Cirque Le Roux – The elephant in the room – Bobino

cirqueleroux_copieLe cirque Le Roux installe son salon en bichromie dans la salle de Bobino. Trois hommes et une femme vont montrer avec fantaisie leur talent. Direction The Elephant in the room, un élégant hommage au cinéma hollywoodien des années 50. Vous voulez en savoir plus? 

 

8fb437a0c4714e6a-8-le-roux-vintage

Moustaches à la Dali qui adore le chocolat, maquillage blanc sur le visage, tourne disque avec musique des années 50, le Le Roux décide de s’imposer avec un style bien particulier. D’ailleurs, le spectacle commence avec un générique digne d’un vieux film hollywoodien des années 50. Les costumes sont d’ailleurs dans cette esprit tout en noir et blanc. 

cirqueleroux_credits-francescatorracchi-2-640x427

Miss Betty, séduisante jeune femme s’isole un moment dans le bureau, à l’écart de sa fête donner en l’honneur de sa fête. Trois hommes vont alors faire irruption et vont essayer de séduire la demoiselle. Chacun va essayer de valoriser son physique, son charme et son charisme. La belle les regarder sans jamais leur prêter vraiment un intérêt. Il y a peu de paroles mais ce n’est pas très utile puisque tout se joue sur le comportement. Cette première partie s’étire en longueur et les numéros de cirque manquent même si quelques prouesses montrent le bout de leur nez. 

img_1393

cirquelerouxcredits-francescatorracchi

C’est dans la seconde partie lorsque la belle à donner ces faveurs au plus costaud que la magie du cirque va alors occuper toute la scène avec une énergie et beauté incroyable. Leur talent va alors occuper tout l’espace pour émerveiller tous les spectateurs où les étoiles apparaissent dans les yeux. J’ai été totalement bluffée par l’incroyable duo Gregory Arsenal et Philip Rosenberg qui fond de sublime portée pleine de poésie. Il y a une véritable recherche dans les exercices réalisées avec beaucoup de précisions.

cirque-leroux-elephant-in-the-room-bobino-spectacle-avis-critique-photo-by-blog-united-states-of-paris

Tout comme le second duo, avec le charismatique Yannick Thomas et la délicate Lolita Costet dans une mise en scène très travaillée avec des abats-jours qui montent et descendent. Les corps s’entremêlent, s’envolent avec beaucoup de sensualité et de légèreté. 

winterfest-cirque-le-roux-158

Et pour terminer le numéro, tous les artistes reviennent ensemble pour terminer avec un incroyable numéro de mat chinois. Chacun monte sur le mat l’un après l’autre, l’un sur l’autre avec délicatesse et beauté. C’est magnifique à regarder et je voudrais que le spectacle ne s’arrête pas là. C’était tellement plein de recherches et de perfection, que j’étais stochée à la scène les yeux grands ouverts. J’adore cet agrès et c’est l’un des plus beaux numéros que j’ai pu voir. Un grand bravo à cette toute nouvelle compagnie qui a un bel avenir devant elle. 

bandeau-cirquelerouxtheelpehantintheroom
Malgré une première partie lente, la deuxième fait des merveilles et révèle le véritable talent de ces artistes multi-récompensés. Les Le Roux est une compagnie à suivre de prêt. 

ob_5b436a_cirque-leroux-page4

ob_76fcd4_cirque-leroux-page2

Lien vers la compagnie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s