Les enquêtes d’Enola Holmes – Tome 2 – L’affaire Lady Alistair – Serena Blasco

61fzpqc9rvl-_sx195_Enola Holmes n’est pas une adolescente ordinaire. Au lieu d’aller à l’école et apprendre à devenir une jeune femme honorable en vue d’un mariage, elle préfère mener des enquêtes. Il faut dire qu’avoir Sherlock Holmes comme frère permet d’avoir de bonnes bases et une grande motivation. Va t’elle pouvoir aider alors Lady Alistair?

Les travestissements n’ont presque plus de secret pour Enola Holmes. D’ailleurs, c’est sous une fausse identité qu’elle prend une enquête. Elle doit retrouver lady Cecily Alistair qui a disparu depuis plusieurs jours. Voilà un fait étrange qui aiguise sa curiosité. C’est sous différentes identités qu’elle va enquêter dans les bas-fonds de Londres et résoudre le mystère. Mais on a rien sans rien et elle a du mettre sa vie en jeux ce qui n’est pas du goût de son grand-frère. Le plus important n’est-il pas le résultat?

ob_8cf6e4_case-2-09

L’idée de faire une inspectrice une jeune fille qui serait de la soeur de Sherlock qui m’a donnée envie de lire cette bande dessinée. La couverture qui fait très jeunesse m’a aussi tapé dans l’oeil avec ces couleurs douces et pastels. Mais voilà, j’ai été très déçue. Déjà par le dessin et la mise en couleur qui m’a dérangé, comme si ils étaient pas finies avec un aspect un peu crayon de couleurs. Le style fait ancien mais le papier n’a pas le grammage qui correspond au style. Et enfin, l’histoire est toute molle et manque beaucoup de dynamisme. Je me suis ennuyée. Je ne vais pas prendre du temps à lire les deux autres tomes.

ob_d40c67_case-eh253

Une déception qui m’a surprise car dans la présentation et l’illustration tout me plaisaient. Va falloir que je me satisfasse d’une autre enquête avec un autre Sherlock ou un autre membre de la famille.

enola-homes-2-1

9782822214063_p_2

9782822214063_pg

Publicités

11 réflexions sur “Les enquêtes d’Enola Holmes – Tome 2 – L’affaire Lady Alistair – Serena Blasco

  1. Pingback: Challenge lecture – 200 livres dans l’année | 22h05 rue des Dames

      • Une adaptation, de par sa définition, n’est jamais « bonne » puisqu’il faut couper dans le roman pour réussir à la faire tenir dans 48 pages (ou 52 et même plus dans les éditions de chez Soleil)… Mais je vais tacher de les trouver.

      • Absolument, mais tu passes aussi sou silence des tas d’infos ou d’indices, comme dans le Harry Potter 3 où le film est en-deçà du livre qui lui donnait des tas d’infos, d’indices, mais pas possible de les traduire à l’écran.

      • Mais est-ce que l’esprit du livre est conservé? est-ce que quelqu’un qui n’aurait pas lu le livre pourrait discuter avec quelqu’un qui a lu le livre?

      • Non, il n’aurait pas pu parce que des tas de petits détails étaient importants et le diable se cachait dedans… celui qui n’aurait vu que le film serait passé à côté de trésors insoupçonnés. Le tome 3 est mon préféré… en livre !!

      • Les films m’ont donné très envie de lire Harry Potters et je pense que je risque d’être ravie que ceux qui ont fait l’adaptation ont fait l’impasse sur des éléments que je risque d’apprécier encore plus.
        J’ai vu l’adaptation des Fleurs pour Algernon au théâtre et au ciné et j’ai retrouvé la même émotion. C’était troublant d’ailleurs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s