jeux de mots que j’ai trouvé facile et en trop grosse quantité. Et enfin, se sont les références à Céline Dion, Bernard Henry Levystrauss, Robert Charlebois, José Bové, les magasins Leclerc.. que j’ai trouvé inapproprié. Je ne lis pas un livre de caricature, je voulais lire une aventure d’un cow-boy solitaire. Au moins cela m’a donné une vraie motivation de relire les vrais Lucky Luke et à partir du tome 1. Parfois, les suites sont bien toutefois cela reste bien rare. Combien y a t’il fallu d’Astérix pour se rapprocher des premiers tomes? 

Une histoire bien décevante pour un retour aux bande dessinée de mon enfance. Il me reste à redécouvrir le vrai tome 1 des aventure de mon cow-boy solitaire. 

Publicités

5 réflexions sur “Les aventures de Lucky Luke d’après Morris – Tome 1 – La belle province – Achdé et Laurent Gérra

  1. Pingback: Challenge lecture – 250 livres dans l’année | 22h05 rue des Dames

  2. Les références à notre monde étaient trop lourde, trop grosses… faut le faire avec légèreté, comme le faisait Goscinny dans Astérix et dans Lucky Luke, Morris lui interdisait de faire trop de calembours, ce qui était dommage, parce que les calembours de Goscinny, c’est du fin ! « Il ne faut jamais parler sèchement à un Numide » ! 😆

    • J’étais vraiment déçue. J’ai trouvé que cela était trop gros et trop contemporaine. Que va t’il rester de ces blagues dans 10 ans?? Presque personne ne les verra. Et Laurent Gerra sera surremment oublié.
      N’est pas Goscinny qui veut 🙂 Tu en connais beaucoup des gens qui ont son talent??
      Mais trop de calembours tuent le calembours. Je trouve qu’il y en a assez dans les vrais Lucky Luke et il faut en plus tous les voir 🙂
      Tu n’as pas fait de billet sur cette bd???

      • Pas encore trouvé le remplaçant d’un Goscinny ! Ça arrivera un jour, mais c’est trop tôt on dirait. Pas encore né ! 😆

        Gerra a son humour propre à lui, un peu gras et lourd, au début, tu te pisses dessus, mais à la fin, tu en as un peu marre de cet humour qui te reste sur l’estomac.

        Les calembours de Goscinny dans Lucky Luke étaient plus légers, plus fins, et ils marchent toujours !
        — Ming Li Foo est voué à la propreté, il vient d’essuyer des coups de feu ! (Le 20ème de cavalerie)

      • où il est né mais il est encore repéré. 🙂
        Je n’aime pas trop l’humour de Laurent Gerra et j’ai horreur de ces imitations. Lucky demande plus de finesse, de doigté…
        J’ai vu que le dernier était écrit par Jul, je vais voir ce que cela donne.
        Je vais lire le vrai tome 1 de Lucky Luke et grâce à toi 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s