J’aime beaucoup ce que vous faîtes – Café de la gare

vz-59e487a6-17f6-44f3-9513-4a9f9828fa38Parfois lorsqu’on va chez des amis, on n’est pas très motivé. Et lorsqu’il y a beaucoup de route, c’est d’autant plus une occasion d’être mauvaise langue. Sauf que parfois le téléphone appel à notre place et laisse un message sur le répondeur qui laisse entendre toutes les méchancetés qui sont dites. Les retrouvailles vont alors sonner la vengeance.

Cela fait plus de 10 ans que « J’aime beaucoup ce que vous faîtes » tourne dans la capitale. Alors c’est un spectacle idéal pour emmener des collègues qui aiment le théâtre mais n’y sont pas aller depuis quelques années. Il se trouve que j’avais déjà vu le spectacle au Palais des Glaces et l’interprétation était catastrophique. Mais je sais qu’au café de la gare, ils sont un peu plus regardants sur la qualité de jeu et un minima sur l’écriture. Il se trouve qu’une fois les comédiens identifiés, je me suis souvenue que j’avais déjà vu cette pièce dans ce lieu avec les même comédiens. J’en avais gardé un souvenir assez sympathique.

L’histoire est assez simple. Un couple en voiture va passer le we chez un couple d’amis qu’ils n’avaient pas vu depuis 6 mois. Ils ne sont pas très enthousiastes à aller s’enterre dans la campagne. Par hasard, le téléphone se met à composer le numéro des amis en question et en parallèle, ils continuent d’être odieux sur leur compte. Le répondeur enregistre tout et les accueillants sont sur le cul suite à ces informations. Difficile à accepter qu’au final vos amis ne vous apprécient pas plus que cela. Eux qui se faisaient une joie de les revoir, ils vont se faire une joie de les accueillir comme il se doit. Ils vont s’en souvenir.

Les amis arrivent et le mauvais esprit règne pour se finir sur une scène de mensonge qui doit être l’apothéose du spectacle. Au final, l’escroquerie est dévoilé et ils vont rester amis, ou pas.

Les petits mots blessants, les attaques avec le sourire et la bonne humeur vont être de rigueur. L’écrivain raté, le publiciste à l’égo démesuré, la moche intéressante et la belle stupide font former un quatuor d’enfer où tous les oppose. Les comiques de gestes et de situations se côtoient avec aisance. Je vois bien que la pièce est déjà bien rodée mais certains gestes ou comportements manquent alors de ponctualité. Les clichés y sont légions surtout avec la blonde qui a fait de la chirurgie esthétique et qui est complétement stupide. Rien n’est oublié. Le tout se fait dans la bonne humeur et le sourire. Le public rigole et se laisse prendre.

J’avoue avoir souri et rigoler malgré le fait que je connaissais déjà la pièce. Une pièce légère comme beaucoup sur la capitale qui est là pour détendre et laisser ces soucis devant la porte d’entrée. Si vous êtes un adepte du théâtre de l’Odéon ou de la Colline, ne pénétrer pas dans ce lieu, vous risquez de vous rendre malade. En famille, entre amis, entre collègue, cela vous promet une petite soirée tranquille et dans la bonne humeur. En plus, vous ne sortez pas trop tard, une belle occasion pour aller boire un verre ou manger un bout dans le coin.

Comme l’invite les comédiens en fin de spectacle, vous pouvez aller serrer des mains dans la rue ou métro en disant J’aime beaucoup ce que vous faîtes. Mais vous garderez juste en mémoire éventuellement le titre et le fait d’avoir passé une sympathique soirée. Bien souvent, cela suffit.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s