Dispersez-vous, ralliez-vous! – Philippe Djian

1507-1Myriam aurait pu être une adolescente ordinaire. Même si sa mère est partie de la maison lorsqu’elle était jeune puis que son frère a quitté son paysage, son destin aurait pu prendre un chemin. Mais voilà, elle a rencontré Yann et son destin était tout tracé. Prêt pour un monde de sexe, drogue et cinéma? 

Présentation de l’éditeur
Tout commence alors que Myriam est encore adolescente. Extrêmement introvertie, elle vit chez son père qui l’a élevée seul. La mort de leur voisine fait débarquer dans le quartier un homme d’une quarantaine d’années, Yann, qui très vite devient son premier amant. Peu après, les voici mariés et Myriam se libère de ses inhibitions de jeune fille. Elle accouche d’une petite Caroline, sans éprouver aucun sentiment maternel. Et quand son frère et sa mère réapparaissent dans sa vie pour se disputer l’héritage paternel, Myriam tranche la question en incendiant la maison de son enfance. Drogue, amants, maîtresses, confusion des sentiments. Ce roman, chronique d’une émancipation borderline, raconte une vie hors des codes, entièrement construite à la faveur de rencontres. On croit tout savoir de Myriam, mais peut-être nous a-t-on caché l’essentiel ?

Mon avis
On m’a conseillé ce roman comme un coup de coeur. Alors pour une fois avant de commencer ma lecture, je lis la quatrième de couverture. Mais de quoi va parler ce roman? Le résumé paraît assez intriguant. C’est avec curiosité que j’ouvrir les pages pour découvrir cette histoire de famille. Puis très vite, je me suis à m’ennuyer et ne pas trouver le dynamisme qui pouvait transpirer de la présentation de l’éditeur.

Une jeune fille découvre la sexualité sans y trouver de plaisir avec le fils des voisins âgé de 40 ans. Il aime les très jeunes demoiselles et surtout les défleurer. Mais Myriam a quelque chose de particulier alors il décide de l’épouser. Pour fuir sa situation fragile de sa famille avec une mère partie lorsqu’elle était enfant puis le départ de son frère Nathan et un père assez étrange. Ils vont alors former un couple. il va tous les jours coucher avec elle jusqu’au jour où elle tombera enceinte d’une petite fille. Sa vie est sans intérêt et sans amour. Elle n’avait aucune attache à sa fille jusqu’au moment où elle a une révélation et hop, elle se met à l’aimer.

De temps en temps, elle prend de la drogue et picole très régulièrement. Elle sympathise avec un acteur qui a une belle gueule et qui aime sans limite la drogue. Sa belle-coeur aime les hommes tordus et va donc tomber amoureuse de ce dernier et du frère de Mylène, dealer à l’occasion. Son père meurt et son coeur reste froid. D’ailleurs, a t’elle déjà ressenti quelque chose? Le temps passe vite, sa fille grandit, elle couche à droite et à gauche tout comme son mari. Sa vie manque d’intérêt et est lasse de tout. Alors pourquoi moi je devrais me ravir de ce que je lis. Mon seul plaisir c’est de me dire que par chance, le livre ne faisait que 197 pages pour enfin le terminer. Les phrases ne sont jamais longues facilitant la lecture pour enfin arriver au bout. Et tout cela pour quoi??? Pour pas grand chose manifestement.

Je n’ai qu’une seule chose à dire. Vivement ma prochaine lecture qui j’espère sera avec une histoire plus intéressante et pourquoi pas drôle?

Publicités

Une réflexion sur “Dispersez-vous, ralliez-vous! – Philippe Djian

  1. Pingback: Challenge lecture – 200 livres dans l’année | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s