M pour Mabel – Helen Macdonald

9782265115651Helen a une passion depuis qu’elle est toute petite : regarder les oiseaux. Ce n’était pas les pies, les corbeaux ou les tourterelles qu’elle aimait. C’était des animaux plus impressionnants qui étaient de la race des faucons, des éperviers, des aigles… Alors naturellement, adulte, elle est devenue fauconnier, avec le rêve ultime, celui de dresser un autour. Prêt pour rencontrer Mabel ?

Prendre la plume lorsqu’on dresse des oiseaux, on se dit que cela ne doit pas être trop difficile. En tout cas Helen Macdonald a passé beaucoup de temps pour écrire cette histoire très personnelle qui parle de sa passion pour les autours et le décès de son père. Perdre celui qui vous a élevé et qui a toujours été à vos côtés. Celui qui vous aimait sans réserve, sans condition est une épreuve très difficile, dont vraiment jamais personne n’est pas préparé. Hélen a ressenti une blessure au plus profond d’elle et pour essayer d’oublier cette souffrance, elle décida de concentrer son esprit sur un objectif précis.

Une chose que depuis son plus tendre jeunesse, elle voulait faire : dresser un oiseau sauvage. Et pas n’importe lequel, un autour, un qui a besoin de chasser et de tuer ces proies avec force et joie. Elle a lu toute la littérature qui existe sur le sujet et a été très marqué par White. Il a tout donné à son autour Gos jusqu’à le perdre et se perdre soi-même. Helen veut réussir et va tout faire pour que son autour l’écoute et soit heureux. Mabel va devenir bien plus qu’un oiseau et Helen va devenir autre chose qu’une simple femme.

Ne vous attendez pas à de grandes descriptions de paysages américains où l’on peut voir des troupeaux de vaches, de bisons, de gnous…. N’attendez pas non plus à de grands plans sur les tribus indiennes et leur vie d’avant. Pourquoi ?? Parce que l’histoire se situe en Grande Bretagne. Alors vous y verrez des espaces verts qui changent de couleurs avec le temps. Il y a aura des animaux sauvages qui vont ravir l’autour, comme le lapin ou la pintade que l’oiseau prendra plaisir à attraper et tuer.

anfa71jpg

L’auteure, personnage aussi qui est cœur de l’histoire nous raconte le parcours difficile de dresser un autour et aussi de faire face à un deuil d’une personne que l’on aime. Lentement, elle nous prend par la main pour nous raconter son quotidien avec son oiseau aider de très très (peut-être trop) nombreuses citations d’experts. Une sorte de lassitude et de captivation alors s’effectue en moi dans cette lecture. Je ne connais rien en l’élevage d’oiseau mais je trouve intéressant de voir du côté de la dresseuse ces rêves et ces espoirs. Et puis parfois, j’avais envie qu’il se passe quelque chose, une action, une rupture dans ce rythme très lent pour me donner envie de continuer les pages. Par conséquent, il m’a fallu presque deux semaines pour lire ce roman tellement que d’un côté, je voulais rencontrer plus Mabel et Helen et de l’autre, je voulais plus de peps alors j’ai trainé un peu.

J’ai bien aimé la couverture amovible qui est vraiment sublime avec le dessin de l’autour. Tout de suite, cela attire leur avec ce très beau titre M comme Mabel qui pousse à la curiosité. Sinon, la couverture rigide est-elle par contre trop soft et très laide. Ce qui fait que le livre va garder sa couverture amovible pour cacher la misère qui se cache dessous. Autre petit détail qui m’a beaucoup dérangé, ce sont les fautes de conjugaison. Au début, je me suis demandée si c’était un narrateur ou une narratrice car beaucoup de verbe qui suivent le verbe être ont été mis au masculin. N’étant pas très bonne en orthographe et conjugaison, ces fautes m’ont sauté aux yeux. Je trouve cela dommage car par conséquent le livre en perd un peu de valeur.

Si vous aimez les oiseaux, les récits de vie, la rencontre entre une femme et un autour, un peu de calme après un policier, M pour Mabel va vous apaisez et vous donnera peut-être même envie de regarder plus les reportages animaliers sur France 5.

Prix
2014 : Costa Book Award – Livre de l’année
2014 : Prix Samuel Johnson

Lien vers l’ANFA

tous les livres sur Babelio.com
Publicités

3 réflexions sur “M pour Mabel – Helen Macdonald

  1. Pingback: Challenge lecture – 250 livres dans l’année | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s