L’affaire Jane Eyre – Jasper Fforde

9782264042071Le jeudi va devenir mon jour préféré et c’est grâce à Jasper Fforde. Pourquoi vous demandez-vous? Ce n’est pas compliqué. Il a crée une héroïne totalement incroyable dans une histoire complètement loufoque. En plus, vous allez rencontrer Jayne Eyre, des voyageurs temporels, des supers-méchants, de l’amour, de l’aventure… Prêt pour une lecture qui va vous faire palpiter les neurones? 

Avant tout, il faut savoir que ce livre est un OLNI. Soit on aime tout de suite l’univers complètement étrange ou soit on déteste car c’est trop loufoque. Je fais partie du premier groupe qui adore tout ce qui est absurde, drôle, improbable et complètement inclassable. Ce livre ne peut pas être ni classé en policier, ni en science-fiction, ni en littéraire anglais et la rubrique étrange n’existe pas.

Résumé l’histoire est assez compliqué. Alors je vais donner quelques indices. La super-héroïne de l’histoire est une femme, j’ai nommé l’incroyable Thursday Next, 35 ans, que l’on traduire pas Jeudi prochain. Son prénom peut surprendre mais c’est un hommage à sa mère qui se nomme Wednesday, même si elle est née un dimanche. Vous trouvez cela un peu louche? Ce n’est que le tout début de l’histoire. Elle est entrée dans la police. Vous pouvez imaginez du Castle, du Rizzoli and ice et même du Julie Lescaut. Des femmes braves qui courent après un méchant avec une arme prêtes à tout.

Vous allez pouvoir trouver encore mieux. Comment est-ce possible? Elle travaille au seins du Service des Opérations Spéciales anglaises (de OS-1 à OS-30) et plus précisément dans la brigade littéraire (OS-27). Les livres et les histoires sont ces amis. D’ailleurs, le big méchant va durant le mois de juin 1983, voler le manuscrit « Martin Chuzzlewit » de Charles Dickens. Comment a-t’il fait? Des indices vont venir lorsque des OS-5 viennent prendre contact avec elle, car elle a connu personnellement celui dont on ne peut prononcer le nom. Est-ce que cela serait le vilain, ennemi d’Harry Potter? Ben non….

Il a failli tuer Thursday. Par chance, un exemplaire exceptionnelle de Jane Eyre va lui sauver la vie. Sacrée Jane car sous ce bout de femme va se cacher une personne de caractère et de tempérament. C’est pour cela qu’un homme va tomber sous ces charmes et sera prêt à faire quelques sacrifices pour elle et Thursday. Vous ne le savez pas mais il est possible que des personnages fictifs viennent dans la vie réelle et inversement. Il est même possible alors de changer l’histoire, de tuer des héros, d’inciter à une fin positive.

Elle n’est pas vraiment seule dans sa vie. Elle a comme compagnon fidèle et attachant un dodo, prénommé Pitwick. Ce n’est pas la dernière génération mais il est adorable. Après sa rupture très douloureuse avec Landen, il y a dix ans, elle est restée seule, avec de l’espoir. Difficile de se reconstruire et d’avancer après avoir quitté l’Armée durant la guerre de Crimée et d’avoir perdu beaucoup d’amis. C’est pour cela qu’elle a intégré les Opérations Spéciales et qu’elle a une sacré force de caractère. Et puis elle a une famille très particulière, un père qui voyage dans le temps, une mère juste casse-pied, un oncle et une tante qui sont des inventeurs hors-pairs et un frère prêtre d’une nouvelle religion.

Aucun méchant, si méchant puisse t’il être ne peut résister à la ténacité de Thusday. On assemble toutes les choses pour avoir une aventure avec une course poursuite tenante entre le réel et le fiction, le présent et le futur, le bien contre le mal, l’amour contre les regrets… Des personnages hauts en couleurs et en caractères qui ne s’interdissent rien, sans aucun tabou. Les pages se tournent et malgré les tout petits caractère, je ne peux m’empêcher de lire. Je voulais savoir la suite, c’est qu’elle est très attachante Thusday. La fin du premier tome est un appel à la suite. Tout ne peut pas bien se finir aussi bien pour mon héroïne.

J’ai beaucoup rigoler pendant la lecture que beaucoup m’ont cru être enfui d’un asile psychiatrique. C’est tellement loufoque et tellement intelligent à la fois. J’ose le dire Jasper Fforde est un grand maître pour moi. Arrivé à faire autant de référence à autant de choses différentes dans une enquête policière avec une grosse dose de science-fiction, une héroïne forte et fragile à la fois. J’aimerai la rencontrer dans la vie, mais cela implique que beaucoup de choses dans le livre doivent être vrai. Je pense que c’était le bon moment pour lire ce roman car il y a une référence à 2016, mon année. Je n’ai plus le choix, je vais tout lire et me prendre une bonne grosse dose d’absurde drôle. Oui, je cris au génie et je dis merci.

Difficile d’en parler sans trop en dire. Mais si vous avez envie de vous plonger dans quelque chose que vous n’avez jamais lu. Vous trouverez votre bonheur ici.

Un très grand et extraordinaire MERCI à Valentyne pour ce cadeau. Et merci de m’avoir aussi offert la suite.

Un grand merci aussi à ma binôme de lecture Lydie.

L’avis de Lydie : Si comme moi, vous avez aimé Rochester dans le roman de Charlotte Brontë, vous l’adorerez dans celui de Jasper Fforde.

Lire l’avis de la Librairiefantastique : Alors n’hésitez pas à lire l’Affaire Jane Eyre, en poche chez 10/18, premier tome d’une saga de six romans, et même si les derniers sont un peu décevants, ce premier opus de Thursday Next est un coup de génie qui vous donnera envie de rire, et de lire, encore et encore, sans s’arrêter, comme moi quoi.

 

Publicités

19 réflexions sur “L’affaire Jane Eyre – Jasper Fforde

  1. Pingback: Challenge lecture – 200 livres dans l’année | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: L’affaire Jane Eyre – Jasper Fforde | Nos expériences autour des livres

  3. Je partage tout ce que tu dis ou presque. Cependant pour moi, le rythme a vraiment freiné mon élan. Je ne suis pas contre une autre lecture mais pas tout de suite et je ne veux m’engager dans toute sa bibliographie. J’ose donc te demander si cela ne te dérange pas de changer d’auteur.
    J’ai repéré également le 2016. mais pour moi c’est une année comme une autre. « Ton » année aurait elle un rapport avec un changement de nom ?

    • Pas de changement de nom. Une année avec peut-être des changements. Je ne sais pas quoi, mais je sens qu’il va y avoir des changements 🙂

      Pas de souci pour le changements d’auteur. Je ne retrouve pas celui de tes propositions. Est-ce que tu peux me refaire des propositions?
      Je suis ouverte à tout 🙂

      • J’ai retrouvé cette courte liste : Kate Morton, Paul Auster, Pascal Mercier, Sorj Chalandon, Haruki Murakami, Sylvie Germain, Laurent Gaudé, Jodi Picoult, Jasper Fforde, Anita Nair, Teru Miyamoto.
        Mais il me semble que j’en avais fait une autre beaucoup plus longue mais je ne la retrouve pas. Te souviens tu si nous avions échangé par mail ou par commentaire ?

      • Il me semble que tu avais rajouté deux autres noms. Si tu es partante, je suis partante pour Laurent Gaudé. J’avais lu un de ces livres et j’avais adoré sa plume. Qu’en dis-tu?
        bises

  4. Pingback: Delivrez-moi ! – Tome 2 – Jasper Fforde | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s