Sections spéciales – Jack Henry Hopper

51g8XbR-NfL._SX195_Certains pour avoir des informations créent des prisons comme Guantanamo alors que d’autres, comme en Chine, décident d’utiliser le sexe. Pour cela, les dirigeants pourraient trouver de l’inspiration sur internet non censuré mais il préfère confié les missions de tortures à une grande prêtresse qui va mélanger souffrance et plaisir. Prêt à aller à sa rencontre? 

Direction Shangaï, en 1927, où nous allons à la rencontre d’Evelyne Despiault. Une jeune veuve, d’un ancien résistant tué malencontreusement se retrouve dans une situation bien contraignante. Elle était tranquillement chez elle entrain de faire un sévice sexuel à jeune homme venu pour cela lorsque l’armée débarque chez elle. C’et à moitié dénudé, les mains attachées sous le regard de ces voisins qu’elle est emmenée au responsable de la guérilla communiste. Elle est réputée pour son savoir faire et va devoir accepter un porte de responsable dans une section spéciale (d’où le titre), spécialisée dans la torture sexuelle.

Elle ne peut refuser. Et le général Tchan-Teh le sait bien. C’est pour cela qu’il met à son service des personnes de sa famille qui s’y connaissent bien en torture et qui sont très douées avec leurs langues et les doigts. Après une petite démonstration, c’est à elle de prendre la main. Le corps humain n’a pas de secret et elle fera dire à quiconque tout ce qu’il sait. Après tant d’effort, une bonne séance à trois se mérite bien. Alors, elle va mettre son savoir faire aux services de ces hôtes pour montrer qui est le chef. Après, elle réfléchira à une stratégie pour s’enfuir.

Je n’aime pas du tout le dessin qui mériterait d’être un peu moins approximatif et grossier. Je ne m’attendais pas non plus à voir du Manara. C’est le problème quand on débute avec le haut du panier. Après l’histoire se laisse lire avec des scènes sexuelles en gros plans. La souffrance et la torture sont présents à chaque page, peut-être trop. L’auteur a beaucoup d’imagination et a du y prendre beaucoup de plaisir à imaginer autant de rapports sexuels lesbiens et des scènes de viol. D’ailleurs, il voulait peut-être rester anonyme car l’éditeur Dynamite le cherche encore pour lui payer ces droits. Vous ne voyez pas souvent des pénis en très gros plan comme des vagins, vous allez être servi.

Si vous avez envie d’un porno un peu trash avec du sexe à toutes les pages vous trouverez votre bonheur dans ce premier tome des sections spéciales.

tous les livres sur Babelio.com
Publicités

3 réflexions sur “Sections spéciales – Jack Henry Hopper

  1. Pingback: Challenge lecture – 200 livres dans l’année | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s